Les moineaux : "les pigeons ne nous représentent pas ! "

 |   |  472  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Il y a eu le mouvement des Pigeons. Il y a désormais celui des moineaux fondé par trois jeunes entrepreneurs qui souhaitent faire entendre leur voix. Ils soutiennent le mouvement des pigeons initié par leurs aînés, mais ils contestent toutefois leur manque de représentativité, et considèrent que la focalisation du débat sur la question des plus-values a masqué les vrais problèmes que rencontrent les jeunes entrepreneurs, qui n'en sont pas encore là. Au cours d'une réunion qui s'est tenue mercredi dernier au sein de la Pépinière 27 (Paris), et qui a réuni 80 jeunes entrepreneurs, ils ont donc décidé de s'organiser à leur tour. Voici leurs arguments.

Nous saluons la prise de conscience nationale de la cause des entrepreneurs qu'a notamment permis le mouvement des pigeons. Mais nous sommes également convaincus que leurs représentants ne nous représentent pas !

Nous ne sommes ni investisseurs, ni patrons. Nous dénonçons le rapprochement des pigeons avec les associations patronales et notamment avec le MEDEF. La perspective de la taxation des plus-values est aléatoire et encore lointaine pour nous ! Nous sommes simplement de jeunes entrepreneurs, ayant bien souvent renoncé à un emploi stable et confortablement rémunéré, pour prendre des risques et innover. Pas des pigeons donc, de simples moineaux.

Notre richesse, c'est nos idées. Nous avons à peine 20 ans pour les plus jeunes, travaillons 60 heures par semaine, et sommes pour les plus chanceux payés au SMIC. Nous sommes tous unis par notre soif de « changer le monde » à travers nos entreprises en offrant des produits et services innovants. Nous essayons modestement de transformer ces idées en emploi et de participer au rayonnement de la France.

Evidemment les entrepreneurs français vedettes ont raison de se mobiliser contre cette taxation qui punit ceux qui réussissent et freine ceux qui voudraient créer. Les investisseurs, les capital-risqueurs et autres fonds d'investissement n'ont pas tort de critiquer cette législation qui empêchera les petites sociétés de grossir demain. Mais nous pensons qu'il est temps que la voix des jeunes entrepreneurs s'élève de manière indépendante.

Pourquoi ? Simplement parce que la question de la taxation des plus-values n'est pas représentative de nos priorités et véhicule une image qui n'est pas la notre. Notre priorité c'est de valoriser le risque et de résoudre nos problèmes quotidiens : des parcours administratifs du combattant, des charges et des taxes qui grèvent nos budgets, un code du travail trop rigide, des recherches de financement déjà compliquées, un déséquilibre face aux grandes entreprises qui payent peu d'impôts.

En vérité, ce n'est pas tant la taxation des plus-values qui est problématique que le signal adressé à nos compatriotes : désormais en France, le rentier sera mieux loti que le créateur. Nous appelons simplement à une juste rémunération du risque et dénonçons les privilèges des rentiers (les niches fiscales en sont de bons exemples) et des grands groupes au détriment de l'innovation.

Nous ne souhaitons pas entendre toujours les mêmes dans le débat public. Il est temps de donner la parole à la société civile et en l'occurrence aux jeunes, entrepreneurs, qui pourront partager leur goût pour l'innovation, le risque et expliquer leurs galères.

*Benjamin Suchar, 25 ans, fondateur de Yoopies et CheckMyMetro

*Bastien Le Coz, 24 ans, fondateur d'AstreaCo et de la marque Bachelier

*Frédéric Pelouze, 29ans, fondateur D'Alterlitigation

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/10/2012 à 7:29 :
Ce qui est bien en France c'est qu'il y a autant d'entraineurs que d'habitant pour les équipes sportives nationales et idem pour la politique ! chacun a un avis sur tout (moi pareil !) ou presque. mais à force de désinformations, de désignation de boucs émissaires, d'enfumage organisé, ... nous oublions d'entrainer notre esprit critique, de construire ce qui nous permettrait de vivre ensemble et non chacun de son coté, ... les citoyens se font rare mais commencent à prendre la parole !!!
Cordialement
Olivier CHAILLOT
www.dubitare.fr
a écrit le 22/10/2012 à 14:20 :
Bonjour à tous

je suis très perplexe concernant ce énième mouvement, bien qu'étant moi même gérant d'une TPE je ne comprend pas cette individualisation de notre société.
Tout le monde ne pense qu'à soi, sait on que nous sommes dans une crise mondiale, et que le traité européen nous lie bel et bien les poings dans l'austérité à cause de la droitisation ultra libérale de l'Europe.
C'est en cela qu'il faut militer, pour que l'Europe soit plus égalitaire, et ne détruise pas les peuples.
Alors, les Pigeons qui ne représentent pas grand monde mais qui font le Buzz, maintenant les moineaux qui ont sans doute un peu raison, bientot les rapaces, les vautours ( que nous connaissons déjà - les hedj fonds, les banques) et les autres les moutons qu'ils mènent doucement à abattoir de la misère

Alors si nous devons faire un buzz, faisons celui de l'unité tous ensemble, c'est vrai que sans patrons qui prennent des risques pas de travail, mais sans salariés pas de travail non plus.
Je pense sincèrement qu'il faut changer l'Europe et y mettre de la croissance, et non cette austérité qui fait pleurer les personnes, commençons par là et arrêtons cette ménagerie et soyons sérieux;
Alors pigeons moineaux, rapaces, moutons, veaux etc.. au lieu de nous diviser, soyons ensemble pour changer cette donne.

Cordialement

Gilles.
Réponse de le 29/11/2012 à 12:07 :
J'ai une proposition! il existe une organisation dédié aux TPE il s'agit de l'ONTPE Organisation des trés petites entreprises. Connaissez vous cette organisation ?
a écrit le 18/10/2012 à 19:16 :
Toutes ces références ornithologiques commencent a me laisser perplexe quant à l'avenir de ce pays

Je vais prendre une image maritime , ça va changer

Tout ce que je vois, c'est que le bateau coule et que le capitaine et l'équipage sont incompétents....Les passagers continuent à danser joyeusement mais commencent à sentir que le navire commence a prendre la flotte de toute part
a écrit le 18/10/2012 à 19:04 :
no comment
a écrit le 18/10/2012 à 18:44 :
Pigeons, moineaux et moutons mirent un corbeau qui tient dans son bec le fromage des dépenses publiques. A quand un maître renard pugnace qui le fera chuter de son arbre ?
a écrit le 18/10/2012 à 18:37 :
merci la france. enfin un contre-courant rafraichissant et qui ne veut pas que s'assoir sur ses acquis. où peut-on leur faire une donation? où est leur site Internet?
a écrit le 18/10/2012 à 17:39 :
Même tous unis, ils ne peuvent rien contre le mouvement des éléphants
a écrit le 18/10/2012 à 16:42 :
Info de dernière heure: un mouvement dit des tourterelles est en train de se creer.
Ce mouvement entend protester contre l'action des merles. Une association avec les canaris est en discussion.
En attendant d'autres infos je rentre dans ma cage. Piou Piou
Réponse de le 18/10/2012 à 17:04 :
Mon nouveau groupe les corbeaux prédit que la crise va empirer, et que les pigeons seront les dindons de la farce, pendant que les moutons se prendront des coups de bélier. Quand aux Canaries, ils sont déjà en Espagne.
Au moins il nous reste un peu d'humour, profitons c'est pas encore taxé !
Réponse de le 18/10/2012 à 20:45 :
Il n'y plus que les vautours qui n'ont rien à dire...
a écrit le 18/10/2012 à 16:24 :
moinneaux, pigeons, cannaries, moutons... tous ces animaux qui defendent leur interet personnel nous prennent ils pour des veaux ??
Réponse de le 19/10/2012 à 1:37 :
Leurs intérêts personnels? Visiblement vous avez tout bien compris à ce qu'est le tissus économique français et donc à ce qu'est le vrai gisement d'emploi sur notre territoire.
Avec la défense de l'avenir des petits entrepreneurs, ce sont des centaines de milliers d'emplois directs et indirects qui sont en jeu, mais peut-être cela ne vous concerne t'il pas? Peut-être faites vous partie de ces salariés qui trustent la parole sociale depuis des décennies via leurs syndicats et qui pourtant ne représentent qu'une minorité au sein du cheptel (vous voyez je reste également très bucolique) salarié français.
A quand une prise de parole massive des salariés des petites boites?
a écrit le 18/10/2012 à 16:02 :
Ils ont raison de critiquer le syphonnage du Medef de la question des entrepreneurs,qui ne sont pas du tout representatif des entreprises qui innovent.

Par contre il faudrait penser a arreter de creer des mouvements ayant des nom d'oiseaux ou pas,et juste se mettre a parler comme des adultes cense.Les medias ont leur part de responsabilitee en faisant le buzz uniquement sur le nom des "mouvements" et non pas sur les idees de fond
Réponse de le 18/10/2012 à 16:53 :
Tu ne comprends décidément pas grand chose. As tu lu l'article, au moins ?
a écrit le 18/10/2012 à 15:34 :
Il arrive un moment ou les noms d'oiseaux tournent au ridicule
a écrit le 18/10/2012 à 15:30 :
Le groupe Facebook est en ligne pour faire des propositions : https://www.facebook.com/pages/Les-Moineaux/282024735247377
a écrit le 18/10/2012 à 15:21 :
Il était une fois 3 entrepreneurs qui étaient très jaloux d'un mouvement de protestation appelé les "pigeons" et qui se sont creusés les méninges pour faire les "pigeons bis", afin d'essayer de se faire mousser. C'est triste...
Réponse de le 05/06/2014 à 11:35 :
j ai un Duster... je l adore! vive Dacia même construit en Roumanie. les roumains sont européens que je sache. qu ils profitent un peu. ils ne crachent pas sur leur salaire deux fois plus élevé chez Dacia que le salaire moyen en Roumanie.
a écrit le 18/10/2012 à 14:56 :
Rejoignez le mouvement des Pigeons et arrêtez de vouloir vous faire de la pub.
Vous partagez les mêmes idées donc autant créer un mouvement important plutôt que réduit.
a écrit le 18/10/2012 à 14:46 :
Les Moineaux ont tout dit : Notre priorité c'est de valoriser le risque et de résoudre nos problèmes quotidiens : des parcours administratifs du combattant, des charges et des taxes qui grèvent nos budgets, un code du travail trop rigide, des recherches de financement déjà compliquées, un déséquilibre face aux grandes entreprises qui payent peu d'impôts.

A quand une France qui avance du bon côté avec un Gouvernement qui agit de façon pragmatique, efficace et constructif ?
a écrit le 18/10/2012 à 14:36 :
Ils n'ont pas une page FB ?

Ils ont raison, chaque entreprise a ses problématiques. Celles des start Ups sont différentes de celles des artisans ou des TPE. Les pigeons a lancé la fronde. Elle ne doit pas s'arrêter sinon la France n'aura que le déclin et la paupérisation.
Réponse de le 18/10/2012 à 15:30 :
https://www.facebook.com/pages/Les-Moineaux/282024735247377
a écrit le 18/10/2012 à 14:19 :
Ces 3 messieurs n'ont-ils rien de mieux à faire de leur journée ? On vire au "personal branling" là avec cette séquence d'auto-promotion pour le moins grotesque. Des mouvements comme le MEDEF ont évidemment le droit de s'associer et de montrer leur accord avec tel ou tel mouvement. Ah la la...
Réponse de le 18/10/2012 à 14:36 :
Le MEDEF fait de la récupération.
La plupart des jeunes entrepreneurs ne se reconnaissent pas dans le MEDEF.
Réponse de le 18/10/2012 à 16:24 :
Hum, Charles que fait il de ses journées? Employé du MEDEF? Mouvement extreme de démolition des entreprises de France? Oui regardez le nombre d'ETI/ M hab et vous comprendrez qu'il n'y a pas que l'état dans le crony cap c'est un couple...
a écrit le 18/10/2012 à 13:39 :
Sur le fond ils n'ont pas tord, mais ça fait un peu récup self-marketing pour qu'on parle d'eux...
Réponse de le 18/10/2012 à 14:24 :
+1. Evidemment... Ces 3 jeunes doivent être de l'ouest parisien pour avoir du temps à perdre comme ça :p Les pigeons ont été très efficaces et le restent. Demain je vais monter "les faucons" avec mon voisin de palier pour dire que je suis encore mieux que les moineaux ? Soyons sérieux.
Réponse de le 18/10/2012 à 14:33 :
les entrepreneurs de tous poils en ont marre de travailler pour rien .............................le gouvernement n'a rien compris ils sont tous fonctionnaires ...............la colere gronde ..........ca fait longtemps que cela devait arriver .......................
Réponse de le 18/10/2012 à 14:33 :
les entrepreneurs de tous poils en ont marre de travailler pour rien .............................le gouvernement n'a rien compris ils sont tous fonctionnaires ...............la colere gronde ..........ca fait longtemps que cela devait arriver .......................
a écrit le 18/10/2012 à 13:32 :
La jacquerie anti-bureaucratique et anti-fiscale prend de l'ampleur. C'est dommage, les socialistes ont oublié de s'équiper d'un parachute avant de commencer leur chute libre.
Réponse de le 18/10/2012 à 14:39 :
Et ce n'est que le début à mon avis. Beaucoup d'entrepreneurs ont en plus que ras le bol. Je ne parle pas de riches mais de gens qui travaillent 7/7, cautionnent leurs biens, font une croix sur leur vie perso tout ça pour gagner 1500 à 2000? par mois.
Réponse de le 18/10/2012 à 14:54 :
A ce rythme, ce stress et cette incertitude je préfère autant toucher mes allocs chômage/RSA et partir en vacances...
Avec un peu de chance, je trouverais même un job de fonctionnaire pour compléter mes allocs et bosser tranquillement 35h, et que l'on me paye mes retraites plus tard.
C'est pas si mal que ça la France en fin de compte :)
Réponse de le 18/10/2012 à 16:56 :
35h dans la ponction publique ? Non, plutôt entre 15 et 20h en moyenne. On parle du travail réel naturellement, pas du présentéisme stérile.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :