À Vannes, Bystamp commercialise un tampon encreur numérique

 |   |  251  mots
(Crédits : Bystamp)
Ce premier timbre électronique pour mobile permet l’authentification numérique de documents.

Hébergée au Village by CA du Morbihan, la start-up vannetaise Bystamp a dévoilé au dernier CES de Las Vegas puis au Forum international de la cybersécurité (FIC) de Lille un tampon électronique breveté et baptisé Keymo.

Il permet àtoute personne ou société de signer rapidement des documents dématérialisés sur smartphone et tablette lors d'une transaction en face à face. Connecté ou pas, l'utilisateur s'authentifie en apposant le tampon sur l'écran de son appareil.

L'appairage avec Keymo est sécurisé : toutes les données biométriques du porteur sont protégées et ne transitent ni via des serveurs ni sur le cloud. « Keymo invente le tampon encreur 4.0 et répond aux plus hautes exigences de sécurité, incluant un élément de sécurité et une blockchain. Notre protocole combine le concret d'un geste immuable - signer du doigt - avec la sécurité et la puissance du numérique », souligne la jeune pousse créée en 2016.

Authentification en ligne par estampillage

Cofondée et dirigée par Yann Le Bail, Bystamp a lancé en janvier la commercialisation directe de son produit, affiché à 39 euros et incluant un accès gratuit à la plateforme Keymo. Sa technologie sera aussi exploitée sous licence.

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :