Immobilier : le moment est-il bien choisi pour investir dans une SCPI ?

 |   |  285  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Par Alexandre Claudet, directeur général délégué de Perial Placements

Pour ceux qui cherchent un placement d'épargne sécurisé avec des rendements de bon niveau, les SCPI peuvent être des véhicules particulièrement intéressants, notamment celles qui privilégient l'immobilier de bureau.

Il s'agit d'un produit d'épargne de long terme investi en immobilier, offrant des revenus réguliers de l'ordre de 5 % à 7 % l'an historiquement, grâce au versement d'un dividende trimestriel. Celui-ci provient des loyers des immeubles de bureaux, indexés sur le coût de la construction, ce qui permet de se prémunir contre l'inflation. D'un point de vue conjoncturel, deux raisons rendent ces SCPI particulièrement attractives aujourd'hui.

D'une part, ce marché avait connu un pic en termes de prix en 2008, a subi une correction en 2009 et, depuis, dégage des rendements intéressants en cohérence avec la valeur des biens sur le marché.

Des crédits à taux encore bas

D'autre part, les taux des crédits immobiliers sont, malgré la hausse récente, encore bas. Les acquéreurs de parts de SCPI à crédit bénéficient donc d'un double effet de levier : un différentiel significatif entre le taux du crédit et celui des SCPI et la possibilité de déduire les intérêts d'emprunt des revenus fonciers.

Un conseil : privilégiez une SCPI créée récemment ou aux encours encore modestes mais affichant une forte collecte. Car elles sont en phase d'acquisition d'immeubles à un moment où les conditions de marché sont favorables. Et, pour peu que la SCPI se préoccupe des problématiques environnementales, elle pourra anticiper les contraintes énergétiques qui ne manqueront pas de lui être imposées à l'avenir par la réglementation, suite notamment au Grenelle de l'Environnement

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :