Agences de notation : tout ça pour ça !

Par Eric Benhamou, éditorialiste à La Tribune.

2 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters

Bruxelles promettait une offensive décisive sur les agences de notation qui osent défier les Etats, autrement dit, la démocratie. La Commission a finalement accouché d'un texte largement édulcoré, le troisième texte réglementaire depuis la crise de 2007. Trois vaines tentatives donc pour "mieux encadrer" les agences de notation pourtant considérées comme "l'une des causes de la crise".

Exit donc la "suspension" de la notation souveraine dans certains cas "exceptionnels", mesure qui faisait déjà sourire plus d'un professionnel de marché : un pays sous perfusion du FMI ou de la BCE est, de facto, déjà dégradé en catégorie spéculative, voire en défaut ! Abandonnée également la mesure, pourtant présentée comme phare, visant à interdire les grandes agences à faire des acquisitions pour briser l'oligopole des "big three" , peu crédible sur le plan juridique. Restent alors des règles "de rotation", dont l'application prévue dans le secteur de l'audit soulève de nombreuses interrogations, ou l'obligation faite aux banques de disposer de leur propre scoring, ce qui est déjà très largement le cas, ou encore la possibilité pour les douze membres de l'autorité européenne des marchés (Esma) de donner son avis sur les méthodologies, alors que l'élaboration d'une méthodologie représente plus d'un an de travail pour des dizaines d'experts. Toutes ces propositions sentent l'amateurisme, l'indécision et l'absence de consensus.

Pire, l'Europe semble vouloir conserver l'outil (les agences) tout en le contrôlant. Le beurre et l'argent du beurre. Pourtant, il existe bien une mesure radicale pour réduire la dépendance des marchés à l'égard des agences : interdire toute référence à la notation dans la réglementation bancaire et financière. Les Etats-Unis ont décidé d'aller dans cette direction pour se "désintoxiquer". L'Europe n'est apparemment pas aussi droguée ! En attendant, les spreads continuent de diverger dans la zone euro...

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.