Bretagne : Langouët joue la carte de l'écologie sociale

 |  | 695 mots
Une fibre verte cultivée depuis 1999. Des hameaux de logements sociaux ont été construits en 2005 par la ville, sans promoteur et selon les modes de développement durable.
Une fibre verte cultivée depuis 1999. Des hameaux de logements sociaux ont été construits en 2005 par la ville, sans promoteur et selon les modes de développement durable. (Crédits : DR)
SPÉCIAL MIPIM. Engagé dans une démarche d'autonomie énergétique et alimentaire, le village breton accueille la BioclimHouse, une maison écolo expérimentale, et prépare des logements économes à petits prix.

En se posant à Langouët, la BioclimHouse, concept de maison économe et écologique développé par l'association Bioclimatic Plateform, a trouvé une vraie terre d'accueil. Ce village mi-rural, mi-citadin de 602 habitants au nord de Rennes, « le plus danois de Bretagne » comme le précise son site Web, cultive de manière volontariste sa fibre écolo depuis 1999 : zéro glyphosate et produits phytosanitaires, une cantine bio depuis 2004, et l'objectif d'être 100% circulaire.

Langouët s'est très tôt positionné en faveur d'une écologie sociale, la construction selon les modes de développement durable, et contre l'étalement urbain. « La politique est d'avoir le choix entre plusieurs solutions. Encore faut-il que ces solutions existent », estime le maire Daniel Cueff, dont la commune est membre du réseau d'échanges d'expériences de développement local durable...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/03/2019 à 9:07 :
Par ailleurs l'écologie réelle devrait être de consommer moins et mieux du coup on est en plein dans le principe là, bravo.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :