Voitures autonomes : un centre d'essais en France en 2018

 |   |  284  mots
Selon une étude du cabinet McKinsey publiée en janvier, jusqu'à 15% des voitures vendues en 2030 pourraient être totalement autonomes.
Selon une étude du cabinet McKinsey publiée en janvier, "jusqu'à 15% des voitures vendues en 2030 pourraient être totalement autonomes". (Crédits : Tesla. Capture d'écran.)
Le projet vient de se voir accorder une aide de 7,4 millions d'euros de l'Etat.

La banque publique d'investissement Bpifrance va accorder une subvention de 7,4 millions d'euros pour la construction d'un centre d'essais de véhicules autonomes en région parisienne, un "outil de premier plan" pour la filière automobile française.

Dans un communiqué diffusé mardi, l'organisme précise que le projet est porté par l'UTAC-Ceram, responsable notamment des homologations de véhicules. Le site choisi pour le centre est l'autodrome de Linas-Montlhéry, dans l'Essonne, à une trentaine de kilomètres au sud de Paris.

Développer des modèles "en toute confidentialité"

Ce centre, qui "sera opérationnel début 2018", "contribuera à propulser l'industrie automobile française au rang d'acteur majeur de la conception et de la mise au point des véhicules autonomes et connectés", selon la même source.

Précisément, "il s'agira d'infrastructures et de compétences uniques en France, qui offriront aux constructeurs et équipementiers la possibilité de développer et de tester en toute confidentialité les systèmes d'intelligence embarquée en conditions d'utilisation urbaine, routière et autoroutière", selon Bpifrance.

Une course mondiale

La plupart des constructeurs automobiles mondiaux œuvrent actuellement à la mise au point de véhicules autonomes, sans intervention du conducteur. Cette technologie devrait s'installer graduellement dans les voitures au cours de la prochaine décennie.

En France, tant PSA que Renault (en coopération avec son partenaire Nissan) poursuivent de tels programmes. L'alliance franco-japonaise a promis dix voitures dotées de capacités autonomes à l'horizon 2020 et PSA a déjà parcouru des dizaines de milliers de kilomètres sur route ouverte avec des prototypes.

Selon une étude du cabinet McKinsey publiée en janvier, "jusqu'à 15% des voitures vendues en 2030 pourraient être totalement autonomes".

 (Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/11/2016 à 18:11 :
En 2018 ...? Mais , savez vous qu'il y a un an dejà , un vehicule autonome à effectué un trajet de 600 kms ...? il sagissait d'un C 4 Piccasso , qui a fait le trajet de l'usine PSA de Vigo , ) celle de Madrid ...; celà a été fortement diffusé et commenté , en Espagne , d'autant plus que la vice-presidente du gouvernement ...était à bord ! Je crois que dans cette affaire , la BPI ( dont on a du mal à connaitre les exploits ) , ne brade des credits inutiles .
a écrit le 30/11/2016 à 16:20 :
Souhaitons que les constructeurs blindes l'électronique et les logiciels qui équiperont ces véhicules. Car, pour l'instant nos voitures sont de véritables passoires, quant à la fiabilité...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :