Didier le Menestrel (Financière de l'Echiquier) à la Tribune des Décideurs : "Il est temps de remettre du risque dans les marchés"

 |   |  391  mots
Lundi 23 septembre à 12h30, nous recevions Didier le Menestrel, Président de la Financière de l'Echiquier.

Cette semaine, Thomas Blard pour DécideursTV et Eric Walther pour La Tribune reçoivent Didier Le Ménestrel, Président de la Financière de l'Echiquier.

Réélection d'Angela Merkel en Allemagne, récentes décisions de la Fed, Loi de Finances 2013, retraites...

Didier Le Ménestrel nous livre son point de vue sur une actualité très fournie et nous parle de sa société de gestion à capitaux privés, l'une des premières en France.

L'annonce de la Fed de poursuivre sa politique de rachat d'actifs  vous a-t-elle surpris?

 C'était une surprise puisque tous les commentateurs annonçaient le contraire! Mais ce n'est que partie remise. Les écarts de taux vont donc continuer de s'accroitre, et les liquidités sortiront des émergents, comme elles ont déjà commencé à le faire cet été.  Mais tout cela est normal. Ce qui ne l'était pas, ce sont les cinq ans que nous venons de connaître. Il est temps de remettre du risque et de la volatilité dans les marchés, sans qu'une banque centrale ne tienne les investisseurs par la main.

 Beaucoup semblent privilégier la zone pour leurs investissements en actions...

 L'Amérique est très chère et les marchés émergents ont été favorisés par des flux exceptionnels générés par le quantitative easing. L'Europe est longtemps restée le parent pauvre en raison de la double crise économique et monétaire qui l'a frappée. Résultat, les prix des actifs restent globalement peu chers, pas très bien valorisés, avec des taux qui vont rester durablement bas. C'est une fenêtre tactique qu'il faut utiliser jusqu'à la fin de l'année.

 Que pensez-vous du PEA-PME mis en place par le gouvernement ?

 En réalité, les produits existent déjà. Il ne s'agit que d'une nouvelle enveloppe, mais nous y sommes très favorables. C'est une bonne chose pour notre métier de rappeler que le risque peut être rémunéré. Cette mesure a toute les qualités pour désintermédier les relations entre l'investisseur et l'entreprise, et inciter les particuliers à avoir une meilleure connaissance du business. C'est souvent en période de crise que l'on prend les décisions qui dessineront un meilleur futur.

Retrouvez son intervention dans la vidéo !

Plus d'informations sur Décideurs TV

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :