Grand Est : Pinqkerton contrôle les bactéries avec un smartphone

 |   |  324  mots
Le dispositif de prélèvement permet d'identifier les bactéries en seulement 72 heures.
Le dispositif de prélèvement permet d'identifier les bactéries en seulement 72 heures. (Crédits : iStock)
LA STARTUP DE LA SEMAINE. S'affranchir des analyses en laboratoire pour les contrôles microbiologiques : telle est la promesse de la startup strasbourgeoise Pinqkerton.

Cette jeune entreprise, créée début 2019 à Schiltigheim (Bas-Rhin), espère décrocher dès ce printemps ses premiers contrats commerciaux avec des logisticiens ou des industriels de l'agroalimentaire. Ancien cadre dans une multinationale spécialisée dans la microbiologie, Christopher Pease, son fondateur, a mis au point un dispositif nomade de prélèvements et d'analyse d'images.

Les utilisateurs déposent sur une « sucette » à usage unique une solution prélevée sur leur plan de travail ou sur toute surface qu'ils souhaitent contrôler. Les bactéries présentes dans le prélèvement sont bloquées par un filtre spécial et bénéficient d'un environnement propice à une multiplication très rapide.

Visibles à l'œil nu au bout de 72 heures, les colonies de bactéries peuvent être photographiées à l'aide d'un téléphone portable. Une application dédiée permet ensuite de les qualifier. L'utilisateur est alors en mesure de prendre les dispositions nécessaires pour rétablir le niveau d'hygiène exigé par son activité.

« La vitesse de croissance d'une colonie est l'une des caractéristiques qui permettent de reconnaître une bactérie », affirme Christopher Pease.

Un prélèvement sera facturé 10 euros,...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :