Le coréen LG pousse les feux en France

 |   |  333  mots
électroménagerLaver 11 kg de linge dans une machine d'un format standard. Telle est la prochaine promesse de LG en France. Le groupe coréen prépare, pour janvier, le lancement d'un nouveau lave-linge, le Big-In. Comprenez « Grand à l'intérieur ». Entraîné sans courroie de transmission, son tambour n'est pas suspendu, mais fixé sur des amortisseurs. « Ce système permet de glisser un tambour plus grand que dans une machine de 6 kg, mais sans modifier son encombrement. C'est une révolution?! », s'emballe Didier Bollé, directeur de la filiale électroménager de LG en France. Une campagne de publicité à la télévision est prévue au moment où Darty et Boulanger mettront en rayon ce lave-linge silencieux, économe en énergie, mais fort cher. Il sera vendu 1.000 euros.Le Big-In s'inscrit dans le droit fil des appareils haut de gamme d'électroménager que le conglomérat coréen (44,7 milliards de dollars de chiffre d'affaires en 2008, soit 31,2 milliards d'euros) a lancés depuis son entrée en France en 2002. La méthode, qui prend à contre-pied les Whirlpool, Bosch-Siemens et Fagor-Brandt, paye toujours. En 2009, la marque a enregistré dans l'Hexagone 10 % de croissance de chiffre d'affaires, à 150 millions d'euros environ, alors que le marché français essuyait un repli de 4,5 % environ sur un an. LG revendique la place de numéro 2 sur les lave-linge à ouverture frontale (avec 8,9 % de part de marché en valeur) et celle de numéro 3 des réfrigérateurs (9,5 % de part de marché).Après avoir fait sa place dans les magasins spécialisés, LG doit maintenant séduire les cuisinistes, gros prescripteurs d'électroménager. La marque coréenne lancera bientôt un nouveau réfrigérateur combiné de 2 mètres de haut.Enfin, au premier trimestre 2010, elle entrera sur le marché des produits encastrables, avec des fours et des plaques de cuisson. Initialement prévue pour 2009, l'offensive a été repoussée par prudence. « Depuis, le temps a joué pour nous. Nous avons pu constituer notre équipe », fait valoir Didier Bollé. Juliette Garnie

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :