De combien vont augmenter les primes d'assurance des femmes ?

 |   |  324  mots
Copyright Reuters
Suite à l'interdiction de la Cour européenne de justice de la discrimination liée au sexe dans les contrats d'assurance, le comparateur Assurland a estimé le surcoût pour les femmes.

L'interdiction de la Cour européenne de différencier les tarifs d'assurance pour les hommes et pour les femmes va avoir des conséquences très concrètes sur les grilles tarifaires dès le 21 décembre 2012.

Le comparateur en ligne Assurland.com a estimé le surcoût que vont devoir payer les femmes, dont les primes sont généralement moins élevées que celles des hommes. A noter que ces chiffres partent toutefois du principe que les assureurs appliqueront à la lettre la décision, sans compenser par une baisse des primes pour les hommes. Ils sont également basés sur les chiffres actuels, sachant que les primes augmentent chaque année et qu'elles seront certainement encore plus élevées d'ici le 21 décembre 2012.

Assurance auto

Le principal impact concernera bien entendu l'assurance automobile, car les femmes ont statistiquement moins d'accidents que les hommes. Selon Assurland.com, d'après les tarifs de ces trois derniers mois, le surcoût s'élèvera à 8%. Et même 20% pour les jeunes conducteurs (moins de 3 ans de permis) et 100% pour les "conducteurs sans expérience". Pour Assurland.com, "les femmes vont subventionner les hommes et voir leurs primes augmenter tandis que celle des hommes devrait diminuer". En effet, certaines compagnies annulaient ou réduisaient la surprime infligée au jeune conducteur lorsqu'il s'agissait d'une femme.

Assurance santé

Assurland.com n'a pas chiffré les conséquences de la décision sur les complémentaires santé, l'assurance décès et l'assurance emprunteur, mais note que "les comportements de consommation de soins de santé varient entre les hommes et les femmes. De même, l?espérance de vie des femmes étant supérieure, leur probabilité de décéder est plus faible, particulièrement à un âge avancé".

Assurance habitation

Pas de changement à prévoir puisque la quasi-totalité des contrats ne prennent pas en compte le sexe de l'assuré pour définir la prime d'un contrat MRH (multirisques habitation).


 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :