EDF autorisé à s'allier à l'américain Constellation

 |   |  325  mots
Le Maryland a tranché : le rachat par EDF de 49,9 % des activités nucléaires du groupe Constellation Energy, pour 4,5 milliards de dollars, est conforme à « l'intérêt public » de cet État. Déjà autorisée par la Commission de régulation du nucléaire (NRC), la création d'un joint-venture par les deux sociétés « pourrait être conclue dans les deux semaines », a indiqué, hier, Mayo Shattuck, le PDG de Constellation.Mais la commission des services publics du Maryland a posé plusieurs conditions à ce rapprochement, susceptibles d'alourdir la facture pour EDF. Elle a enjoint à Constellation d'injecter 250 millions de dollars dans sa filiale de services aux collectivités Baltimore Gas & Electric (BGE), qui a 1,2 million de clients dans l'électricité et 630.000 dans le gaz naturel. Et, pour que ce projet ne « nuise pas aux consommateurs », elle impose à Constellation de débourser 110,5 millions de dollars afin qu'une remise d'« environ 100 dollars » soit accordée à chaque client résidentiel de BGE avant la fin mars 2010. Et ce pour « compenser les factures d'hiver » des clients de BGE, note la commission. Constellation et EDF ont précisé hier qu'ils examineraient la décision de la commission.Quatre réacteurs EPRAnnoncée en décembre 2008, l'opération doit permettre à EDF et à son partenaire de bâtir quatre réacteurs nucléaires EPR aux États-Unis. Au bord de la faillite voilà un an, Constellation a annoncé hier avoir dégagé un bénéfice de 137,6 millions de dollars au troisième trimestre.Les autorités du Maryland demandent aussi aux deux groupes de confirmer avant le 6 novembre s'ils entendent finaliser leur accord et à quelle date. Une deadline embarrassante, alors qu'EDF est en pleine transition. Pierre Gadonneix, l'actuel PDG, initiateur de cette opération, voit son mandat expirer dans trois semaines. Et son successeur désigné, Henri Proglio, s'est montré plus que réservé cette semaine devant les députés sur le bien-fondé de cette acquisition?Éric Chalmet, à New York

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :