Une femme à la tête d'un émergent

 |   |  168  mots
Si elle n'est pas la première femme à présider aux destinées d'un pays d'Amérique latine, Dilma Rousseff, qui prend ses fonctions de présidente du Brésil le 1er janvier, est la première femme à diriger le leader de la région. Le Brésil pèse en outre de plus en plus lourd ? politiquement, économiquement et diplomatiquement ? au sein du club des Bric, les grandes puissances émergentes de la planète. « Pays du futur », comme on l'a longtemps appelé, il conjugue désormais son ascension au présent et doit gérer les maux des nations en plein essor, à commencer par une économie au bord de la surchauffe, qui induit un taux d'inflation trop élevé. En 2011, Dilma Rousseff va donc devoir tenir un délicat équilibre, entre nécessité de refroidir l'activité et besoin de poursuivre les grands travaux d'infrastructures, ne serait-ce que pour accueillir visiteurs et sportifs à l'occasion de la Coupe du monde de football de 2014 et des Jeux olympiques de 2016. L. B.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :