Comment mettre fin au carnage en Ukraine

 |   |  1039  mots
(Crédits : DR)
Tout doit être fait pour arrêter le carnage, en Ukraine. La société civile et l'Europe ont un rôle à jouer. Par Henri Malosse, Président du Comité économique et social européen, et Olivier Védrine, Président du Continental University Business-School à Kiev

 Il y avait eu les morts du Maidan à Kiev en janvier et février. Déjà des morts de trop ! Surtout des Jeunes, venus de partout d'Ukraine et notamment de Kiev ! La plus grande partie d'entre eux était des activistes qui voulaient juste garder leur rêve européen, certains fauchés à la fleur de l'âge par des snipers venus de nulle part, d'autres torturés puis assassinés au coin d'un bois! Quelques policiers comptent également parmi ces morts, victimes d'un régime sans foi ni loi !

Il y a maintenant cette quarantaine de militants séparatistes, encore majoritairement des Jeunes, brûlés vifs à Odessa dans des circonstances floues, ou ces autres morts dans l'Est de l'Ukraine, dont le nombre ne cesse de grandir !

A la justice d'établir les faits

Il appartiendra demain à une Justice indépendante d'établir les faits pour le drame d'Odessa. Il appartiendra aux Historiens de rechercher plus tard la responsabilité de ce gâchis incroyable en vies humaines : le régime corrompu de Yanukevitch qui s'est comporté en chef mafieux, prêt à vendre son pays au plus offrant ? On pourra également s'interroger sur les raisons qui ont poussé l'UE à retarder la signature de l'accord de partenariat, sur le contenu de cet accord, sur le rôle de chacune et de chacun dans les événements, y compris sur l'importance réelle des groupes radicaux sur le Maidan.

 Quelle responsabilité pour Poutine?

Il faudra aussi déterminer la responsabilité, incontestable, du gouvernement de la Fédération de Russie.  Un plan « machiavélique » du Président Poutine pour empêcher l'Ukraine de se rapprocher de l'Union Européenne et profiter du désarroi pour annexer en douce la Crimée ? N'est-ce pas le plus flagrant des aveux que d'entendre le porte-parole du Kremlin déclarer « Nous ne pouvons plus contrôler les activistes anti-Kiev dans l'Est de l'Ukraine », avouant ainsi ne plus pouvoir éteindre l'incendie qu'ils avaient allumé - mais en ont-ils seulement l'envie? Poutine un apprenti sorcier ? Saura-t-on un jour la vérité. Lors des opérations en Crimée, où des hommes armés jusqu'aux dents et sans signe de reconnaissance sur leurs uniformes verts, sont apparus aux quatre coins de la presque-île, le Président Poutine disait alors ignorer tout d'eux. Le même se vantait un mois plus tard de leur appartenance aux forces spéciales russes !

 Agir pour stopper ce carnage

Mais laissons la Justice et les Historiens travailler et agissons pour stopper ce carnage. Faisons tout pour mettre un terme à ce flot de propagande mensongère qui fait que des citoyens russes et de l'est de l'Ukraine croient de bonne foi que Kiev est livré à de soi-disant extrémistes. Les populations de l'Est ignorent toujours que la loi si décriée restreignant l'usage de la langue russe a été abrogée avant de passer au vote et que la majorité des forces politiques a Kiev sont favorables a une décentralisation. Arrêtons les discours de haine et de revanche qui seront bientôt irréparables pour plusieurs générations ! Le Maire de Lugansk, séparatiste, n'est-il pas en train d'armer des gamins pour « aller combattre les fascistes de Kiev » ?

 A la société civile de se  mobiliser

Nous pensons que deux forces peuvent encore agir immédiatement pour arrêter cette horrible effusion de sang ! La société civile d'abord. C'est elle qui a lancé le mouvement du Maidan à Kiev de manière pacifique avant que les violences policières ne deviennent intolérables.  Ouvrons la voie étroite du dialogue entre toutes les parties prenantes en Ukraine et ce, dès à présent pour obtenir un consensus d'unité nationale et permettre la tenue de l'élection présidentielle prévue le 25 Mai ! Des personnalités reconnues peuvent appuyer ce mouvement : artistes, intellectuels, écrivains.  Mais aussi des personnalités comme les anciens Présidents Krawczuk ou Yushenko qui, malgré les vicissitudes de leurs mandats respectifs, peuvent encore regarder les citoyens ukrainiens, la tête haute.

 L'Union européenne doit jouer son rôle

Cette initiative, pour avoir des chances d'aboutir, doit être fortement appuyée par l'Union européenne. Nous ne devons pas accepter qu'une nouvelle guerre impérialiste ou une autre guerre civile puisse embraser le centre de l'Europe ! Nous n'avons pas pu éviter dans les années 1990 les guerres civiles lors du démembrement de la Yougoslavie, échec qui restera toujours pour moi comme une déchirure, la marque de notre impuissance. L'Europe était alors divisée, comme aujourd'hui. Il est donc essentiel de nous réunir sur une initiative de dialogue et de paix. La société civile européenne doit jouer un rôle central dans cette initiative ! Le Comité Economique et Social Européen a été la première Institution européenne en Janvier de cette année à adopter une résolution pour dénoncer les violences de Kiev, demander des sanctions contre les responsables et appeler au Dialogue. Nous nous sommes exprimés sur le Maidan en soutien aux aspirations légitimes de la société civile pour un vrai Etat de droit et pour l'engagement en faveur des valeurs européennes. Et cela, toujours en appelant au Dialogue entre toutes les parties !

 Permettre le dialogue entre les parties

Peut-être faudrait-il envisager des forces de stabilisation, comme l'a proposé ces jours derniers la Ministre italienne de la défense ! Sans doute faudrait-il que l'UE soutienne immédiatement la diffusion d'informations objectives vers l'Est de l'Ukraine et que le dialogue avec la société civile russe soit intensifié.

L'UE, avec le Comité Economique et Social Européen, peut et doit tout faire pour permettre le Dialogue entre toutes les parties ayant un intérêt dans la résolution pacifique de la situation, c'est-à-dire les représentants des Gouvernements ukrainien, russe, américain, les représentants de l'UE ainsi que des séparatistes. C'est la seule solution possible. Le respect mutuel et la volonté de sortir pacifiquement de cette crise doivent être les fils conducteurs de toutes discussions.           

Il n'est jamais trop tard pour agir ! Chaque mort est un mort de trop ! Lançons ensemble, avec le soutien de l'UE, une Initiative de Dialogue civil !

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/05/2014 à 5:31 :
Et la responsabilité de l'occident à exciter les minorités pro -européennes qui espèrent un âge d'or qui correspondrait, en fait, à leur exploitation par les USA qui dirigent et manipulent le système bancaire de la planète, dans leur intérêt. Un occident qui ne respecte même pas les référendum d'auto-détermination. Réfléchissez une seconde avant d'écrire. Regardez la désindustrialisation de la France causée par le libéralisme.
a écrit le 11/05/2014 à 13:47 :
Si l'UE s'était abstenu du départ de toute ingérence commerciale entre l'Ukraine et son partenaire Russe, nous n'en serions pas là.
L'UE a déconné (poussée par les ricains) et Poutine n'est pas prêt d'oublier le coup d'état à sa frontière pendant ses JO ...
a écrit le 10/05/2014 à 18:30 :
Où sont les casques bleus ?? Ils auraient toute leur place ici !! En plus, comme leur rôle serait de protéger la population (majoritairement russophone) Poutine serait obliger de participer largement au financement !! Bien évidemment, pas de militaire des pays parti-prenante !!
a écrit le 10/05/2014 à 12:37 :
Le souci est que tout le monde a bien compris que, par notre intermédiaire, les US ont voulu coloniser l'Ukraine.
Un pont trop loin, les gars. Un pont...
a écrit le 09/05/2014 à 17:29 :
Ce qui se passe est irremediable et ira jusqu'au bout ,c'est à dire la scission de l'Ukraine c'est ce que veut la majorité pro russe de l'est .Rien n'exsiste au dessus de la volonté d'un peuple de faire sécession ,aucune loi ,aucune constitution rien du tout ,la souveraineté du peuple est absolue .
Réponse de le 10/05/2014 à 3:57 :
Ce n'est en rien la volonté des peuples mais celle d'une minorité manipulée. La majorité veut rester Ukraine. Si vous ne regardez que la TV russe évidemment le point de vue est biaisé car aux mains de Poutine.
a écrit le 09/05/2014 à 16:35 :
Cà va être une éventuelle longue bataille et une éventuelle longue partie d'échecs en effet mais l'Europe a plein d'atouts pour çà et c'est l'occasion de la faire sortir de sa torpeur et lui donner un objectif comme de la renforcer.
Réponse de le 09/05/2014 à 17:31 :
L'Europe est vomie par les européens et les prochaines élections vont le demontrer .
Réponse de le 10/05/2014 à 4:02 :
On connait déjà les sondages, rien d'accablant pour l'Europe, la majorité est pro-Europe et Euro malgré que les partis séparatistes s'agitent à fond mais disent un peut tout et n'importe quoi au final alors que nous sommes dans une Europe des Nations et non l'inverse. Ne pas accuser l'Europe quand les responsables sont souvent des gouvernements et responsables de tel ou tel pays.
a écrit le 09/05/2014 à 15:02 :
C est sur qu envoyer Van Rompoy et la baronne Ashton va arreter l escalade et que Poutine va se retirer piteux dans son palais. L UE ne pese rien car non seulement elle n a aucune force militaire mais ses membres ne sont d accord sur rien (la RFA ne veut pas vexer Poutine et au contraire les polonais (et autres pays anciennement sous le joug de Moscou) soutiennent a fond les ukrainiens. Triste a dire mais le seul qui peut arreter ca, c est Obama. L UE a autant de pouvoir que feu la SDN quand il s agissait d arreter Hitler
Réponse de le 09/05/2014 à 17:36 :
Obama n'a aucun pouvour d'arreter ça sauf envoyer des soldats là bas dans une zonne qui n'est pas une zonne d'influence americaine .La Russie a beaucoup d'atouts en mains .Si elle se decide par exp d'équiper l'Iran de moyens modernes anti aériens ,les americains et les israéliens sont baisés c'est tout .
Réponse de le 10/05/2014 à 3:55 :
Les syriens sont déjà équipés en missiles russes etc, çà n'a pas bloqué l'aviation israélienne et turque

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :