Une surveillance par satellite pour les travaux du Grand Paris Express

 |  | 91 mots
Lecture 1 min.
(Crédits : Décideurs en région)
Les mouvements du sol provoqués par le gigantesque chantier des futures lignes du métro francilien vont être contrôlés au millimètre près durant les 15 prochaines années.

C'est une surveillance de la plus haute précision dont va bénéficier le chantier du Grand Paris Express.

Destiné à édifier 68 nouvelles gares et 200 km de lignes de métro à l'horizon 2030, ce vaste projet sera étudié au plus près grâce à des images satellites fournies chaque mois par la société Altamira Information (groupe CLS).

Grâce à elles, les scientifiques pourront analyser tout mouvement du sol au millimètre près sur une zone de 1000 mètres de part et d'autres du tracé des futures voies.

Lire la suite

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :