A peine 12,73% des contrats de syndics respectent l'avis du CNC

 |  | 213 mots
Lecture 1 min.
La dernière enquête de la Confédération de la consommation du logement et du cadre de vie (CLCV) ne souffre aucune ambiguïté: sur les 110 contrats de syndics épluchés, seuls 14 respectent l'avis rendu le 27 septembre 2007 par le Conseil national de la consommation (CNC). Sur les 44 items contenus dans l'avis, 18,18% des contrats en respectent moins de 30. Le point le plus bafoué par les syndics concerne les assurances avec plus 77% de contrats non-conformes. La CLCV a également relevé l'astuce classique pratiquée par les syndics pour éviter de donner un compte séparé à chaque copropriété: la surfacturation de la prestation. Un moyen de convaincre les copropriétaires de renoncer à ce droit. En optant pour le compte commun, ils acceptent donc que la rémunération des éventuels excédents de trésorerie atterrisse dans la poche du syndic et non dans celle de la copropriété. Une fois de plus, des abus caractérisés ont été relevés. Florilège: un syndic de Saint-Denis qui facture 598 euros la remise du dossier au syndic successeur, un autre à Paris rfacture 11,96 euos par compteur et par an la gestion des compteurs d'eau, ou encore ce professionnel nantais qui inflige 13,75 euros par convocation à l'assemblée générale en plus des frais d'affranchissement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :