La révolution digitale ne signifie pas la fin de l’agence bancaire

 |   |  83  mots
(Crédits : Décideurs en région)
La Caisse d’Epargne Lorraine Champagne-Ardenne inaugure un nouveau concept d’agence bancaire, à Metz. Face à l’explosion de l’usage du mobile dans les relations entre les consommateurs et leurs banques, ces dernières sont contraintes de repenser leurs réseaux d’agences.

C'est un fait : révolution numérique oblige, la fréquentation des agences bancaires diminue et cette dynamique va s'accélérer dans les toutes prochaines années. La Caisse d'Epargne (groupe BPCE), qui a présenté un nouveau modèle d'agence le 7 avril à Metz (Lorraine), comptait encore 13,5 millions de rendez-vous en agence en 2010. Ce nombre est tombé à 12 millions en 2014, soit une chute de 11% en l'espace de quatre ans. Et ce plongeon va "très certainement s'amplifier, pour atteindre -25% à...

Lire la suite

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :