Audi A1 : le look en plus, l'agrément de conduite en moins

 |   |  444  mots
(Crédits : Audi)
La nouvelle génération de la citadine de la célèbre marque premium allemande revient dans une nouvelle parure très travaillée, plus sportive, plus moderne, assorti d'un intérieur très soigné. Mais l'agrément de conduite n'est pas à la hauteur de ses ambitions.

La petite citadine premium est de retour ! Dans un univers où il n'y a plus de places que pour les SUV, l'Audi A1 fait un retour fracassant avec un bouille totalement renouvelée. Et quel look! Des lignes plus acérées et plus modernes, une silhouette plus aérodynamique pour plus de caractère. Sans parler de la signature lumineuse qui lui donne un regard plus affûté à l'avant, et beaucoup de modernité à l'arrière avec ces feux très travaillés. L'A1 gagne assurément en personnalité et en sportivité.

Audi A1

Quête de personnalité

A l'intérieur, même ambiance moderniste avec de vrais efforts de design de la planche de bord. Sculptée et avec cet écran totalement intégré, sans parler des détourés de couleurs, l'Audi A1 poursuit cette quête de personnalité à l'intérieur. Quelques vestiges du passé semblent néanmoins survivre à cette nouvelle génération comme ces plastiques un peu rugueux au-dessus de la planche de bord, ou encore ces grilles d'aération trop visibles.

Audi

Sur la connectivité, l'A1 hérite des réels progrès de la marque pour améliorer l'ergonomie du menu et des éléments de connectivité dont CarPlay ou Android Auto. Les arbitrages visant l'aménagement de l'habitacle sont tout à faits raisonnables. A l'avant, le poste conducteur dispose d'un espace optimisé pour un maximum de confort. A l'arrière, les places sont dans les standards tandis que le coffre affiche un beau 335 litres.

Questions sur la boîte automatique

Sur la qualité moteur, l'A1 déçoit néanmoins. La qualité du moteur essence 116 chevaux n'est pas en cause, mais comme c'est désormais trop souvent le cas chez la marque allemande premium, la boîte automatique entrave la fluidité du passage de rapport. Cela altère la réactivité moteur et donc l'agrément de conduite, notamment en ville. En outre, l'A1 qui se veut une bonne petite sportive affiche des suspensions un chouïa trop ferme.

Audi A1

L'A1 nouvelle génération nous honore d'un super look qui manie parfaitement la compacité tout en accentuant une forte personnalité. Elle a tout le potentiel pour s'ériger comme la berline de référence du segment premium. Elle pêche pourtant sur son agrément de conduite soit une faute trop grave à ce niveau de gamme. L'Audi A1 affiche effectivement des prix qui démarrent à 23.470 euros (boîte manuelle) et 25.370 euros en automatique. Notre version S-Line coûte, elle, 29.470 euros. Finalement, la boîte manuelle devient plus intéressante, puisque redevenu maître du passage de rapport, le conducteur peut pleinement profiter d'un moteur somme toute de très bonne facture.

Audi A1

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/07/2019 à 18:21 :
A ce prix là autant s’acheter une Tesla model 3 à 43000€. Elle est plus grande, plus efficace et son coût de fonctionnement remboursera l’ecart Du prix d’achat. Cela va devenir dur pour les voitures à essence de luxe de justifier de leur pollution
a écrit le 06/07/2019 à 10:55 :
On dirait un ancien look de TOYOTA civic non ?
a écrit le 06/07/2019 à 10:07 :
Bref une baignoire pour autoroute, avec un moteur poussif, pour ce prix là !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :