Eurasanté teste un incubateur silver economy

Eurasanté réfléchit actuellement à la création d'un incubateur dédié à la vieillesse d'ici 2021 : le pôle d'excellence santé lillois accompagne aujourd'hui 20 projets de start-up dédiés à la silver économie. Sachant qu'il y en a presque autant dans les starting-blocks.
En tant qu'agence régionale de développement économique des entreprises de santé, Eurasanté a également un solide carnet d'adresses puisqu'il organise depuis 2015, avec le soutien de la Région Hauts-de-France, de la Métropole européenne de Lille et de la Carsat Hauts-de-France (Caisse d'assurance retraite et de la santé au travail) l'appel à projets « Silver Surfer ».
En tant qu'agence régionale de développement économique des entreprises de santé, Eurasanté a également un solide carnet d'adresses puisqu'il organise depuis 2015, avec le soutien de la Région Hauts-de-France, de la Métropole européenne de Lille et de la Carsat Hauts-de-France (Caisse d'assurance retraite et de la santé au travail) l'appel à projets « Silver Surfer ». (Crédits : Eurasanté)

« Les projets liés à l'autonomie des personnes ont un fort besoin d'expérimentation et de co-construction avec leurs utilisateurs potentiels », a souligné Etienne Vervaecke, directeur général d'Eurasanté. « Pour les porteurs de ces projets, qui sont quatre à cinq fois plus élevés qu'il y a quelques années, l'accès aux établissements de soins pour pouvoir tester leurs produits et services est particulièrement contraignant, a fortiori depuis le début de la crise sanitaire. »

Eurasanté pourrait à la fois proposer de l'incubation et de l'accélération, sachant que les créations bénéficieraient de l'écosystème déjà très fertile constitué par Eurasanté, et notamment un réseau réunissant des Ehpad, des résidences autonomie et des services d'aide à domicile. En tant qu'agence régionale de développement économique des entreprises de santé, Eurasanté a également un solide carnet d'adresses puisqu'il organise depuis 2015, avec le soutien de la Région Hauts-de-France, de la Métropole européenne de Lille et de la Carsat Hauts-de-France (Caisse d'assurance retraite et de la santé au travail) l'appel à projets « Silver Surfer ».

Lille accueille également depuis cinq ans déjà le salon AgeingFit, « une offre évènementielle autour de la silver economy car toujours plus de personnes sont en recherche de solution face à l'âge », poursuit le représentant du GIE. « Nous attendons beaucoup également de la création d'une cinquième branche de la Sécu pour couvrir les risques liés à la perte d'autonomie des personnes âgées », précise-t-il.

Premier incubateur français

Eurasanté vient en outre de rejoindre la branche française du réseau européen EIT Health "en tant que partenaire network ». En France, EIT Health travaille avec une quarantaine d'acteurs de l'industrie pharmaceutique et de la medtech, des centres de recherche mais aussi des hôpitaux, des clusters et des living labs, avec l'objectif de "dépasser la fragmentation du marché européen de la santé".

"Nous menons actuellement une étude de faisabilité du projet, qui devrait se poursuivre jusqu'à la fin de l'année. Il s'agira, à ma connaissance, du premier incubateur français consacré à l'autonomie et à la silver économie. Il ne sera pas forcément installé dans la métropole lilloise", a précisé le directeur général du GIE santé des Hauts-de-France.

Le nouvel outil pourrait notamment prendre appui sur le succès du projet européen Interreg Seas2Grow et son incubateur européen AgeTech Accelerator. Depuis quatre ans, il a fait émerger 43 co-créations et a accompagné 38 projets en France, aux Pays-Bas, en Belgique et en Angleterre. La région accueille dans ce cadre le living-lab de Marnes-les-Mines, dans le Pas-de-Calais.

Vivre même des miettes

Le marché du vieillissement est d'autant plus porteur que la population mondiale vieillit rapidement. Le nombre de personnes âgées de 60 ans et plus devrait passer de 605 millions en 2000 à deux milliards en 2015, selon l'OMS. Rien qu'en France, les 85 ans et plus pourraient représenter 4,8 millions de personnes en 2050.

« Pour donner un ordre d'idées, le marché de la silver economy passera de 400 milliards à 725 milliards en 2025 : même si la France pèse aujourd'hui 92 milliards, on vivra très bien des miettes », a conclu Etienne Vervaecke.

Banque des Territoires | Partenaires

Les territoires qui se renouvellent face à la crise

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.