Le futur de l’alimentation durable s’invente en Centre Val de Loire

Deuxième région agricole française, le Centre Val de Loire recèle à la fois de grandes groupes agroalimentaires et des start-ups. De la salade, à la glace et aux laits végétaux en passant par les crackers et les graines alimentaires, revue de détail de leurs dernières innovations répondant aux nouvelles tendances de l’alimentation responsable.
Les biscuits de NBread associent innovation et responsabilité.
Les biscuits de NBread associent innovation et responsabilité. (Crédits : Reuters)

NCrack : les futurs crackers pour les enfants qui seront commercialisés en 2021 par NBread prendront place dans une liste déjà étoffée de biscuits d'un genre nouveau fabriqués par cette société basée à Fontaine Simon en Eure et Loir. Disruptante dans sa conception car issue de fruits ou de légumes (carottes et cornichons notamment) non vendus aux consommateurs du fait leur moindre qualité, la gamme propose déjà croustillants poire et miel, blinis de saumon, croquants à la framboise et sandwiches club à la betterave. A la clé, un procédé de déshydratation à froid gardé confidentiel par Olivier Paurd, Pdg de NBread qui a déposé trois brevets.

Pour compléter sa collection de biscuits réalisés à partir d'une génoise, la société percheronne a lancé en janvier une collection de crackers de légumes baptisée Un Jardin à Croquer. Intégrant notamment tomates et quinoa, ces derniers, actuellement sous-traités, seront bientôt fabriqués directement par NBread. A terme, la société pourrait aussi y produire des crackers à base de saumon et de viande. Outre l'appétence des consommateurs pour les goûts et saveurs nouveaux, l'approche sociétale du process, permettant de réduire le gaspillage, permet à NBread d'entrevoir un avenir porteur. 30% en moyenne des fruits et légumes récoltés sont actuellement réduits à l'état de déchets.

Sa majesté la graine

La recherche d'aliments issu de circuits courts et respectueux de l'environnement, plébiscités par les acheteurs depuis le début de la crise sanitaire en janvier 2020, valide aussi les ambitions de Berry Graines. La société, basée à Nérondes dans le Cher et spécialisée dans les graines à haute valeur nutritionnelle, vient ainsi de mettre au point une variété de quinoa à cuisson rapide, six minutes au lieu de douze habituellement. Un atout indéniable pour Berry Graines dans un contexte de croissance régulière de la consommation annuelle de cette plante issue d'Amérique du sud. 7.000 tonnes de quinoa ont ainsi été vendues en 2019 dans l'Hexagone, dont seulement un tiers est produit sur le territoire. Devenue en moins de trois ans le second producteur français de quinoa avec 500 tonnes par an, Berry Graines, créée en 2017 par Marion Breteau et Damien Sneessens, a fédéré une quarantaine d'exploitations agricoles berrichonnes. Distribuée notamment au sein de l'enseigne d'épicerie en vrac Day By Day et en grande distribution sous la marque Sa majesté la graine, la gamme de l'entreprise compte notamment, outre le quinoa, des lentilles et du petit épeautre. Elle devrait s'enrichir l'année prochaine notamment d'une nouvelle espèce de graine rustique, l'amarante noire et blanche.

Circuits courts et relocalisation

L'ambition de la filière agro-alimentaire du Centre Val de Loire de se fournir localement ou de relocaliser ses approvisionnements en matières premières s'illustre aussi chez Fruitofood. La société basée à Fontaine Simon dans le Perche d'Eure et Loir s'est spécialisée dans les poudres et morceaux de fruits déshydratés vendus aux fabricants de biscuits, de thés, d'infusions et de barres de céréales notamment. « Depuis un an, nos solutions sont exclusivement tirées de fruits français, pommes angevines, figues de Provence, pomelos corses, abricots de Rhône Alpes, mirabelles alsaciennes, expliquait le 6 octobre Pierre Yves Copy, fondateur de l'entreprise en 2002, lors d'une journée de présentation des entreprises alimentaires à l'initiative de Dev'up, l'agence régionale de développement. Les consommateurs plébiscitent désormais non seulement les produits bio mais aussi issus de l'Hexagone ». Fruitofood, qui emploie 25 salariés et a réalisé quatre millions d'euros de recettes en 2019 (dont 70% à l'international), envisage de se diversifier dans les légumes l'année prochaine.

Sur le créneau des produits glaciers, La plateforme alimentaire La Ressourceraie (9,8 millions d'euros de recettes en 2019), située à Céré la Ronde en Indre et Loire, lancera quant à elle trois buches pour Noël sous la marque Les apprentis givrés. Spécificité de cette collection, une fabrication artisanale issue exclusivement de matières premières produites localement.

Culture en aéroponie

Afin de répondre à cette demande de proximité qui croît de façon exponentielle depuis le début de la crise sanitaire, Les Crudettes (120 millions de chiffre d'affaires et 900 salariés en 2019), filiale du groupe loirétain La Laiterie de Saint-Denis de l'Hôtel (LSDH) spécialisée dans les salades sous emballage, ont développé une serre expérimentale de culture en aéroponie. Objectif de ce procédé mêlant culture hors-sol et brumisation, produire localement des salades et des herbes aromatiques tout au long de l'année et s'affranchir ainsi des approvisionnements réalisés en hiver en Europe du sud. Il permettra de surcroît aux Crudettes, qui transforment 35.000 tonnes de salades et commercialisent 70 millions de pièces par an, de pallier le manque de main-d'œuvre de ramassage des légumes et de réduire par dix la consommation d'eau par rapport à la culture en terre. LSDH, qui a investi quatre millions d'euros en R&D (dont un million issu de fonds régionaux et européens), passera à la phase opérationnelle en 2021 avec la construction sa propre ferme de culture sur le site des Crudettes à Châteauneuf sur Cher.

Prochaine étape d'ici deux ans pour le consortium d'entreprises qui a réalisé la serre autour de LSDH et de Comba Group, spécialiste de la culture en aéroponie, la commercialisation de ce type de modules auprès d'agriculteurs et de collectivités, désireuses de meubler des friches industrielles.

Banque des Territoires | Partenaires

Les territoires qui se renouvellent face à la crise

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.