La dernière vente de l'année

 |   |  256  mots
C'est une tradition : à la veille de la Saint Sylvestre, le commissaire-priseur de Cannes organise plusieurs vacations, avec au programme bijoux, montres, vins de prestige et surtout tableaux. Près de 400 lots, très inégaux.

Jean Pierre Besch, commissaire-priseur de Cannes, aime manier le marteau lors des fêtes de fin d'année, dans les salons de l'Hôtel Martinez. Ce désormais traditionnel rendez vous comporte plusieurs ventes très ciblées pour la clientèle de la Croisette, avec le 28 décembre une séance dédiée aux vins de prestige et quelques alcools anciens, le 30 à la peinture et le 31 aux icônes et objets russes.

La vente consacrée à la peinture comporte près de 400 lots, particulièrement variés. On y trouve beaucoup de toiles d'artistes particulièrement appréciés par des acheteurs peu enclins à la modernité, mais aux moyens notables mais non illimités. Ainsi seront proposées des oeuvres de Genin, Brayer, Valtat, Domergue, Charreton, Montevin ou Luce qui orneront des cheminées cossues de la Riviera. Pour les plus hardis, en fin de vacation, seront proposés des travaux signés La Chapelle, Jehan, Di Rosa, Claisse ou Arman, sans oublier les inévitables sérigraphies de Warhol ou les "Love" d'Indiana. Les locaux trouveront des toiles méditerranéennes de Garos, Genis, Pesce ou Ambrogiani.

Nettement plus notables sont les toiles et dessins issus de la succession Claudon, une galeriste parisienne. On y trouve, notamment, quatre oeuvres du nabi Maurice Denis, un portrait d'un autre nabi, Edouard Vuillard, un dessin d'Edgar Degas, une estampe de Fernand Léger ou une assiette de Picasso. Les prix s'échelonnent de 2.000 à 80.000 euros.

Les 28, 30 et 31 décembre, hôtel martinez, Cannes, renseignements : www.cannesauction.com

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :