Metz : succès inattendu pour Bliiida, pépinière d'entreprises

 |   |  554  mots
Le premier tiers-lieu du Grand Est. Une fois la rénovation de cet ancien dépôt de bus achevée, la capacité d'accueil passera de 120 résidents par jour à 400.
Le premier tiers-lieu du Grand Est. Une fois la rénovation de cet ancien dépôt de bus achevée, la capacité d'accueil passera de 120 résidents par jour à 400. (Crédits : DR)
REPORTAGE. À Metz, la grande halle, abandonnée depuis 2014 par les bus du réseau messin de transport urbain, est devenu un lieu de référence pour les nouveaux entrepreneurs. Pour répondre à l'engouement, la capacité d'accueil va passer de 120 à 400 résidents grâce aux travaux qui seront réalisés à partir de la mi-2019 pour 11,5 millions d'euros.

Dans la grande halle, abandonnée depuis 2014 par les bus du réseau messin de transport urbain, les nouveaux entrepreneurs ont pris leurs quartiers. Ils sont menuisiers, architectes, artistes et designers, ou même banquiers, et travaillent côte à côte en quête d'innovations numériques. Sur 30.000 mètres carrés, la friche industrielle est devenue le premier tiers-lieu du Grand-Est. L'amateurisme du départ a cédé la place à la vision politique.

« Bliiida, c'est le symbole d'une volonté forte d'accompagnement des entreprises », reconnaît Philippe Hénaux, à la direction du développement économique de la métropole de Metz.

La capacité d'accueil (120 résidents) étant arrivée à saturation, la collectivité va enclencher la vitesse supérieure. La rénovation, qui débutera mi-2019 (pour 11,5 millions d'euros), effacera en partie le caractère post-industriel de la friche et la capacité d'accueil passera à 400 résidents par jour.

"Ne pas rester enfermés dans notre vieux passé industriel"

La friche Blida, qui portait le nom de l'avenue qui dessert ce quartier nord de Metz, s'est rebaptisée Bliiida. « Les trois i renvoient à l'inspiration, à l'innovation et à l'intelligence collective »,...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :