3 produits phares décryptés

 |   |  765  mots
Copyright Reuters
.

1 - Les livrets réglementés sont-ils de véritables aubaines ?

Le livret A, qui a vu son taux de rémunération passer à 2,25 % en août dernier, reste le placement sûr par excellence. Net d'impôt mais limité à 15.300 euros, le livret A permet de placer son argent sans avoir à le bloquer et de disposer d'une rémunération qui devient de plus en plus attractive.

Parallèlement, et une fois le plafond atteint, il est possible de placer son argent sur des livrets dits non réglementés, dont le promoteur fixe lui-même le taux de rémunération.

La plupart des banques traditionnelles (et surtout celles présentes sur Internet) proposent régulièrement des taux promotionnels attractifs, certains allant jusqu'à 6 %. Dans le contexte actuel, une telle offre paraît plus qu'exceptionnelle. Mais attention aux conditions pour obtenir un tel taux. Les banques fixent le plus souvent des contraintes quant à la période de souscription, voire elles conditionnent l'obtention d'un tel taux à un nombre minimal de souscripteurs.

En dehors de ces offres promotionnelles, les taux plafonnent plutôt autour de 1,75 % à 2,5 % brut, sur lesquels il faut appliquer la fiscalité, ce qui rend ces offres peu attractives hors promotion.

Enfin, si vous pouvez bloquer votre argent pendant un certain temps, les comptes à terme peuvent être une bonne solution. En échange d'un prêt d'argent auprès de sa banque, cette dernière rémunère le prêt. En fonction de l'échéance de placement, les taux bruts de rémunération vont de 1,04 % pour 3 mois, à 4,40 % sur 48 mois. Dans tous les cas, la comparaison des offres reste de mise. M. L.

2 - L'assurance-vie, comme assurance à moyen terme

Même si les encours en assurance-vie ont tendance à baisser ces derniers mois, ce produit n'en demeure pas moins le préféré des Français.

Et même si le passage du taux du livret A à 2,25 % réduit l'écart avec les offres des assureurs (3,40 % en moyenne en 2010), l'assurance-vie en euros reste l'un des placements les plus sûrs en France, à condition d'immobiliser son argent à moyen terme.

La raison d'une telle sécurité ? La rémunération est garantie par l'assureur promoteur du produit - en tout cas pour les fonds en euros, qui, comme leur nom ne l'indique pas, sont indexés sur les résultats financiers des assureurs et non pas sur les marchés financiers...

Le rendement est donc calculé en fonction des placements financiers des assureurs, principalement investis en obligations, ce qui explique un rendement faible ces dernières années - rendement attendu en baisse cette année encore.

Ainsi, sur l'année 2011, les taux minimaux garantis vont de 1,85 % à 3 % selon l'assureur. Et ces derniers sont obligés d'annoncer la couleur. Désormais, ils doivent publier dans leurs offres un taux minimal garanti qui sera applicable pendant 6 mois, ce qui fait de ce produit quelque chose de sûr à court terme.

Mais quoi qu'il en soit, là encore les offres sont nombreuses sur le marché, notamment sur Internet où les sites permettent d'acheter des fonds en euros à moindre coût. Dans ces conditions, une comparaison rigoureuse s'impose (voir illustration). M. L.

3 - Les fonds garantis, produits de long terme

Avec la volatilité accrue des marchés ces dernières années, les produits garantis connaissent un succès inédit. Sur le papier, le porteur de parts peut bénéficier de la hausse des marchés actions tout en s'assurant d'une garantie totale ou partielle de son capital de départ. Un principe séduisant mais qui s'avère plus compliqué dans la pratique. En général, seule une partie de la hausse de l'indice de référence est reversée au client.

En période de hausse de marché, il n'est pas rare de voir l'indice faire mieux que la performance du fonds. L'avantage, c'est que la mise de départ est garantie, mais là encore sous certaines conditions d'immobilisation minimale - la sortie anticipée rompant la promesse de garantie et de bénéfice. Enfin, les coûts peuvent peser sur la performance finale du produit.

Il faut donc faire très attention dans le choix de ce type de produit, et bien en connaître les contraintes lesquelles sont loin d'en faire un placement si séduisant que cela au final. Surtout, il faut bien comprendre le mécanisme mis en place par le fonds pour bénéficier de la hausse des marchés, les plaquettes de présentation n'étant pas toujours très compréhensibles pour le client. M. L.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :