Le Medef Midi-Pyrénées présente les secteurs qui recrutent

 |   |  461  mots
Daniel Thébault, président du Medef Midi-Pyrénées / © Photo WP
Daniel Thébault, président du Medef Midi-Pyrénées / © Photo WP
La région Midi-Pyrénées vit une situation paradoxale, le chômage augmente mais de nombreux secteurs peinent à recruter en raison d'un déficit d'image. Le Medef Midi-Pyrénées a donc réuni les représentants de différentes branches professionnelles pour évoquer des filières qui embauchent. L'industrie, la banque, l'assurance ou encore le conseil offrent de nombreux débouchés.

Le président du Medef Midi-Pyrénées a réuni aujourd'hui les représentants de différentes branches professionnelles régionales. Objectif : pointer les perspectives d'emplois et de débouchés des différents secteurs en 2012. « Aujourd'hui le phénomène des métiers en tension s'accentue. C'est paradoxal, nous avons un nombre de chômeurs important et il est difficile de recruter », constate Jean Luminet, président de l'Union des industries et des métiers de la métallurgie (UIMM). L'industrie en Midi-Pyrénées est la filière qui propose le plus d'emplois en raison du carnet de commande à 7, 8 ans d'Airbus. « 9 000 emplois sont à pourvoir dans les deux ans à venir, nous recrutons à tous les niveaux », souligne Jean Luminet.

 

Comme la filière industrielle, le secteur bancaire est souvent « décrié ». Jean-Paul André, représentant régional de la Fédération bancaire française le regrette. « Nous avons un problème de pyramide des âges, nous allons assister à de nombreux départs en retraite. Le secteur fonctionne bien, nous embauchons entre 600 et 700 personnes chaque année dans la région », insiste t-il.

Le secteur des assurances peine également à recruter en raison « d'un manque d'attractivité ». Jean-Pierre Duvignac de la Fédération française des sociétés d'assurance recherche principalement des chargés de clientèle pour les particuliers. Environ 400 postes sont à pourvoir dans la région cette année. Le secteur du conseil affiche aussi des débouchés importants, les emplois d'architecte de systèmes embarqués et de développeur informatique sont particulièrement demandés.

Moins de postes dans les travaux publics

Pour les métiers du bâtiment et travaux publics, la problématique est différente. « Avec la conjoncture économique, nos perspectives d'embauches ont diminué de 85 % depuis 2008 », pointe Isabelle Ferrer, représentante régionale de la Fédération des travaux publics. Néanmoins, elle estime qu'il y aura une reprise et rappelle que 233 postes sont nécessaires en 2012.

Dans le bâtiment, près de 1600 emplois sont disponibles en 2012 dans la région. Sur ces 1600 emplois, 82 % sont des emplois d'ouvriers, 15 % au niveau de la maîtrise et 3 % sont des postes de cadres et d'ingénieurs. Moins connus, les métiers de la propreté proposent entre 200 et 300 emplois tels agent de propreté, chef d'équipe ou responsable d'un site.

Frederic Toubeau, directeur régional de Pôle Emploi rappelle pour conclure que la revalorisation de ces métiers est très importante. Il constate dans sa base de données de demandeurs d'emplois, que les métiers qui attirent le plus sont ceux de la communication. Bien loin des besoins des secteurs pourvoyeurs d'emplois comme l'industrie ou le bâtiment.

 


Retrouvez toute l'actualité de la région Midi-Pyrénées avec Objectif News

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :