Impôts et immobilier locatif : faut-il s'intéresser à la loi Scellier ?

 |   |  224  mots
Copyright : Laurent Taudin www.unsitesurinternet.fr Depuis le 1er janvier, la loi Scellier permet aux investisseurs locatifs achetant dans le neuf de retrancher jusqu'à 37% du prix d'achat de son impôt. Un dispositif simple, égalitaire - puisque l'avantage fiscal ne dépend pas du niveau d'imposition - et souvent plus intéressante financièrement que les précédentes lois (Robien, Borloo...). Normal, car le but de ce nouveau mécanisme de defiscalisation est d'encourager les épargnants à acheter à nouveau pour louer. Il faut dire qu'entre la baisse des prix de l'immobilier et les scandales liés à certains programmes construits en Robien l'an passé, les investisseurs avaient jugé plus sage de se tenir à l'écart du marché immobilier neuf. Pendant quelques mois, les différents dispositifs vont coexister. Lequel faut-il choisir ? Tout dépend de votre situation patrimoniale, comme le montrent les différentes simulations de notre dossier. Mais dans tous les cas, une seule règle d'or: vérifiez toujours que le bien acheté pourra se louer facilement et au loyer pris en compte dans les simulations (voir notre article sur les écueils à éviter). Car, comme le rappelle notre expert Jean-Marc Lorenzone: "il ne faut pas se laisser aveugler par l'avantage fiscal: cela reste avant tout un achat immobilier" (voir l'interview). Pour accéder aux 6 articles de notre dossier, cliquez sur les liens ci-dessous.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :