Ukraine : le monde peut-il faire reculer Poutine ?

 |   |  316  mots
Ukraine, le monde peut-il faire reculer Poutine ? / DR
Ukraine, le monde peut-il faire reculer Poutine ? / DR (Crédits : reuters.com)
La Tribune publie chaque jour des extraits issus de l'émission "28 minutes", diffusée sur Arte. Aujourd'hui, le monde peut-il faire reculer Poutine ?

11 milliards d'euros : c'est la somme que la Commission européenne a décidé de débourser pour venir en aide à l'Ukraine au bord de l'effondrement économique. Une décision intervenue à la veille d'un sommet extraordinaire de crise, à Bruxelles.

Les dirigeants européens planchent, en effet, sur les moyens d'aider ce pays dans le chaos et de répondre « pacifiquement » à « l'agression russe » en Crimée. En parallèle, un Conseil de sécurité de l'ONU tient, cet après-midi, de nouvelles consultations à huis clos.

Comment faire reculer la Russie et retrouver la paix ?

28 minutes

MISE AU POINT
Par Sandrine Lecalvez

RETROVISEUR
Par Marc-Antoine Deporet

Nicolas Sarkozy, le sauveur de la Géorgie...
8 août 2008. Nicolas Sarkozy vole à la rescousse de la Géorgie ridiculisée par les forces armées de Vladimir Poutine. Retour sur un succès de médiation diplomatique en demi-teinte.

VU D'AILLEURS
Par Juan Gomez

Ukraine : la Chine lâche-t-elle Poutine ?  
Dernièrement, la Chine et la Russie filent le parfait amour, surtout concernant la diplomatie. Personne ne l'ignore, les deux pays sont alliés notamment sur le dossier syrien. Mais cette fois, face à l'Ukraine, la situation est compliquée, pour ne pas dire embarrassante pour la Chine.

Lundi, l'ambassadeur de Chine a tenu à mettre les points sur les i en déclarant que « la Chine a toujours défendu le principe de non-ingérence dans les affaires intérieures des pays et respecte l'indépendance, la souveraineté, et l'intégrité territoriale de l'Ukraine ».

Alors sommes-nous en train d'assister à la fin de la lune de miel entre Xi Jinping et Vladimir Poutine ? 

DEBAT
Pour en débattre, Vladimir Fédorovski, écrivain et ancien diplomate russe, Hélène Blanc, politologue et spécialiste du monde slave, et Pascal Boniface, géopolitologue et directeur de l'Institut des relations internationales et stratégiques.

>>> Suivez 28 minutes sur le site de l'émission
sur Twitter @28minutes
 et sur Facebook

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/03/2014 à 17:00 :
que toutmou se compare à M.POUTINE fait rire. S'il y a une guerre à cause d'obama ce sont les français qui trinquerons.
a écrit le 10/03/2014 à 23:06 :
Poutine ne va pas reculer mais il est coincé. Bravo l'Europe. Mettre en avant Cameron et Merkel pour négocier et en arrière Obama et Hollande les 2 camps les mieux armés avec des awacs de surveillance préalable à toute riposte de l'Otan et la signature accélérée des accords Ukraine+Europe est une bonne stratégie. Si Poutine avance plus il a l'Otan. il a gagné la Crimé qui n'a rien et va perdre l'Ukraine et est en position défavorable en cas de mesures économiques car plus dépendant des autres que l'inverse (voir étude Oxford Economics entre autres). D'ailleurs Larov commence à être ennuyé de la situation d'autant que les chinois ne sont pas favorable à cette annexion de la Crimée.
Réponse de le 15/03/2014 à 20:53 :
http://www.zerohedge.com/news/2014-03-14/it-begins-past-week-foreigners-sell-record-amount-over-100-billion-treasurys-held-fe
a écrit le 10/03/2014 à 22:39 :
Poutine m'inquiète moins que cette oligarchie mondialiste, fondée sur le fric qui avance ses tentacules telle une pieuvre et qui détruit peu à peu les États-nation. Toute l'Europe est en train de se faire avoir tel un boa qui est en train de digérer progressivement sa victime. Cela a commencé dans les années 80 et se poursuit aujourd'hui avec la droite et la gauche qui se repassent le bâton du maréchal à chaque élection ce, avec la bénédiction de l'oncle Sam, des francs maçons et des illuminatis. La Russie résiste à cette lame de fond meurtrière et veut conserver son identité slave et orthodoxe. C'est peut-être ce qu'on lui reproche.
a écrit le 09/03/2014 à 19:07 :
Les bretons, aux beaux nez rouges, font sécession ... Ils s'associent à la Russie de Poutine. C'est leur choix! Le port de Brest est maintenant un port militaire russe.
Vous, français, allez vous accepter ça ?
Se mettre à la place des autres est le meilleur moyen de les comprendre.
Réponse de le 10/03/2014 à 8:56 :
Oui je peux être breton ?
a écrit le 09/03/2014 à 14:33 :
De quel Monde parlez vous? de la poignée d'oligarques de Bruxelles, de Paris ou Washinghton qui veulent éradiquer la Russie ou bien des milliards de citoyens eurasiatiques qui soutiennent les Russes ((Chine, Inde, Russe etc...) Le Monde a changé et une poignee de privilégiés est passez totalement a côté de l'Histoire. Il ne suffit pas d'etre milliardaire pour imposer sa vision du monde.
Réponse de le 09/03/2014 à 18:01 :
C'est vrai, il suffit pas d'être milliardaire, il faut aussi pouvoir batir des moyens de défense adaptés aux déséquilibres mondiaux. Quelques avions de chasse, des tanks et quelques ogives nucléaires, ça permet toujours de peser dans un arbitrage économique défavorable.
Réponse de le 09/03/2014 à 19:06 :
@ Bob : les chinois ne soutiennent pas tant Poutine et son invasion de la Crimée (voir leur déclaration très claire à l'Onu entre autres) ils n'aiment pas les interventions dans un état souverains. Quant aux milliards de gens pro-Poutine tu as du boire un peu trop de vodka et tu confonds des memembres de gouvernements avec les populations. Je ne vois pas où Poutine est vraiment apprécié.
Réponse de le 09/03/2014 à 19:23 :
@ Bob : le monde ne soutient pas Poutine. Exemple : l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud, devenues des Républiques indépendantes sont reconnues seulement par la Russie, le Nicaragua, le Venezuela et quelques micro-États du Pacifique.
Réponse de le 09/03/2014 à 20:25 :
Mouais, ptet ben qu'oui ptet ben qu'non, faudrait demander aux oligarques européens d'aller voir si il est soutenu Poutine, en tout cas ces oligarques européens savent qu'ils sont détestés par les citoyens européens et qu'a la moindre opportunités ça va tourner au vinaigre pour eux. Les français et d'autres en Europe n'ont pas digérer le coup d'Etat de l'oligarchie européenne concernant les résultats du referendum constitutionnel.
a écrit le 09/03/2014 à 13:31 :
et mensonges de l’occident, comme pour l’Irak, la Syrie, la Libye. Il y a bien eu meurtres de la part de snipers rebelles contre les civils et policiers ukrainiens.Et ces putschistes ont voulu tout mettre sur le dos du président renversé.

Une vidéo l'en atteste sur youtube "Snipers Catherine Ashton".

Washington via l'EU se sont empressé d’intégrer des pays de l'est de l’Europe sans se soucier des problèmes posés, c'est nous qui payons. Cette fois les US passe à la vitesse supérieure suite à leur échec en Syrie, dans un jeu très dangereux.
Réponse de le 09/03/2014 à 18:52 :
Oui c'est çà les manifestants se sont tirés dessus et les chars en Crimée sont en chocolat ?
Réponse de le 09/03/2014 à 22:32 :
Pas sûr que ce soit aussi simple que votre humour. Faites quand même un petit tour d'horizon avant de prendre des positions dogmatiques. A moins que vous ne sachiez déjà tout cela.
a écrit le 09/03/2014 à 12:59 :
article interressant , je crois plutôt que poutine est en situation de faiblesse chez lui , il a très peur d'un scénario identique venant de la douma russe , car les dernières élections en russie se sont passée dans de drôles de circonstances , poutine a sans doute plus peur d'une contagion chez lui des événements d'Ukraine donc il veut montrer a son peuple qu'il prêt a la politique du pire et que ce dernier en paiera sans doute le bilan de cette escapade justifiée ou pas , avec l'ancien président d'Ukraine on peut dire , liaisons dangereuses quand meme , jusqu'où soutenir une marionnette ? , le peuple russe abreuvé de propagande depuis des mois commence a s'interroger sur ce qu'il a gagner avec un affrontement avec le monde , l'après poutine a certainement déjà commencé .
a écrit le 09/03/2014 à 10:28 :
Pro-Poutine....
Feriez mieux d'envoyer l'OTAN vous libérer de Bruxelles. Et de l'Otan.
Réponse de le 09/03/2014 à 11:03 :
Non l'OTAN est indispensable comme l'Europe et l'euro. Pas envie d'être soviétique ni d'avoir à subir la pollution à Shangaï ni de me faire expulser par le pouvoir sans recours.
Réponse de le 09/03/2014 à 11:47 :
Lamentable commentaire. C'est pas la peine de te laver le front Chang...
a écrit le 08/03/2014 à 23:54 :
Si Poutine bloque des élections libres dans toute l'Ukraine le 25 mai, stop aux palabres, on envoie l'OTAN aux portes de l'Ukraine entre autres. Ne recommencons pas les erreurs du passé avec Hitler et Staline.
Réponse de le 09/03/2014 à 1:11 :
mettre Hitler et Staline dans une même phrase de ce genre est délicat. Notre politique vis à vis des deux, je parle de celle que l'on a eu pas celle de l'histoire des vainqueurs, est loin d'être aussi claire que vous semblez le penser même si je crois comprendre que vous faites référence à notre faiblesse pour Hitler.
Réponse de le 09/03/2014 à 8:10 :
L'erreur est d'avoir laissé des dictateurs avancer dans la conquête territoriale en pensant qu'ils allaient s'arrêter là et donc de ne pas intervenir dès que les négociations et la raison n'ont rien donné. Pour Staline des gens comme le général Patton voulaient le stopper et Yalta a été mal négocié, l'Europe n'avait pas à être sous la coupe de l'Urss qui aurait été jusqu'à l'Atlantique et au Japon s'il n'y avait eu les américains. Poutine finance des partis séparatistes en Europe et veut que nous soyons faibles. Il est nécessaire au contraire de former un bloc européen fort face à la Russie de Poutine qui rêve de reconstruire l'Urss.
Réponse de le 09/03/2014 à 8:11 :
L'erreur est d'avoir laissé des dictateurs avancer dans la conquête territoriale en pensant qu'ils allaient s'arrêter là et donc de ne pas intervenir dès que les négociations et la raison n'ont rien donné. Pour Staline des gens comme le général Patton voulaient le stopper et Yalta a été mal négocié, l'Europe n'avait pas à être sous la coupe de l'Urss qui aurait été jusqu'à l'Atlantique et au Japon s'il n'y avait eu les américains. Poutine finance des partis séparatistes en Europe et veut que nous soyons faibles. Il est nécessaire au contraire de former un bloc européen fort face à la Russie de Poutine qui rêve de reconstruire l'Urss.
Réponse de le 09/03/2014 à 9:43 :
Poutine ne me fait pas penser à un dictateur, mais à un De Gaulle qui s'efforce de reconstruire son pays, la Russie et non l'URSS. On essaye de nous faire croire que la Russie est à l'origine du coup d'état en Ukraine, hors c'est l'occident qui veut s'accaparer ce pays pour affaiblir la Russie. Ce pays a seulement besoin de la Crimée pour maintenir son influence géopolitique, très importante pour l'équilibre du monde d'après ce que l'on peut constater.
Réponse de le 09/03/2014 à 10:59 :
N'importe quoi Realityshow : Poutine n'avait nullement besoin d'aller en Géorgie, Moldavie, Crimée voire plus ni de soumettre des pays tels la Moldavie et autres voisins en y plaçant des dictateurs. Comparer de Gaulle à un dictateur comme Poutine faut oser.
a écrit le 08/03/2014 à 22:05 :
Quel monde? Il me semble que la Chine (entre autre petit poids) ne se soit rangée derrière les russes. Serait-ce une erreur de ma part?
a écrit le 08/03/2014 à 15:09 :
il faut le coincer où ça fera mal pour son peuple, c'est à dire la finance et le liberté de voyager, l'Iran a bien fait machine arrière, qui l'aurait cru ?
Réponse de le 08/03/2014 à 16:23 :
@Gilles: commentaire idiot. 1) La Russie peut exporter son pétrole vers la Chine et comment vont faire les pays qui s'approvisionnent actuellement en Russie sinon continuer. 2) Interdire de voyager. Ce seront les petits qui vont morfler, car les riches ont soit des passeports diplomatiques, soit des double voire triple nationalités et donc plusieurs passeports.
Réponse de le 08/03/2014 à 20:43 :
Arrêter les approvisionnements de gaz et de pétrole , si l'Europe le décide cela sera de façon durable et de nouveaux fournisseurs seront liés par contrat . Poutine à beaucoup à perdre . Ce qui lui a permis de s'armer lui sera retiré l'argent de l'Europe .
Réponse de le 08/03/2014 à 21:10 :
@poque: commentaire idiot: qu'à la France à gagner en s'inféodant aux US ?
Réponse de le 08/03/2014 à 23:52 :
C'est votre commentaire qui est idiot Patrickb. La France n'est pas inféodée aux Américains mais n'a pas non plus à être dépendante du chantage poutinien. Le gaz en outre pollue et ont peut facilement s'en passer. Poutine a plus à perdre car le stocker coûte cher et le transporter est compliqué et il n'en vendra pas plus. C'est le nerf de son économie et de la guerre.
Réponse de le 09/03/2014 à 7:19 :
Correction : la France n'est pas inféodée aux USA mais à Wall Street...la finance est l'amie de Toutmou 1er
Réponse de le 09/03/2014 à 8:15 :
absurde mais développez ?
Réponse de le 09/03/2014 à 11:54 :
à oui la finanse l'arme des faibles
ue sait le faire
ou embargo comme les usa vis avis de l'irak
avec plein de bebes morts
Réponse de le 09/03/2014 à 15:58 :
@Stop au gaz: regarde un peu les photos et les actes de ton Hollande et tu verras :-) La France n'a pas à être inféod♪0e à qui que ce soit et c'est pour cela qu'il faut renforcer l'Europe, mais avec des gens comme toi, prêts à ramper, on est pas sortis de l'auberge !!!
Réponse de le 09/03/2014 à 19:00 :
@ Patrickb : Hollande et Obama sont parmi ceux qui rampent le moins. Je suis pour renforcer l'Europe et se passer du gaz et pétrole. Staline a profité de la guerre pour s'étendre en Europe. Poutine rêve d'une Russie avec des dictatures autour de lui pour maintenir son pouvoir. Il parle de zones tampons, cà n'a aucun sens avec les capacités des armes actuelles. Donc il ne dirige que pour lui et ses oligarques. les russes méritent bien mieux. Quant à la France elle n'est pas spécialement inféodée aux Etats-Unis mais partage pas mal de valeurs communes et les Etats-Unis nous ont libéré sans envahir pour autant l'Europe contrairement à Staline et maintenant Poutine en Géorgie, Moldavie, Biélorussie...
Réponse de le 09/03/2014 à 23:46 :
@stop au gaz: retire tes oeillères. La guerre a aussi été gagnée avec 21 millions de poitrines russes. Ton idéologie aveugle est risible :-)
a écrit le 08/03/2014 à 11:08 :
Son armée ressemble à rien, il se cache derrière ses missiles pour faire peur , comme en Géorgie . C'es là où je ne comprend pas la stratégie Ukrainienne qui aurait pu verrouiller l'avance de Poutine .
a écrit le 08/03/2014 à 10:57 :
Non les russe ne comprenez que la force.... Ils faut envoyer 100 000 soldats en ukrainien, ne plus rien acheter a ce pays, acier, pétrole, gaz".... Armer le peuple ukrainien.... Et peut-être nous pourrons arrêter les goûts de puissance et d'expansionnisme de Poutine... Nous ne devons pas être faible comme en 1936 avec Adolf ... Il y vas de la paix future en Europe.
Réponse de le 08/03/2014 à 12:12 :
bien, entendu, vous serez le premier à vous engager, avec vos enfants?
Réponse de le 08/03/2014 à 12:36 :
Roger le temeraire peureux. La Chine (qui detient 50% de la dette US) et le Bresil soutiennent publiquement la Russie. Quant a Hollande, il n'a jamais rien compris ni a l'economie ni a la geopolitique.
Réponse de le 08/03/2014 à 14:57 :
Vous me faites rire Roger, les Russes n'ont peur de rien. Vous avez entendu parler du front de l'est en 1941-45? Ça a fait 30 millions de morts, oui vous avez bien lu. Ce qui veux dire que 29 millions de morts (certes, des deux cotés, mais les morts était essentiellement russes) ne les ont pas dissuadé de continuer. A 30 millions, le job contre le Nazisme à l'Est été fini (sans le moindre remerciement de notre pars d'ailleurs). Je tenterai pas jouer à ce jeu avec eux, d'autant que depuis la deuxième guerre mondial, on parle plus en centaine de millier d'hommes mais en centaine de tête nucléaires.
Réponse de le 08/03/2014 à 16:39 :
@Roger: c'est vrai que si l'on omet les interventiosn des US au Vietnam, au Laos, au Cambodge, au Chili, en Argentine, au Nicaragua, en Afghanistan, en Irak, au Panama, à la Grenade, etc., les Russes sont les plus importants agresseurs du 20e siècle :-) Bon, au lieu d'idôlatrer les US, pourrait-on bâtir une Europe forte, capable de parler d'égal à égal au lieu de cirer les godasses d'Obama :-)
Réponse de le 08/03/2014 à 19:59 :
@roger expansionisme de poutine, qu'est ce qu'il ne faut pas lire...!!!
Réponse de le 08/03/2014 à 23:59 :
Roger a raison, Poutine rêve de revenir aux frontières de l'envahisseur Staline. Il envahi de plus en plus ses voisins et n'arrête pas de réarmer alors que nous désarmions. Défendre une invasion de Crimée et plus n'est pas recevable. Les Etats-Unis n'ont jamais envahi un pays et en particulier l'Europe comme l'a fait Staline.
Réponse de le 09/03/2014 à 9:22 :
C'est vrai qu'on vit beaucoup mieux ici depuis que les Etats-Unis ne nous ont jamais envahi !
Réponse de le 09/03/2014 à 11:07 :
Quand les Etats-Unis étaient là çà allait mieux. Quand ils sont partis çà a empiré. C'est l'inverse avec les soviets.
a écrit le 07/03/2014 à 23:14 :
Poutine va être obligé de rebrousser chemin, car il risque d'entrainer des révoltes dans toute l'Ukraine si bien que l'atmosphère va devenir impossible pour les pro-Russes qui refusent de s'intégrer et ils ne leurs restera que l'exode .
Réponse de le 08/03/2014 à 14:51 :
@laurenz : c'est sous entendre que Poutine a du bon sens. Vous êtes bien optimiste.
Réponse de le 08/03/2014 à 15:03 :
On parlait pas de faire un référendum en Crimée ? Démocratique comme solution, non ?
Réponse de le 08/03/2014 à 17:35 :
@Gaston, meme en France et en Europe les referendums font peur a la caste dirigeante. Donc en Crimee les Americains et Europeens poussent a ce qu'il n'y est pas de referendum, ces regimes se foutent de l'avis de leurs propres peuples. Seul l'agenda pre etabli les interesse
Réponse de le 09/03/2014 à 8:17 :
On ne fait pas en France ni en Europe ou aux Etats-Unis des référendums sous 15 jours et avec des canons de chars sous le nez comme avec Poutine.
Réponse de le 09/03/2014 à 9:32 :
Oui vous avez raison, en France et en Europe on fait des référendums, puis on les refait jusqu'au résultat escompté, c'est long ! D'ailleurs depuis 2005 la fête aux référendums est terminé, notre classe politique s'est assis sur le résultat, c'est plus rapide comme ça.
Réponse de le 09/03/2014 à 11:16 :
On ne les refait pas avec les mêmes éléments et le référendum auquel vous faîtes allusion était accepté par la majorité européenne et l'avait été jusqu'à une certaine période par les français avant qu'un petit pays ne vote contre ce qui a fait que les français ont fait de même. Recommencer aurait pu ne jamais aboutir alors que fondamentalement il n'y avait pas de multioples options. Donc cas vraiment particulier. Cà n'a pas été fait en 15 jours et sous la menace des chars dans tous les cas et çà a été controlé, pas comme les votes en Russie.
Réponse de le 09/03/2014 à 11:17 :
On ne les refait pas avec les mêmes éléments et le référendum auquel vous faîtes allusion était accepté par la majorité européenne et l'avait été jusqu'à une certaine période par les français avant qu'un petit pays ne vote contre ce qui a fait que les français ont fait de même. Recommencer aurait pu ne jamais aboutir alors que fondamentalement il n'y avait pas de multioples options. Donc cas vraiment particulier. Cà n'a pas été fait en 15 jours et sous la menace des chars dans tous les cas et çà a été controlé, pas comme les votes en Russie.
a écrit le 07/03/2014 à 22:56 :
Le monde ! rien que ça, mais le Timor oriental ne s'est pas encore prononcé.
Réponse de le 08/03/2014 à 17:44 :
Bien vu.
Disons l'Occident endetté et qui veut faire la guerre "Nintendo", sans morts de son côté.
L'Europe écolotisée qui sabote ses centrales nucléaires au profit du gaz russe.
a écrit le 07/03/2014 à 20:15 :
Le monde ne fera pas reculer mr Poutine, puisque toute la communauté internationale non occidentale a refusé de soutenir les USA, la question pourrait donc se poser si cette communauté peut freiner les excès des USA;
Réponse de le 07/03/2014 à 21:59 :
Vous avez raison ,et de surcroit la Chine a fait d'autres déclarations plus prorusse.lire la voix de Russie.En France l'info n'est plus bipolaire!!!
Réponse de le 08/03/2014 à 11:14 :
100 % d'accord que la majorité du monde soutient plustot la Russia. C'est juste que a la Tribune tous ces qui en dehors de USA et EU ne fait pas partie du monde. En gros le monde s'arrête a la frontière de EU. Les autres sont des Etats tiers sans importance.
Réponse de le 08/03/2014 à 14:29 :
Forcément, venant de dictatures, pouvait-on en attendre autre chose ....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :