Krynica, ou la globalisation vue de l'Est

 |  | 216 mots
Lecture 1 min.
Au tout début des années 1990, Zygmunt Berdychowski fonde avec son épouse l'Institut d'études de l'Est : la sortie du communisme, chaotique et douloureuse, fait de toute l'Europe centrale un gigantesque laboratoire. Très vite, le besoin d'échanger expériences et analyses entre responsables économiques et politiques des pays en transition donne naissance au Forum économique de Krynica Zdroj. Une petite station de montagne, des invités prestigieux, des thèmes à la fois pointus et variés... Bien sûr, on songe au World Economic Forum de Davos. L'émule polonais se développe sur le même modèle et accueille désormais plus de 2.000 participants venus de 65 pays. Il s'est aussi diversifié : des forums spécialisés tels que Russie-Europe, Energie, Investissements, permettent d'aborder directement les questions de business. La Pologne, forte de ses 40 millions d'habitants au niveau de vie désormais proche de celui de l'Ouest (70 % de la moyenne européenne) et de sa croissance (3,5 % au deuxième trimestre 2010) entend jouer à plein de sa position centrale, à la frontière entre l'UE et l'ancienne Union soviétique. Cette année, le XXe Forum économique de Krynica, dont « La Tribune » est partenaire, se tient du 8 au 11 septembre avec pour thème : « L'Europe après le Traité de Lisbonne. Stratégies d'avenir ». S. GH.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :