Droite contre gauche, deux visions de l'Europe s’affrontent

 |   |  171  mots
De gauche à droite, Sylvie Guillaume et Renaud Muselier. / DR
De gauche à droite, Sylvie Guillaume et Renaud Muselier. / DR (Crédits : DR)
La Tribune publie chaque jour des extraits issus de l'émission "28 minutes", diffusée sur Arte. Aujourd'hui, le face-à-face entre Sylvie Guillaume (PS) et Renaud Muselier (UMP), deux visions de l'Europe qui s’affrontent.

Membre du PS et députée européenne depuis 2009, elle est en deuxième position sur la liste S&D menée par Vincent Peillon dans le Sud-Est pour les élections du 25 mai prochain. Ex-premier adjoint UMP à la mairie de Marseille, il est tête de liste PPE dans la même circonscription.

Sylvie Guillaume et Renaud Muselier confrontent ce soir dans 28' leurs points de vue respectifs sur l'avenir de l'Europe.

28 minutes

MISE AU POINT
Par Sandrine Lecalvez

 

RETROVISEUR
Par Marc-Antoine Deporet

L'Europe en grand 1997
Huit ans après l'effondrement du mur de Berlin et de tout le bloc communiste de l'Est, l'Europe lance le cinquième élargissement de l'Union. Retour sur un processus qui fera quasiment doubler les effectifs de l'UE.

 

FACE-À-FACE
Pour en débattre, la candidate S&D aux élections européennes dans le Sud-Est Sylvie Guillaume et le candidat PPE aux élections européennes dans le Sud-Est Renaud Muselier.

 

>>> Suivez 28 minutes sur le site de l'émission
sur Twitter @28minutes
 et sur Facebook

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/05/2014 à 18:21 :
L'UMPS sous l'oeil de Bruxelles à trouvé son bouc émissaire dans le peuple français parce que celui ci refuse des réformes que l'on veut leur imposer
a écrit le 02/05/2014 à 18:00 :
Pour affronter le monde il faut être dans l'Europe la belle affaire, et alors quelle sera notre position sinon toujours la même économiquement et politiquement à savoir à la remorque des plus forts quid des Allemands et des USA.Dit autrement tous les inconvénients (perte de gouvernance politique et économique) sans les avantages qui devaient être la règle commune d'une gouvernance équilibrée au niveau de l'Union,mais bon là on enfonce des portes ouvertes comme d'habitude.En plus on continue l'élargissement comme si de rien n'était faisant fi des expériences d'integration du passé qui ont mis certains pays dans un chaos indescriptible .
a écrit le 01/05/2014 à 11:44 :
Le débat gauche/droite n'a aucun intérêt ici. Le seul débat utile c'est celui de la souveraineté de la nation et à cet égard laisser croire que les souverainistes sont nécessairement des populistes d'extrème droite participe de l'intox qu'on subit depuis 1992
Réponse de le 01/05/2014 à 12:37 :
Les souvenairistes ne sont pas forcément d'extrême droite. JP Chévénement était bien un souvenairiste de gauche par exemple. Les nationalistes et les plus conservateurs sont toutefois bien plus nombreux que les autres a être souvenairistes dans la mesure ou leurs idéologies politiques sous jactentes sont proches de celles des souvenairistes.
a écrit le 30/04/2014 à 12:46 :
Comme la droite fait une politique de gauche et la gauche, une politique de droite sous l'oeil de Bruxelles pour ne pas sortir du "périmètre"... Rien ne bougera!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :