Entreprises, attention aux cyberattaques via les mobiles !

 |   |  695  mots
La prolifération des périphériques mobiles et leur utilisation croissante au travail a entrainé une croissance rapide des malwares mobiles, explique Cyrille Badeau. /DR
"La prolifération des périphériques mobiles et leur utilisation croissante au travail a entrainé une croissance rapide des malwares mobiles", explique Cyrille Badeau. /DR (Crédits : DR)
La politique des employeurs sur les appareils mobiles (BYOD) doit être assez rigoureuse pour protéger leur entreprise contre tout vol potentiel de données. Par Cyrille Badeau, Directeur Europe du Sud, Sourcefire, now part of Cisco.

L'équilibre entre le travail et la vie sociale est devenu plus flou avec des salariés qui ont désormais accès à Internet, aux réseaux sociaux et aux emails à partir de leurs Smartphones ou de leurs tablettes, à l'intérieur ou à l'extérieur de l'entreprise, à tout moment et depuis n'importe où. En conséquence, les problématiques liées au BYOD ont augmenté.

 

Les entreprises, pas assez concentrées sur les risques de cyberattaques

Alors que les entreprises apprécient les avantages de la technologie mobile en termes de productivité et de compétitivité, elles ne sont pas toujours suffisamment concentrées sur les risques que cela entraine en terme de cyberattaques.

Il n'y a aucun doute sur le fait que l'adoption des périphériques mobiles en milieu professionnel constitue un défi qui est autant une question de politique et de contrôle, qu'une question de technologie en elle-même.

De leur côté, les fabricants font la promotion des tablettes comme étant le must-have pour chaque membre de la famille. Qu'est-ce que cela signifie pour les entreprises ? Cela signifie un afflux de nouveaux appareils à venir sur le réseau, car il est fort probable que ces bijoux dernier cri ne resteront pas à la maison…

 

Les hackers choisissent les périphériques mobiles pour cible

Pour les équipes en charge de la sécurité informatique, il s'agit d'un véritable casse-tête et la tendance du BYOD complique véritablement leur tâche. De plus, comme la transition des ordinateurs de bureau vers les ordinateurs portables, les tablettes et les Smartphones continue de s'accélérer, il n'est pas surprenant que les hackers choisissent les périphériques mobiles pour cible.

Le problème avec les outils mobiles personnels, c'est qu'ils permettent d'accéder à des ressources de l'entreprise, en dehors du contrôle du service informatique de l'entreprise. Cela signifie qu'il peut être difficile de connaître les informations basiques, telles que le nombre et le type d'outils utilisés, les systèmes d'exploitation et les applications en cours d'exécution.

La prolifération des périphériques mobiles et leur utilisation croissante au travail a entrainé une croissance rapide des malwares mobiles, augmentant de manière significative, le risque pour les utilisateurs et leurs employés. Et compte tenu du manque de visibilité sur ces outils personnels, de nombreuses équipes de sécurité informatique n'ont pas la capacité d'identifier les menaces potentielles.

 

Le BYOD définit l'utilisation des outils mobiles personnels de façon appropriée 

Cependant, malgré les embuches, les avantages du BYOD sont bien trop significatifs pour être ignorés. Ainsi, afin de reprendre le contrôle sur ce monde mobile, les professionnels de la sécurité informatique doivent être capable de tout voir dans leur environnement, afin de pouvoir définir le niveau de risque et le sécuriser en fonction du contexte, spécifique à chaque entreprise. Pour la plupart d'entre elles, la meilleure solution est de mettre en place des politiques BYOD qui définissent clairement l'utilisation des outils mobiles personnels de façon appropriée et ensuite de disposer d'un système de vérification et de contrôle pour appliquer et maintenir ces politiques de sécurité.

Pour conclure, la sécurité des périphériques mobiles se dessine en 3 phases :

  •         Avant l'attaque - il s'agit d'établir un contrôle sur la façon dont les appareils mobiles sont utilisés, à quelles données ils peuvent accéder et quelles sont celles qu'ils peuvent stocker.
  •          Pendant l'attaque - la visibilité et l'adaptabilité sont essentielles pour que les professionnels de la sécurité puissent espérer identifier les menaces et les appareils à risque pour surveiller leurs activités sur le réseau de l'entreprise..
  •          Après l'attaque - lorsque l'inévitable se produit et que le réseau est compromis par une menace, il faut être en mesure d'examiner rétrospectivement comment cette menace est entrée dans le réseau ; quels systèmes ont été en interaction avec la menace et quels fichiers et applications ont été exécutés afin de s'assurer que le réseau puisse être nettoyé le plus rapidement possible.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :