Groupama concrétise son nouveau partenariat en Chine

 |   |  392  mots
Copyright Reuters
L'assureur va investir 240 millions d'euros pour créer une coentreprise avec le conglomérat Avic dans l'assurance dommages.

Groupama se lance en Chine. L'assureur français a annoncé jeudi la signature d'un accord avec le groupe chinois Aviation Industry Corporation of China (Avic) pour créer une société commune dans l'assurance dommages. Un protocole d'accord avait déjà été signé début novembre à l'Elysée lors de la venue du président de la République chinoise, Hu Jintao. Avic est un conglomérat de 400.000 salariés présent dans l'aéronautique, la logistique, l'automobile, le BTP et la gestion d'actifs. Les deux sociétés investiront 240 millions d'euros chacune pendant une dizaine d'années, entre 2012 et 2021. Soit environ 24 millions d'euros par an. Les partenaires seront actionnaires de la coentreprise à parité. La gouvernance reflétera cet équilibre avec un conseil d'administration de six membres, soit trois chacun. Le président du conseil sera désigné par Avic et le vice-président par Groupama.

Véritable démarrage

Leur société assurera les particuliers, les entreprises ainsi que les exploitations agricoles, domaine dans lequel Groupama est spécialisé en France. Elle distribuera des produits d'assurance à partir de 2012 dans les six premières provinces chinoises pour commencer, puis à l'ensemble du pays. Le plan de marche prévoit qu'elle soit rentable à partir de la quatrième année d'exploitation, soit en 2015. Il s'agit du premier investissement stratégique de Groupama en Chine. Le groupe mutualiste dispose d'une petite implantation dans la province du Sichuan, avec une vingtaine d'agences, 153 salariés et 300 conseillers commerciaux, qui réalise 10 millions d'euros de chiffre d'affaires. Ce partenariat intervient quelques semaines après la prise de participation à hauteur de 20 % de Groupama dans Premafin, le holding contrôlant le deuxième assureur italien Fondiaria-Sai et illustre la volonté de l'assureur mutualiste de se développer à l'international. Il est en tout cas comparable à celui qu'Axa avait conclu avec le conglomérat Minmetals, mais il y a déjà plus de dix ans, en 1999. Depuis, son grand concurrent français a franchi une nouvelle étape. Le groupe dirigé par Henri de Castries a créé début novembre une nouvelle coentreprise avec la première banque chinoise ICBC. Il pourra distribuer dans 4.000 de ses 16.000 agences ses produits d'assurance-vie. Si l'opération de Groupama illustre le véritable démarrage de son implantation locale, l'assureur reste distancé par Axa qui a réussi à s'imposer dans un des plus grands réseaux chinois.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :