Interview : "Il est possible d'adapter le montant de la réduction à celui de votre impôt"

1 mn

La Tribune - Le dispositif Scellier est présenté comme très simple, est-ce vrai ? Jean-Marc Lorenzone - Oui, car avec un mécanisme de réduction d'impôt il est possible d'adapter le montant de la réduction à celui de son impôt pour "effacer" tout ou partie de cette fiscalité. D'autant que si toute la réduction n'est pas consommée, elle est reportable durant 6 ans. N'y a-t-il pas de limite ? Il ne faut pas se laisser aveugler par la réduction d'impôt offerte par le Scellier, car elle peut coûter cher. D'abord parce qu'il s'agit d'un achat immobilier, il faut donc toujours vérifier qu'il y a un marché locatif et connaître les loyers qui se pratiquent. Ensuite, il faut étudier le montage, car sans amortissement (mécanisme utilisé dans le cadre du Robien et du Borloo), un achat réalisé avec un crédit classique commencera à générer des revenus fonciers assez rapidement. Le bailleur continuera donc de réduire son impôt sur le revenu mais devra payer, en parallèle, une CSG de 12,1% sur les gains réalisés sur son investissement immobilier ! Quelle peut être la solution pour éviter cela ? Opter, si c'est intéressant dans la région où l'on loue, pour le Scellier-Borloo, qui offre un abattement de 30% sur les loyers. Grâce à cette disposition, le bailleur restera en déficit foncier plus longtemps et la CSG sera à régler plus tardivement.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.