Météo politique de l’après européennes en France

 |   |  850  mots
(Crédits : Reuters)
Ce dimanche nous allons voter pour élire nos représentants au sein du Parlement européen. Officiellement il s'agit de choisir parmi les différentes offres européennes de candidats et de partis politiques français. En réalité une autre bataille, totalement nationale celle-là, se joue, avec comme enjeu central, la poursuite de la recomposition d'un paysage politique français pas vraiment stabilisé 2 ans après l'élection présidentielle du dégagisme. Par Jean-Christophe Gallien, professeur associé à l'Université de Paris 1-Panthéon Sorbonne, président de j c g a.

Après 6 mois de tsunami Jaune, après des semaines de Grand Débat, voici venir le premier vrai rendez-vous électoral de l'après 2017. Petite tentative de météorologie politique nationale.

Nouvel échec socialiste

Du côté des gauches d'abord, au PS, après l'implosion du candidat Hamon, l'opération Raphaël Glucksmann promet un nouvel échec électoral largement prévisible tant l'offre politique, née entre les 10e et 11é arrondissement de Paris, était hors sol. De quoi même apparemment donner des envies de retour aux zombies de la Hollandie. Initiatives de Bernard Cazeneuve ... de François Hollande lui-même ... une vraie refondation ! Pas vraiment de quoi faire trembler Emmanuel Macron. Attention désormais aux municipales de 2020 qui marqueront soit une vraie renaissance soit une fin, cette fois quasi définitive du Parti Socialiste.

Reflux de La France Insoumise

Pas de quoi, non plus, effrayer Jean-Luc Mélenchon et La France Insoumise qui pourtant ne se dirigent pas vers un succès ce dimanche. Il s'agit même d'un reflux par rapport à 2017 alors que l'agitation sociale et politique de ces 6 derniers mois aurait pu constituer une vraie rampe de lancement. La France Insoumise n'a pas su, pas pu, surfer les vagues jaunes. La marque politique demeure Jean-Luc Mélenchon, candidat à la Présidentielle. La France Insoumise va devoir s'interroger rapidement sur la stratégie des prochaines municipales au péril d'un nouveau recul électoral.

Renaissance d'Europe Ecologie Les Verts

 L'alliance Europe Ecologie Les Verts va renaître au niveau de son résultat de 2014 ou presque. Satisfaction tintée de déception tant la tendance européenne était prometteuse. Reste que l'on peut souligner le retour dans l'espace politique national d'un mouvement presqu'éliminé par le tremblement de terre de 2017.

Les Républicains sont encore vivants...
Mais Laurent Wauquiez doit aller vite

Chez les droites, les Républicains seront loin du score présidentiel du pourtant condamné François Fillon. Mais ils demeurent en vie. Comme on pouvait l'imaginer, François-Xavier Bellamy ne va probablement pas créer d'événement électoral. Il aura cependant permis au parti de renouer avec une base atomisée par l'élimination de son candidat au premier tour de 2017, par l'échec collectif aux législatives et par les fuites d'élus et de cadres partis rejoindre la Macronie conquérante. Des couleurs donc, mais peu de certitudes réelles. Il va falloir que Laurent Wauquiez détermine rapidement la réalité de son leadership. Qu'il impose encore plus vite, avant ce que certains annoncent déjà comme une fronde interne, un agenda et une ligne politique collectif en direction des municipales qui devraient être beaucoup plus favorables aux Républicains. C'est un moment de vérité pour Laurent Wauquiez. Pas simple, car son parti ressemble de plus en plus au PS féodal de l'après 1993 ou de la présidence Hollande. Peu de troupes et beaucoup de chefs tous candidats à la candidature suprême. Danger !

Le rebond de Marine Le Pen

Considérée comme définitivement éliminée, Marine Le Pen aura donc rebondi. Elle est même sortie de son isolement politique européen, trouvant même des alliés en situation de gouvernement. Liste du Rassemblement National arrivant première ou deuxième, elle clarifie, quoi qu'il arrive, sa situation en interne où certains attendaient sa chute définitive, peut-être même pour accélérer un retour en vue de la prochaine présidentielle. Il leur faudra attendre les municipales et espérer un échec sévère, voire tenter un putsch, sinon se profile, en 2022, un duel remake de 2017 : Marine Le Pen contre Emmanuel Macron.

Emmanuel Macron préserve l'essentiel

Car côté présidentiel où l'on prétend encore gagner, mais après les 6 derniers mois qui prolongeait une perte de maîtrise de l'agenda politique depuis l'affaire Benalla et un été chaotique, le résultat sera acceptable même si la liste présidentielle arrive en deuxième position. Si la liste d'Union majoritaire du Président Nicolas Sarkozy avait atteint près de 28% en 2009, rappelons les 14% de la liste d'union de la gauche présidentielle en 2014. La République en Marche demeure une startup politique en cours de développement qui va seulement trouver ou pas un vrai niveau d'enracinement politique aux prochaines municipales. À travers cette séquence européenne, on peut penser qu'Emmanuel Macron, aura préservé l'essentiel d'une marque politique, la sienne, qu'il va projeter désormais sur la prochaine présidentielle délaissant à La République en Marche et au Premier ministre quel qu'il soit, le soin de mener la campagne locale de 2020. Au niveau européen une défaite affaiblirait cependant sa position au Conseil même si elle n'aura que peu d'impact sur son influence au sein du Parlement européen.

L'après-européenne va donc probablement relancer les 2 finalistes de la présidentielle de 2017 en mode duel. Finalement beaucoup de stabilité !

___

Par Jean-Christophe Gallien
Politologue et communicant
Président de j c g a
Enseignant à l'Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Membre de la SEAP, Society of European Affairs Professionals

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/05/2019 à 20:57 :
Quelle intelligence de critiquer une politique franco-française pour parler des européennes! Quelle intelligence de critiquer la politique de Bruxelles sans faire le constat sur les politiques nationales!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :