Lors des municipales, une troisième voie bleue, rose ou verte  ?

 |   |  743  mots
Selon un sondage Ifop, Ra­chida Dati, candidate LR à la mairie de Paris, décroche, avec 19 %, la deuxième place dans les intentions de vote au premier tour des prochaines municipales, juste derrière l'actuelle maire Anne Hidalgo (25 %).
Selon un sondage Ifop, Ra­chida Dati, candidate LR à la mairie de Paris, décroche, avec 19 %, la deuxième place dans les intentions de vote au premier tour des prochaines municipales, juste derrière l'actuelle maire Anne Hidalgo (25 %). (Crédits : Elkoh Hirsch)
POLITISCOPE. Alors que le mandat présidentiel aborde son dernier tiers, le parti LREM va-t-il réussir, aux prochaines élections municipales, à confirmer sa position obtenue lors des précédentes élections européennes (32,92 % des voix) ? Pas si sûr au vu des surprenants résultats d'un sondage Ifop, qui laisse entendre qu'il ne faudrait peut-être pas enterrer trop vite « l'ancien monde »...

Et voilà que Ra­chida Dati, candidate LR à la mairie de Paris, décroche, avec 19 %, la deuxième place dans les intentions de vote au premier tour des prochaines municipales, juste derrière l'actuelle maire Anne Hidalgo (25 %). Manifestement, les députés LREM Benjamin Griveaux (15 %) et Cédric Villani (13 %) paient cash la division de leur camp. Pour les commentateurs qui avaient enterré un peu vite « l'ancien monde », ce sondage Ifop constitue une surprise. Bien sûr, Dati, maire du 7e arrondissement de la capitale, s'est empressée de se présenter comme « le vote utile » face à Hidalgo. Étonnant retournement de situation : Paris avait voté à une écrasante majorité Emmanuel Macron en 2017.

C'est dire si les prochaines élections municipales vont être intéressantes à étudier. Alors que le mandat présidentiel aborde son dernier tiers, La République en marche va-t-elle réussir à confirmer sa position obtenue lors des précédentes élections européennes (32,92 % des voix) ? Les électeurs de la droite vont-ils tenter de nouveau l'aventure LREM ou préférer leurs maires sortants ?

On s'active en coulisses pour éviter un nouveau duel Macron/Le Pen

Surtout, l'offre politique va-t-elle pouvoir...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/01/2020 à 17:38 :
A mon avis, aucune chance.

Villani n'est plus considéré par le parti comme des leurs, donc LREM fait 15%.....provisoirement.

Les électeurs LEM de la présidentielles sont retournés pour beaucoup à leurs choix historiques.
Villani doit avoir 1/3 de LREM, 1/3 d'écolos et 1/3 de socialistes comme soutiens et ce sera lui qui sera faiseur de rois au second et troisième tour.
a écrit le 27/01/2020 à 11:32 :
Et si c'était une voie bleu, blanc, rouge?



Il est vrai que Paris et cosmopolite et mondialisée, mais regardez bien le nouveau fléau arrivant de Chine, pouvant reléguer même un Attila au stade d'enfant de choeur...



Regardez toute la malhonnêteté de ce gouvernement vendu aux sirènes de l'axe sino-russe, le virus était censé s'arrêter à la frontière et de trois l'on passe à six contaminés en deux jours... Alors douze pour demain et ensuite...?


LR à l'arrêt, ferait-il mieux que LR En Marche, après des décennies de gouvernance Parisienne et francilienne accumulant les problèmes au lieu de les résoudre?



Dites-vous bien que la donne actuelle peut radicalement changer dès demain matin, que l'antique Monde des routes de la soie est destiné à s'écrouler sous son propre poids, tel ce vieil empire romain et que notre futur s'écrit avec du code et non pas en latin et encore moins en mandarin!



LREM n'a rien d'une nouveauté, les banquiers keynésiens ont déjà pris le pouvoir dans le passé pour faire voter des crédits payés par le contribuable, quant à la dites socialiste, constamment occupée à remplir les gamelles du milliardaire Arnault, sa seule réelle envie et d'effacer le haussmannien pour le remplacer par du très laid béton, échangeant ainsi la population parisienne de droite contre de nouveaux venus votant à gauche!



Franchement, les parisiens devraient faire le choix de ceux qui aiment Paris plutôt que de voter pour tel ou tel Lobby généreux en projets électoraux aussi grotesques que ridicules, tant ils ne savent plus quoi inventer pour séduire l'électeur... Coucherie d'un vote pour ensuite mieux mépriser les naïfs abusés!


Si vous vous faites encore avoir, c'est que vous êtes consentant!


Bruno Lalouette, liste de Serge Federbusch, Paris 7e, municipales 2020.
a écrit le 27/01/2020 à 10:21 :
esperons que les parisiens auront compris l'erreur de 6ans surtout hidalgo.
a écrit le 27/01/2020 à 9:16 :
La République en Marche part de zero élu aux municipales; elle ne peut donc que progresser spectaculairement! quant aux gauches (au pluriel) elles préparent le terrain pour la victoire du FN à la présidentielle
a écrit le 27/01/2020 à 8:47 :
"qu'il ne faudrait peut-être pas enterrer trop vite « l'ancien monde »..."

Votre "nouveau monde" ayant le gout et la saveur de l'ancien monde, désigner le phénomène par ancien ou nouveau n'a dorénavant plus aucune utilité. Le vernis néolibéral est déjà caillé.

Avec pourtant des médias de masse d'une puissance de manipulation hallucinante, alors certes en déclin mais les gens attendent qu'on les manipule dorénavant quand ils s'installent devant leur télé, ils espèrent qu'on leur rabâche que tout va bien qu'ils ont eu raison, on se demande bien comment LREM peut être devenu aussi rapidement peu crédible.

Enfin, quand on voit le plagia grossier de Macron envers Chirac... L'oligarchie voudrait elle déjà le FN voyant que sa sémantique se dégrade à vue d'oeil ? Pauvre manu s'il savait...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :