Brexit : le risque est de casser la reprise en Europe

 |   |  271  mots
(Crédits : NEIL HALL)
Pour l'économiste Anton Brender (Candriam), le Brexit crée un choc de confiance en Europe. Le risque est grand que les gouvernements ne lui apportent pas la réponse adéquate. La reprise pourrait en pâtir

-Les marchés réagissent fortement à l'annonce du Brexit. Annoncent-ils une crise économique ?

-Je ne le crois pas. Il est normal que les marchés réagissent vivement, d'autant qu'ils ont été pris à contrepied. C'est une réaction-réflexe. Si la Bourse britannique reste à bas niveau assez longtemps, un effet richesse négatif pourrait être perceptible sur les ménages britanniques, qui consommeraient moins. Quoi qu'il en soit, il faut s'attendre à un ralentissement de l'économie Outre-Manche. Quelle sera la réaction du gouvernement et de son successeur ? Pourra-t-il stimuler l'économie alors que le déficit budgétaire est déjà très important ? La réponse est tout sauf évidente.

 -Quel sera l'impact sur la zone euro ?

- L'effet mécanique sur la zone euro sera modeste, mis à part quelques exceptions comme Malte ou Chypre, en raison de leurs liens avec la Grande-Bretagne. Le problème, c'est celui du choc de confiance qui risque d'affecter l'Europe. La réaction des gouvernements sera-t-elle la bonne ? On peut d'autant plus en douter que l'attentisme risque de prédominer, alors des élections se profilent dans les pays les plus importants : Allemagne, France, Italie, Espagne...

 -Quelle devrait être cette réaction ?

-Il faudrait vraiment stimuler l'investissement, soutenir la demande pour asseoir la reprise. Mais, au vu du contexte politique, je crains que ce ne soit pas le cas. Certes, l'Europe est aujourd'hui, clairement, en phase de reprise. Mais le choc créé par le Brexit va affecter cette dynamique. Et si les gouvernements restent trop longtemps sans réagir, le risque est important de casser cette reprise. La question est donc avant tout politique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/06/2016 à 11:23 :
Vive l Angleterre qui a quitté cette Europe,la porte est ouverte, à nous de jouer pour quitter cette Europe destructrice gérée par le poids des lobbies américains fuyons

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :