La production d'A380 dérape encore

 |   |  293  mots
Plus de trois ans après la grande remise à plat du programme A380, en octobre 2006, qui devait être la dernière, la production du géant des airs rencontre toujours de très grandes difficultés. L'avionneur a indiqué mercredi avoir livré dix exemplaires de cet appareil depuis janvier. Selon nos informations, il mettait les bouchées doubles pour tenter de livrer ce jeudi un onzième appareil. Peu importe, le total sera inférieur aux douze livrés en 2008. Il n'y en avait eu qu'un en 2007.perte de chiffre d'affairesAu final, il s'agit d'un nouveau dérapage de la production. Il est impressionnant, si l'on fait fi des révisions à la baisse communiquées au compte-gouttes. Jusqu'à mi-mai 2008, en effet, la direction tablait encore sur 25 livraisons durant l'année 2009. Mi-mai, il ramenait l'objectif à 21, puis à 18 début 2009, puis encore à 14 en mai dernier, avant de passer rapidement à 13. Au final, en un an et demi, onze A380 manquent à l'appel, l'équivalent d'une année de production au rythme actuel. Soit une perte de chiffre d'affaires de plus de 3 milliards de dollars au prix catalogue. Airbus peine toujours à passer à une production en série, une difficulté accentuée par sa volonté, lors du lancement du programme en 2000, de construire un avion sur mesure. En forçant le trait, Airbus construit un avion nouveau pour chaque client.Qu'en sera-t-il pour 2010?? La direction, qui tablait sur plus de vingt exemplaires jusqu'ici, précisera ses prévisions en janvier. Elle pourra déjà compter sur les appareils qui n'ont pas été finalisés en 2009. Ces difficultés sont d'autant plus graves qu'Airbus mobilise des bras sur les programmes A400M, également en grande difficulté, et A350, dont la première livraison est prévue dans trois ans.Fabrice Gliszcynsk

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :