Du Printemps arabe au chaos

L' écrivain et poète marocain Tahar Ben Jelloun, Prix Goncourt 1987 avec son roman "La Nuit sacrée" et membre de l'Académie Goncourt, livre son analyse des événements qui secouent depuis quelques semaines le Mali et, depuis cette semaine, le sud algérien. Pour lui, les prétendus "djihadistes" qui sévissent dans la zone ne sont qu'une bande de "gangsters" et "de trafiquants de drogue". "Qui finance ces criminels ? ", s'interroge-til. " Derrière eux, écrit-il, il y a des Etats, des milliardaires qui rêvent d'un islam dominant le monde. "
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : dr)

Le « printemps arabe » n'a pas fini de nous étonner. Ce qui se passe depuis quelques mois au nord du Mali ainsi que dans le sud algérien est la conséquence de plusieurs événements survenus il y a plus de vingt ans en Algérie et plus récemment en Libye. La bataille de Benghazi (mars 2011) suivie plus tard par le lynchage de Kadhafi (20 octobre 2011) vont laisser des milliers de soldats libyens et autres mercenaires désemparés ainsi que quelques Touaregs sans but. Ils fuient vers le Sahel emportant le maximum d'armements qui étaient stockés dans plusieurs lieux. Ces fuyards vont retrouver dans le désert d'autres aventuriers, des Algériens du GIA (Groupe islamique armé) qui avaient participé à la guerre civile entre 1991 et 2001. Ils seront rejoints par des Mauritaniens, des Magrébins qui étaient passés par l'Afghanistan et bien d'autres égorgeurs sans foi ni loi venus de plusieurs pays de la région et même d'Europe. Ainsi le Nord Mali devint le repère des bandits et des tueurs prêts à n'importe quel combat, exécutant les ordres de chefs cachés, des hommes voilés et mystérieux, gérant de grosses fortunes et utilisant l'islam comme étendard pour leurs crimes.
Al Qaeda est en principe la référence en chef. Elle suit avec bienveillance ceux qui ont créé Aqmi (Al-Qaeda au Maghreb Islamique), et voit d'un bon ?il le projet d'un Maghreb gouverné par un islamisme radical, c'est-à-dire salafiste. Mais l'important c'est l'argent. Pour cela, deux moyens : le trafic de drogues et les rançons pour des otages ; il faut ajouter un autre commerce, moins juteux, celui des immigrés africains.

Les projets crapuleux sont plus visibles que des projets idéologiques et politiques

Aujourd'hui, les projets crapuleux sont plus visibles que des projets idéologiques et politiques. Ces terroristes, guidés par des chefs charismatiques comme Iyad Ag Ghali, chef historique de la rébellion touarègue et chef du parti Ansar Dine, comme Mokhtar Ben Mokhtar dit « le borgne », salafiste et surtout grand trafiquant dont le mouvement s'appelle « Ceux qui signent par le sang » (il serait le cerveau de la prise d'otages dans l'usine gazière d'In Amena à l'est algérien), ou comme le Mauritanien Hamada Ould Khairou, établi dans la ville de Gao, sont surarmés, bien entrainés et occupent un territoire immense sur lequel flotte le drapeau noir sur lequel est écrit « Il n'y a de Dieu qu'Allah et Mahomet son messager ». Ces groupuscules ne sont pas tous unis. Chacun prend l'initiative qui favorise ses intérêts.
L'intervention française au Mali (certains disent qu'elle aurait un objectif non avoué, celui de protéger les mines d'uranium à la frontière avec le Niger), a été applaudie aussi bien par l'ensemble de la classe politique en France que par le peuple malien qui vivait sous la menace d'une avancée des gangsters qui ont démontré de quoi ils étaient capables dans le nord du pays.
Pour une fois, l'Islam n'est pas en cause ; tout le monde en convient : les « djihadistes » qui appliquent de manière barbare certains préceptes de la charia en coupant des mains, des pieds et lapidant des femmes, ne sont pas des militants d'une noble cause ; ils sont avant tout des trafiquants de drogue et quand ils kidnappent des gens, c'est pour les échanger contre des rançons importantes. Mais au-delà de cet aspect réel, il y a des choses qu'on ne connaît pas : qui finance ces criminels ? Qui leur fournit tant d'armes ? Qui est derrière cette barbarie qui s'internationalise ? Il faut qu'on sache quels sont les Etats qui soutiennent ces « djihadistes » sans scrupules et qu'ils soient désignés comme ennemis de la paix et pourvoyeurs de terrorisme. Car derrière eux, il y a des Etats, des milliardaires qui rêvent d'un « islam dominant le monde ».

La prise d'otages a obligé l'Algérie à sortir de son silence et à agir

Depuis le début de ces événements, l'Algérie est prudente et silencieuse. Surtout pas d'intervention militaire. Il a fallu que l'armée française s'engage pour qu'elle accepte que ses avions militaires traversent son espace aérien. Elle a aussi fermé les frontières du sud, ce qui n'a pas empêché des terroristes de réagir à son aide aux Français en opérant le 16 janvier une importante prise d'otages (41 personnes de plusieurs nationalités) dans un site gazier à Tigantourine, près d'In Amenas. Ces représailles précipitent l'Algérie dans cette guerre qu'elle ne voulait pas. Elle a été défiée sur son propre territoire. Comment des terroristes ont pu, sans être dérangés, kidnapper autant de personnes et occuper cette usine ? Comment est-ce possible qu'un site aussi important soit sans sécurité ? On se demande si les terroristes n'ont pas bénéficié de complicités locales.
Si le Mali a tout intérêt à ce que la France et d'autres pays africains interviennent pour l'aider à récupérer une partie de son territoire, l'Algérie a voulu se tenir à l'écart. Les blessures de la guerre civile sont encore vives, elle n'avait aucun intérêt à mettre le doigt dans cet engrenage dont le but est de déstabiliser une partie de l'Afrique. Elle a résisté au « printemps arabe », mais la prise d'otages l'a obligé à sortir de son silence et à agir. Au mois de septembre 2012, des informations ont circulé mettant en avant le fait que les camps de Tindouf où sont parqués des Sahraouis appartenant au Polisario, servaient pour des entraînements de membres d'Al Qaeda. Du coup, les Etats Unis auraient demandé aux Algériens d'accepter une solution politique au conflit qui l'oppose depuis 1975 au Maroc à propos du Sahara Occidental. Des négociations entre Marocains et membres de ce mouvement séparatiste eurent lieu près de New York mais aucune solution sérieuse n'a été trouvée.

Ceux qui ont le plus profité du « printemps arabe », et l'ont exploité à leurs fins, sont des islamistes de tous bords

L'Algérie a refusé de négocier avec les preneurs d'otages. Sans prévenir personne, jeudi 17 janvier dans l'après midi, l'armée a fait un assaut pour reprendre le contrôle du site gazier occupé par les terroristes. Solution de fermeté (à la russe) mais qui a été soldée par plusieurs morts dont des otages. Ceux qui ont le plus profité du « printemps arabe », et l'ont exploité à leurs fins, sont des islamistes de tous bords qui ne peuvent que se réjouir du chaos que les révolutions ont créé en Libye (un pays sans Etat), en Tunisie, en Egypte (qui sont des Etats, mais entre les mains de l'islamisme). Cela permet par ailleurs à Bachar el Assad de poursuivre ses massacres en toute impunité. Car si la Russie et la Chine ont été écartées du jeu libyen, aujourd'hui, ils refusent d'abandonner le dictateur syrien et font croire qu'il vaut mieux un régime à la Bachar qu'une république islamique avec des salafistes qui coupent les mains aux voleurs. Mais ce n'est pas aussi simple.
 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 43
à écrit le 20/01/2013 à 23:10
Signaler
Ce monsieur Ben Jelloun est connu pour sa veulerie tant à l'égard du puissant despote qui dirige le Maroc qu'avec les puissants germanopratins qui dirigent le commerce de la culture. Il dit que des états soutiennent les guerriers djiadistes mais curi...

à écrit le 20/01/2013 à 17:21
Signaler
un pseudo specialiste a a noix livre une analyse geo politique va refaire ta carte de sejour DUCON ils vont bientot t expulser

à écrit le 20/01/2013 à 13:50
Signaler
Belle analyse. Qui pose la même question que celle pour les deux tours. Qui a profité des 35mds $ de gains sur options prises sur les compagnies aériennes et sur les assureurs de deux tours? Réponse chez SWIFT qui a les historiques de toutes les ...

à écrit le 20/01/2013 à 4:44
Signaler
Et la troisième guerre mondiale commença ainsi : un pseudo " printemps arabe" qui devient un labyrinthe de souffrances, de sang de crimes contre l'humanité, bref, de fin du monde. Ceux qui parlaient de 21 12 2012 ,'avait peut-être pas tort : Du "prin...

à écrit le 19/01/2013 à 20:05
Signaler
Les "printemps arabes" sont une magnifique man?uvre des armées locales qui ont renversé les régimes sous le couvert médiatique d'une révolution du peuple vite adoptée par les naïfs occidentaux.persuadés qu'on renverse les tyrans avec son téléphone et...

à écrit le 19/01/2013 à 19:22
Signaler
Qu'est-ce qui est simple ? prendre des décisions dans le brouillard et maintenir le cap sur certains principes essentiels : - Liberté de conscience - Séparation du religieux et du politique - Alliance avec les pays qui appliquent ces principes - Dist...

à écrit le 19/01/2013 à 19:10
Signaler
Tahar Ben Jelloun en bon sujet de son roi ne pouvait rater l'occasion de justifier la colonisation du Sahara Occidental et clore son papier avec cette ineptie : "Au mois de septembre 2012, des informations ont circulé mettant en avant le fait que les...

à écrit le 19/01/2013 à 17:58
Signaler
si tahar aurait mieux fait de s'abstenir,car ceci n'est pas de la litterature,rature,rature

le 19/01/2013 à 18:55
Signaler
quand je pense que ce scribouillard a obtenu le prix goncourt

à écrit le 19/01/2013 à 13:55
Signaler
Pure propagande! Le printemps arabe a commencé au Sahara Occidental occupé par le Maroc depuis 1975 en violation de 25 résolutions de l'ONU. Depuis novembre 2010, la répression marocaine a fait plus de 25 morts. La France a mis son véto à une enquête...

à écrit le 19/01/2013 à 12:56
Signaler
"Pour une fois, l'Islam n'est pas en cause"... !!! Les régimes dominés par les religieux musulmans fleurissent, les droits des femmes régressent, tout cela au nom d'Allah, mais l'islam n'est pas en cause ??? Qu'est-ce que c'est alors que cette religi...

le 20/01/2013 à 13:52
Signaler
Et les délires sur l'axe du mal, elles n'étaient pas signées des protestants américains?

à écrit le 19/01/2013 à 11:37
Signaler
il fut un temps où cela s'appelait des Razzia. Et de tout temps, ce sahel fut le lieu des razzias. aujourd'hui les moyens sont autres : pas de sabres de flèches ou poignards, ils sont remplacés par des Kalach, des canons rpg, des explosifs, des mis...

à écrit le 19/01/2013 à 10:52
Signaler
Vous ne vouliez ni la guerre ni le terrorisme. Vous aurez la guerre et le terrorisme. Pourquoi ne pas fermer nos frontières aux Africains. Arrêter les visas bidons. Et renforcer notre sécurité intérieure. Non. Au lieu de ça, nous sommes obliges de ...

le 19/01/2013 à 19:06
Signaler
Et vous croyez qu un patron d entreprise ou de multinationale penserez comme vous ? renseignez vous sur ce qui se passe vraiment en afrique et sa guerre secrète pour ce continent le plus riche au monde en ressources naturelles et dont les pires dicta...

le 19/01/2013 à 19:28
Signaler
absolument! fermons les frontieres! à l'uranium, au nickel, aux diamants, au pétrole, aux produits manufacturés bon marchés, à la main d'oeuvre bon marché et à internet. revenons au ducat et gageons que nos élites économiques seront d'accord pour tou...

le 19/01/2013 à 21:00
Signaler
C'est fou la cohérence des communistes, altermondialistes, ils gueulent après cette société mondialiste et veulent des frontières ouvertes, sont pro immigrationistes et dès qu'on s'y oppose et ils nous font mais avez vous pensez à l'uranium, au nikel...

à écrit le 19/01/2013 à 10:40
Signaler
C est le monde qu on nous a laisse. Le plus important n est pas de savoir qui a commence, la signature du mal, mais comment en sortir, faire ce qui est bien pour l humanite donc pour le pere des hommes.

à écrit le 19/01/2013 à 10:38
Signaler
Cet écrivain qui minimisait a la tele la place des Frères Musulmans sur l'échiquier politique Egyptien. Il disait qu'ils feraient 16% aux élections. Ce Monsieur qui vantait les révoltes arabes et pestait contre les Français qui annonçaient les Isla...

le 19/01/2013 à 11:14
Signaler
Vous oubliez que l'extreme-droite fait 15-20% en France. Combien font les partis extremistes en Europe ? Et dans le monde ? Et en démocratie, même les partis extremistes ont le droit de se présenter aux élections, vrai ou faux ?

le 19/01/2013 à 14:43
Signaler
vrai, sauf les terroristes

à écrit le 19/01/2013 à 10:23
Signaler
Cet auteur n'est pas aussi connu et autant intelligent, qu'un philosophe français de gauche ( pléonasme ), dont j'ai oublié le nom, qui écrit dans un hebdomadaire du centre ou de droite, on ne sait plus... qui avait convaincu N.S , pour les printemp...

à écrit le 19/01/2013 à 9:16
Signaler
L'auteur de l'article parle d'états qui soutiennent ces terroristes .Il devrait aller plus loin et sans peut etre les nommer en décrire les contours pour essayer de nous faire comprendre qu'au final ce sont peut etre les memes qui investissent massiv...

le 19/01/2013 à 11:50
Signaler
qatar entres autres !

à écrit le 19/01/2013 à 9:05
Signaler
très bon article!

à écrit le 19/01/2013 à 8:16
Signaler
Hélas ! Nos frères algériens paient aujourd'hui les erreurs de leurs gouvernements successifs. Depuis des années, ces hommes n'avaient d'autres buts que de mettre le royaume du Maroc à genou. L'histoire récente nous prouve qu'il en est sorti indemne....

à écrit le 19/01/2013 à 1:02
Signaler
Ca a au moins le mérite d'être clair. Mais où est la communauté musulmane de l'islam "modéré" pour relayer ces faits? On ne l'entend pas beaucoup, et qui ne dit mot consent.

le 19/01/2013 à 6:54
Signaler
C'est pénible de lire et d'entendre ce genre de commentaires, les musulmans modérés en France sont d'abord des citoyens.Nous aussi craignons ces fous de dieu, beaucoup ont eut affaire à eux, ont enterrés des proches et se sont battus contre eux (jou...

le 19/01/2013 à 9:16
Signaler
a lila... c'est comme dire que ce ne sont pas les francais qui ont commencé la guerre d'algerie , mais bel et bien les algeriens par des attentats a la bombe..sur pleins de journaux , ceci est censuré... tronquer l'histoire a chaque fois en sa faveur...

le 19/01/2013 à 14:10
Signaler
Je comprends votre courroux. Ceci étant dit je ne souviens pas que Dutroux ou Louis se soient qualifiés de "Catholique" ou que leurs exactions aient eu des motifs religieux !

le 19/01/2013 à 14:57
Signaler
@lila: lisez quelques versets du coran où l'on glorifie ceux qui auront éliminé un chrétien, pour enfin admettre que la religion ne doit pas s'occuper de politique et dire de telles choses dans les pays où l'on défend les droits de l'homme.

le 19/01/2013 à 16:03
Signaler
De culture musulmane, je ne lis pas le Coran (oui étonnant non ?!), je suis une croyante assez libre, curieuse et laïque. Je me suis battue contre le machisme arabe (et croyez moi même un chrétien libanais ou égyptien est aussi macho qu'un musulman)....

le 19/01/2013 à 19:16
Signaler
@lila : jugez les actes, ne vous arrêtez pas stérilement aux paroles. Votre bien-pensance nous oblige à manger hallal sans que nous ayons même le droit d'oser dire notre contrariété sans être taxé de tous les noms. Et "la journée de la jupe", et les ...

le 19/01/2013 à 20:14
Signaler
Vous avez raison lila de rappeler que les textes chrétiens (particulièrement l'Ancien Testament) sont empreints de violence et nous révèlent plus souvent un Dieu imprécateur et vengeur qu'un Dieu de miséricorde et de pardon...La violence n'est pas ex...

le 19/01/2013 à 23:36
Signaler
a rebelle 33;les textes en question se referent à la bible, Excepté la parabole de mathieu. les passages intolérants, voire même insupportables de la bible sont ajournés par les évangiles qui sont la référence du christianisme. lisez l'évangile et ...

le 20/01/2013 à 15:33
Signaler
@jean69 Je suis parfaitement d'accord avec vous et c'est la raison pour laquelle je fais une nette différence entre le l'Ancien et le Nouveau Testament où nous sommes en présence d'un Dieu de compassion et de miséricorde....Mais vous ne pouvez pas ni...

à écrit le 19/01/2013 à 0:55
Signaler
On ne peut que remercier l'occident pour avoir favorise le printemps arabe.Ce qui arrive etait prévisible, mais peut 'on se rappeler la polémique en France contre le précédent gouvernement et le président qui n'avait pas soutenu le révolution en Tuni...

à écrit le 19/01/2013 à 0:02
Signaler
L'occident parlait en des termes similaires des arabes d'Arabie. Des bandits, des bandes armées, des trafiquants d'esclaves, etc. Aujourd'hui l'Arabie a trouvé une structure politique stable après de nombreuses batailles. Les peuples du désert ont de...

le 19/01/2013 à 9:30
Signaler
ça serait bien de réviser un peu l'Histoire avant de dire des bêtises... L'Arabie Saoudite est l'exemple même que les occidentaux se moquent de l'islamisme temps que celui-ci ne cherchent pas à les détruire ( au moins officiellement...)

le 19/01/2013 à 10:43
Signaler
Vous etes serieux la????? Savez vous reellement que de nombreux rapport et de nombreuses enquetes demontrent que les fonds qui financent le terrorisme viennent directement ou transitent par l arabie saoudite????????? Structure Politique stable mais b...

à écrit le 18/01/2013 à 23:16
Signaler
Passionnant interview ! Merci

à écrit le 18/01/2013 à 22:18
Signaler
... d'avoir libéré les stocks d'armes de Kadhafi.

le 19/01/2013 à 15:00
Signaler
Jusque quand va-t-on rechercher les responsabilités de N. Sarkozy?? C'est trop facile!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.