Baisse des tarifs bancaires en France en 2008

 |   |  406  mots
Comme chaque année, les tarifs de 124 banques françaises ont été épluchés par la CLCV (consommation, logement et cadre de vie). Bilan : le millésime 2009 sera excellent pour le consommateur qui n'ont pas souscrit de forfait (également appelé package). En effet, les prix des services à la carte ont nettement baissé : de 5,4% à 6,5% selon le profil de client étudié. Cette moyenne cache néanmoins de fortes disparités. Par exemple, la facture sur un profil de client « peu actif » s'est allégée de 38,64% à la Caisse d'Epargne Lorraine Champagne Ardenne grâce à la suppression des frais d'accès à internet. Pour ce même profil, la note à payer s'est alourdie de 44,94% à la Banque Populaire Sud Ouest à cause de la mise en place de frais de tenue de compte (24 euros). Malgré ces efforts, le coût annuel des services bancaires reste globalement élevé. En moyenne, il s'établit à 74,60 euros par an pour un client consommant peu, à 204,80 euros pour un couple actif disposant d'un PEA sur lequel ils effectuent quelques opérations, et 660,65 euros pour un couple de boursicoteurs. Ce n'est pas une surprise, les banques en ligne offrent encore les meilleurs prix. Mais plusieurs caisses régionales sont parvenues à s'intercaler entre elles cette année, notamment au Crédit Agricole (Nord Est, Côte d'Armor, Rhône Alpes, Centre Est, Centre France) et au Crédit Mutuel (Normandie, Océan, Anjou...). Comme les années passées, ce sont souvent dans les Dom-Tom que l'on trouve les établissements les plus chers. Mais ces résultats ne valent que si le client utilise les services à la carte. Si, comme la moitié des titulaires de compte, il possède un package, le surcoût s'élève à 50% en moyenne. La raison ? Le package regroupe une multitude de services, dont certains sont peu, voire pas du tout, utilisés par le client. A l'inverse, il n'inclut pas toujours des services de base que le consommateur devra prendre à la carte. Chez BNP Paribas par exemple, pour le profil du client peu actif, le surcoût se monte 120,18% ! Selon la CLCV, seuls 7 packages sur 121 méritent d'être souscrits. Sauf qu'il est difficile aujourd'hui d'ouvrir un compte dans une agence sans prendre de package. La solution pour limiter les dégâts : l'accepter puis le résilier par lettre recommandée quelques semaines avant la date anniversaire. Les tarifs pratiqués dans votre région sont disponibles sur le site www.clcv.org  

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :