STTS (peinture aéronautique) reçoit le prix de l'Innovation Industrielle 2013 Midi-Pyrénées

 |   |  697  mots
De gauche à droite : Laurent de Calbiac, directeur régional d'Oséo, Bernard Keller, maire de Blagnac, Christophe Cador, PDG de STTS, Jean-Jacques Boyer, directeur général adjoint de STTS et Eric Berthon, adjoint au secrétaire général pour les affaires régionales de la région Midi-Pyrénées  © Rémi Benoit
De gauche à droite : Laurent de Calbiac, directeur régional d'Oséo, Bernard Keller, maire de Blagnac, Christophe Cador, PDG de STTS, Jean-Jacques Boyer, directeur général adjoint de STTS et Eric Berthon, adjoint au secrétaire général pour les affaires régionales de la région Midi-Pyrénées © Rémi Benoit (Crédits : Rémi Benoît)
Spécialisée dans la peinture aéronautique et l'étanchéité, le groupe a reçu le prix de l'Innovation industrielle de la région Midi-Pyrénées. Quinze entreprises avaient été retenues pour la première édition de ce prix, initié par le ministère du Redressement productif et organisé par Oséo dans chacune des 22 régions françaises. Dans un contexte de commandes records pour Airbus, c'est l'un de ses sous-traitants qui est mis à l'honneur en cette semaine de l'Industrie (18 au 24 mars).

"Nous sommes très fiers de ce prix, l'innovation industrielle est un très beau thème", a déclaré Christophe Cador, PDG de STTS en recevant mardi 19 mars le prix de l'Innovation industrielle de la région Midi-Pyrénées des mains de Laurent de Calbiac, directeur régional d'Oséo. STTS a été choisie parmi une short-list de "15 entreprises de tous secteurs et départements", établie en fonction "du projet des dirigeants, de son degré d'innovation, du niveau d'investissement et de sa croissance à l'export", comme l'explique Laurent de Calbiac. Le jury, composé de 11 personnalités représentant diverses institutions, s'est réuni en février dernier.

80 avions livrés à Airbus en trois ans

"Hier (lundi 18 mars) était une journée fabuleuse pour l'aéronautique", a souligné Christophe Cador commentant la commande record passée à Airbus par la compagnie aérienne indonésienne Lion Air (234 avions, 18,4 milliards d'euros). Implantée sur le site AéroConstellation d'Airbus depuis 2010, STTS a livré 80 appareils à Airbus en trois ans, tous "à l'heure, avec la qualité au rendez-vous et dans les objectifs de coût", précise Christophe Cador. Le PDG de STTS estimant que "l'innovation c'est aussi optimiser le planning et absorber les aléas de la production pour parvenir à livrer le client à l'heure".
Positionnée comme un des leaders européens sur son marché, STTS travaille avec quatre principaux clients, ATR, Eurocopter, Dassault et Airbus, "des locomotives industrielles fantastiques", selon Christophe Cador qui cite également Air France Industrie et Alstom parmi son portefeuille de clients. "L'innovation est un paramètre de décision pour nos clients", a pointé le PDG.

Une ETI exemplaire en France

Le groupe dont le siège est à Blagnac, emploie actuellement 965 salariés dans le monde dont près de 300 à Toulouse pour un chiffre d'affaires consolidés de 70,5 millions d'euros réalisé à 33% à l'export. Christophe Cador a conclu en considérant que "l'innovation c'est l'optimisme et nous sommes optimistes et concentré pour l'avenir".
Le président de la Région Midi-Pyrénées, Martin Malvy a salué le travail accompli par STTS. Cependant en matière d'innovation, Martin Malvy reconnaissait qu'il était encore nécessaire de "convaincre le plus d'entreprises d'utiliser les outils et instruments de financement de l'innovation, et d'appui dans ces relais avec la recherche. La Région est en marche, l'innovation nous permettra de reconquérir les parts de marché perdues."
Le secrétaire général adjoint aux affaires régionales, Éric Berthon, représentant de la préfecture a quant à lui insisté sur la réussite de STTS qui "démontre qu'il est possible de construire des ETI en France, il en manque dans notre pays, vous avez démontré que cela était possible."
Ce prix s'inscrit dans le cadre d'un concours national : les entreprises récompensées dans chacune des 22 régions françaises participeront au prix national de l'Innovation industrielle dont le lauréat sera connu le 23 mars à Paris.

********************************EN SAVOIR PLUS********************************

- La Société Toulousaine de Traitements de Surface (STTS) a été créée en 1986. STTS compte également 400 salariés à l'étranger répartis entre ces sites basés en Allemagne (Hambourg), Espagne (3 ateliers à Séville), au Royaume-Uni (Broughton), aux Pays-Bas (Lelystad), en République tchèque et en Chine (Haikou et Tianjin). Le groupe possède également des ateliers à Marseille, Rochefort, Le Bourget et Orly.
STTS est une filiale de Finaero, holding créée en 1999 pour soutenir le développement à l'international de STTS. Composée également de AIP (fabricants de meubles de cabines) et CIEE (solutions de câblage et faisceaux pour application industrielles), Finaero (1 400 salariés) a réalisée 99 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2012 et affiche un prévisionnel de 108 millions pour 2013. Le groupe Finaero, présidé également par Christophe Cador, a connu depuis 2006, un taux de croissance annuel moyen supérieur à 25 %. L'aérospatial représente 80 % de son activité et le ferroviaire et l'électronique, 20 %.

- Le jury du Prix de l'Innovation Industrielle 2013 était composé de 11 représentants des institutions suivantes : la Caisse des Dépôts, le Commissaire au redressement productif, le Conseil régional, le Medef, la CCI de région, la Préfecture, la Direccte, la CGPME, l'IUMM, Oséo, l'INPI.

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :