Guerre contre Daech : après Mossoul, prochain objectif Rakka ?

 |   |  127  mots
[Replay 28'] La Tribune publie chaque jour des extraits issus de l'émission "28 minutes", diffusée sur Arte. Aujourd'hui: après Mossoul, prochain objectif Rakka dans la guerre contre Daech ?

L'offensive de l'armée irakienne soutenue par la coalition internationale pour reprendre la ville de Mossoul a été lancée il y a dix jours. Mardi 26 octobre, le secrétaire américain à la Défense Ashton Carter et son homologue britannique Michael Fallon annonçaient qu'une initiative similaire devrait être entreprise dans les prochaines semaines en Syrie à Rakka, « capitale » de Daech. L'assaut, qui confronte les aspirations individuelles des membres de la coalition, risque également de se heurter à un veto de la Russie et du régime syrien.

Pour en parler, la chercheure à Sciences Po-CERI et spécialiste de l'Irak Loulouwa Al-Rachid, la polémologue et colonel dans la réserve opérationnelle des armées Caroline Galacteros, et le politologue et spécialiste du Moyen-Orient Ziad Majed.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/11/2016 à 22:38 :
Elle l'a joué vraiment soft Caroline Galactéros. Elle aurait pu insister sur le fait qu'il n'y a pas d'opposition militaire modérée au régime de Bachar El Assad, et faire remarquer que son sympathique voisin droit-de-l'hommiste ment sans vergogne lorsqu'il laisse entendre que les Russes assoiffés de sang cherchent à bombarder les civils uniquement, alors que la coalition serait animée de biens meilleures intentions. La cerise sur le gâteau, c'est lorsque notre grand idéaliste prétend que les populations arabes détestent le fascisme sous toutes ses formes. Il m'a pourtant semblé que le peuple égyptien avait très démocratiquement porté au pouvoir les Frères Musulmans dès la première fois qu'on leur a ouvert les urnes. Heureusement qu'Al Sissi leur a retiré fi ça le droit de vote! C'est beau de croire à l'aspiration universelle de l'humanité au pluralisme apaisé des sociétés occidentales! Arte égale à elle-même dans la mauvaise foi dégoulinante de bons sentiments.
a écrit le 28/10/2016 à 18:02 :
Des avis moins univoques pour une fois sur la Syrie, grâce aux deux invitées : " la déstabilisation délibérée (par le despotisme arabe) des grands états laïques arabes ...une guerre par procuration (de la coalition) puisque pas de troupes au sol ...pour les US : gagner en Irak pour oublier l'échec en Syrie...l'outil militaro-sécuritaire ne suffira pas ", contrairement à la guerre du néo con Ashton Carter. Étonnement de Leparmentier qui croit comme Bush que les armes peuvent éradiquer une idéologie : et non, il faut éliminer ce qui la nourrit, et réfléchir à l'après guerre pour ne pas laisser un chaos comme en Libye....Enfin 28 ' , fidèle à sa russophobie avec une petite vidéo hors sujet pour ridiculiser le général russe Guérassimov. Mission remplie président !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :