Véhicules autonomes et services sur le terrain : une combinaison gagnante

 |   |  1009  mots
La google car, voiture autonome
La google car, voiture autonome (Crédits : Youtube/Waymo. Capture d'écran.)
Grâce aux véhicules autonomes, les tâches des techniciens pourront être optimisées. Par Gary Brooks, CMO, Syncron

 Les véhicules autonomes se démocratisent. En 2020, ils seront 10 millions sur nos routes. Cette innovation majeure, qui bouleverse le marché, désigne tout véhicule capable de contrôler sa direction, son accélération et son freinage sans intervention humaine. Le principal avantage de ces nouveaux véhicules est qu'ils permettent au conducteur de ne plus avoir à rester en alerte constante sur l'environnement extérieur lorsque le mode « conduite autonome » est activé.

 Remettre la sécurité physique des personnes aux mains de la technologie peut sembler plutôt risqué. Pourtant, 81% des accidents de la route sont dus à une erreur humaine. L'utilisation d'un véhicule autonome fiable peut favoriser la réduction d'accidents et accrochages - et représenter ainsi un avantage pour les entreprises ayant des activités de services sur le terrain et disposant donc d'une flotte de véhicules.

Les véhicules autonomes étant de plus en plus perfectionnés, ces organisations ont pris conscience du potentiel et des bénéfices utilisateurs liés à ce type de véhicules. Voici un aperçu des usages, tendances et défis rencontrés par le monde professionnel.

 Moins de problématiques liées à la responsabilité du conducteur

L'une des principales explications de la croissance des véhicules autonomes est qu'ils permettent de réduire le nombre d'accidents, et limiter, ainsi, les contraintes liées à la responsabilité du conducteur ; ce qui est un sujet de préoccupation majeure et une source importante de coûts pour les entreprises de services sur le terrain. La sécurité des conducteurs, et plus globalement la sécurité routière, est depuis toujours un enjeu fort ; les véhicules autonomes sont donc considérés comme un moyen de réduire les accidents routiers et de rendre les routes plus sûres pour tous les usagers. C'est pourquoi, et afin de permettre au marché de se développer plus rapidement, le gouvernement américain a récemment proposé de consacrer 4 milliards de dollars pour accélérer la législation encadrant les véhicules autonomes.

 Amélioration de la performance des véhicules

Une étude réalisée par le cabinet Gartner estime que plus de 250 millions de véhicules équipés d'une connectivité avancée seront sur les routes d'ici 2020, apportant alors un afflux de données jusqu'à présent indisponibles aux techniciens et ingénieurs. Les véhicules devenant de plus en plus intelligents, les entreprises seront en mesure d'avoir accès à des données précises quant à la durée d'un rendez-vous, le nombre de rendez-vous réalisés sur un créneau déterminé, ou même sur la performance du véhicule. Cela signifie aussi que les systèmes de gestion de services sur le terrain utilisés par les entreprises, ainsi que les solutions de planification de pièces de rechange, pourront être intégrés au système de gestion des véhicules autonomes. Les équipes sur le terrain sauront s'appuyer sur des données supplémentaires pour optimiser tous les points de réparation, et l'entreprise bénéficiera d'une maintenance prédictive de la flotte, afin d'éviter l'immobilisation de ses véhicules.


Optimisation de la stratégie de services sur le terrain

Dans le secteur de la logistique, les véhicules autonomes sont déjà en train de se généraliser pour réaliser différentes opérations dans l'entrepôt, ou à l'extérieur, ainsi que pour assurer des tâches de transport. L'utilisation de ce type de véhicules séduit également les entreprises à la recherche de nouveaux leviers pour accélérer l'exécution des processus métier et optimiser leur efficacité. Avec ces véhicules, les techniciens de services deviennent multitâches, ce qui n'est pas − du moins, ne doit pas être − le cas aujourd'hui lorsqu'ils sont au volant.

 Pendant leur trajet, les techniciens peuvent alors commencer à préparer leur prochain rendez-vous, passer des appels, consulter l'historique client, accéder au stock de pièces, ou encore visualiser l'état des équipements. Ils sont alors en mesure de réaliser plus rapidement et plus efficacement la réparation ou la maintenance pour laquelle ils se sont déplacés. Les possibilités sont infinies : si le technicien se rend compte qu'il ne dispose pas la pièce requise pour effectuer la réparation, le véhicule autonome pourra repartir à l'entrepôt pendant qu'il travaille sur d'autres points de la réparation. De même, un véhicule autonome peut être équipé d'une imprimante 3D afin de produire les pièces manquantes directement sur le lieu de la réparation. De manière générale, les véhicules autonomes simplifient et optimisent le travail des techniciens en leur permettant de réaliser leurs missions plus efficacement.

Alors que les véhicules autonomes peuvent être profitables aux entreprises de services sur le terrain, il existe encore quelques freins potentiels pour leurs constructeurs. Par exemple, les entreprises s'équipant d'une telle flotte doivent réaliser des mises à jour régulières, au fur et à mesure que la technologie évolue. D'après un rapport réalisé par la société DHL, certaines de ces mises à jour incluront une meilleure précision pour la cartographie numérique, de meilleurs algorithmes pour prédire le comportement des autres usagers routier autour du véhicule et donc améliorer la prise de décision du système du véhicule, ou encore une meilleure flexibilité pour faciliter l'intégration et le déploiement. Les constructeurs de véhicules autonomes doivent ainsi toujours comprendre et toujours rester à la pointe de l'évolution de la technologie afin de s'assurer que les mises à jour nécessaires soient bien effectuées.

 Les promesses du véhicule autonome sont particulièrement enthousiasmantes pour les professionnels évoluant dans le secteur des services. Cette « révolution » qui connaît un développement rapide oblige les constructeurs à la suivre de très près s'ils veulent continuer à répondre aux attentes de leurs clients et préserver leur avantage compétitif.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :