Technologies marines : Goëmar soigne les plantes avec… des algues

 |   |  362  mots
La société, présidée par Jean-Pierre Princen, a inauguré en juillet dernier Goëmar Phytopolis, un centre de R&D qui multiplie par trois ses capacités de recherche sur l’ensemble des plantes du globe. © Goëmar
La société, présidée par Jean-Pierre Princen, a inauguré en juillet dernier Goëmar Phytopolis, un centre de R&D qui multiplie par trois ses capacités de recherche sur l’ensemble des plantes du globe. © Goëmar (Crédits : Goëmar)
Repris fin 2011 par les fonds d’investissements spécialisés dans le développement durable BeCapital et Pechel, les laboratoires Goëmar de Saint-Malo ont multiplié leur capacité d’innovation et de R&D par trois pour accroître leur marché en France et à l’international.

Avant de s'ouvrir au marché non agricole en 2015 (jardin, golfs), les laboratoires Goëmar veulent devenir un référent mondial en physio activation, en nutrition innovante et en bio-contrôle. Pour cela, la société de Saint-Malo spécialisée dans les technologies marines à base d'algues dédiées à l'agriculture amplifie sa présence à l'international. Elle va conforter sa filiale aux Etats-Unis, en fonder une au Brésil et s'étendre en Europe, en Asie et en Afrique du Sud.

Pour maintenir un niveau d'innovation constant, elle a ouvert cet été Goëmar Phytopolis, un centre de R&D multipliant par trois ses capacités de recherche sur l'ensemble des plantes du globe. Goëmar y consacre 10 % de son chiffre d'affaires (24 millions d'euros prévus en 2013) et 15 % de ses effectifs (80 personnes au total) et prévoit de tirer 70 % de ses revenus du marché international d'ici à 2020.

« Ces nouvelles installations permettent de tester toutes les innovations, de la cellule végétale aux champs, et d'approfondir nos recherches sur les algues afin de lancer de nouveaux produits d'ici à cinq ans, indique Jean-Pierre Princen, PDG depuis février 2012. Dans les domaines du bio-contrôle et de la bio-stimulation végétale, nos solutions jouent la complémentarité avec les fertilisants et produits phytosanitaires classiques. »

20 % de croissance depuis deux ans

Respectueux de l'homme et de l'environnement, ces produits activent en effet le métabolisme des plantes pour se nourrir et se reproduire et stimulent naturellement leurs défenses contre les pathogènes.

Outre ses ressources internes, Goëmar Phytopolis travaille en open innovation avec six pôles de compétitivité, 17 laboratoires de recherche (Universités, INRA, CNRS, Écoles) et 18 sociétés consoeurs.

Traitant directement avec les coopératives et les négociants, Goëmar affiche une croissance de 20 % par an depuis deux ans, et de 40 % en France. Elle a notamment amplifié sa stratégie commerciale grâce à sa plate-forme Goëmar E-Training, un espace internet dédié à la formation de ses forces de ventes et partenaires sur ses différents produits et marchés. Disponible en quatre langues, ce site sera accessible en Italie, en Allemagne, en Chine et au Brésil en 2014.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :