9000 postes à pourvoir en 2 ans : le défi du Grenelle de l'emploi industriel en Midi-Pyrénées

 |   |  599  mots
DR
DR
Toulouse Euro Sud Ouest : c'est le nom choisi ce jeudi 1er mars en comité de pilotage par les partenaires du futur pôle multimodal de Matabiau. Le schéma directeur d'aménagement du quartier, destiné à accueillir la LGV à horizon 2020, a aussi été validé.

Ce mercredi à la préfecture de région s'est tenu un « point d'étape » de ce Grenelle de l'emploi industriel lancé en septembre 2011 par Jean Luminet, président de l'Union des industries et des métiers de la métallurgie en Midi-Pyrénées. L'objectif de la démarche est de répondre à plusieurs questions : comment produire dans les délais en faisant appel aux talents de la région ? Comment former les jeunes ? Comment aider les entreprises à répondre à leurs besoins de recrutement ?

Jean Luminet déplore un déficit d'image : « Il faut que les Français se réconcilient avec l'industrie ». Des propos soutenus par le président du Conseil régional Martin Malvy pour qui « les jeunes ne doivent pas garder l'image de l'industrie que leurs parents en ont. Il faut les guider dès le collège vers les métiers de ce secteur, qui payent bien et qui ne sont plus aussi pénibles qu'avant grâce aux nouvelles technologies. » Actuellement le secteur compte plus de 1.700 entreprises et près de 80.000 salariés en Midi-Pyrénées.

Recrutement

Parmi les outils mis en ?uvre à destinations des chefs d'entreprises, il y a des nouvelles méthodes de recrutement. Le SPEL (Service pour l'emploi local) vise à recruter au niveau du bassin d'emploi ou du département en associant les chefs d'entreprises et Pôle Emploi. « Du sur-mesure pour être au plus près du chômeur » selon le préfet Henri-Michel Comet. Une action de ce type a été menée à Lavelanet en Ariège : 8 entreprises qui avaient des difficultés à embaucher ont estimé leurs besoins en main d'oeuvre à 70 d'ici 2 ans. Pôle Emploi a convié 137 demandeurs d'emploi à une réunion sur les métiers de la métallurgie, 57 ont passé des tests, 36 ont été reçus en entretien. A l'issue d'une formation, 15 personnes ont été embauchées en contrat de professionnalisation CDI.

Cette méthode permettrait 937 recrutements dans la région d'ici 2 ans. Elle est combinée à la MRS (méthode de recrutement par simulation) qui vise à repérer chez un candidat des habiletés nécessaires au poste de travail en ignorant l'âge, le sexe, l'expérience ou le diplôme. C'est la méthode appliquée chez Recaero, entreprise toulousaine spécialisée dans la rechange aéronautique. Après un recrutement "MRS" , Recaero, via son centre de formation, forme actuellement 28 chômeurs dont 7 pour ses propres besoin. Parmi eux, trois femmes.

Formation

La formation est au c?ur de ce Grenelle, et plus particulièrement l'apprentissage. La Région finance en 2012 plus de 40 formations dans le domaine de l'industrie et de l'aéronautique, pour 1.500 apprentis. Cela représente 84M? (dont 27 M? de prime aux employeurs). Mais pour Martin Malvy, il y a un double problème : « Le besoin de structures de formation, et le manque d'appétences pour ces formations. Certaines ne font pas le plein, d'où la nécessité d'une opération de réhabilitation de l'image de l'industrie. »

En ce qui concerne la formation continue, 26.000 demandeurs d'emplois sont accompagnés en formation par la Région dont 1.500 dans l'aéronautique.
Pour Martin Malvy, l'objectif de 9.000 emplois dans l'industrie midi-pyrénéenne d'ici deux ans " est très optimiste".

---

Les temps forts à venir :
- La Nuit de l'Orientation le 15 mars 2012, organisée par la CCI Toulouse 31 à destination des collégiens, lycéens, étudiants, parents et enseignants
- La Semaine de l'industrie, du 19 au 25 mars
- ALT Sup 2012, la semaine nationale de l'alternance dans le supérieur


Retrouvez toute l'actualité de la région Midi-Pyrénées avec Objectif News

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :