Activité « soutenue » en Midi-Pyrénées pour la Caisse d'Epargne en 2012

 |   |  427  mots
Bernard Roux, président du conseil d'orientation et de surveillance de la Caisse d'Epargne (à gauche) et Pierre Carli, président du directoire  © Rémi Benoit
Bernard Roux, président du conseil d'orientation et de surveillance de la Caisse d'Epargne (à gauche) et Pierre Carli, président du directoire © Rémi Benoit (Crédits : Rémi Benoît)
En 2012, cet établissement financier a accordé plus de 8,9 milliards d'euros de crédits, notamment aux particuliers, aux PME et aux collectivités locales de la région, avec un produit net bancaire et un résultat net en hausse. Un résultat satisfaisant, selon Pierre Carli, président du directoire, au regard du contexte économique actuel. 2013 ne présente pas sous les meilleurs auspices.

« L'activité est restée soutenue tant du côté de la collecte que du côté des crédits accordés », a souligné Pierre Carli, président du directoire de la Caisse d'Épargne de Midi-Pyrénées, lors d'une conférence de presse organisée mercredi 20 mars. En 2012, la Caisse d'Épargne a collecté 16 milliards d'euros et distribué 8,9 milliards d'euros de crédits, dont 524 millions d'euros de crédits à la consommation, 4,6 milliards d'euros de crédits immobiliers et 3,5 milliards d'euros de crédits équipements.
« Nos collectes ont progressé de 3,9 % entre décembre 2011 et 2012, détaille Pierre Carli. Le relèvement du plafond du livret A, notamment, a entraîné un transfert des placements. Mais la pression fiscale prévue en 2013 va amputer l'épargne des ménages. Nous aurons donc moins de collecte cette année. »

Résultat net en hausse de 1,6 %

Le produit net bancaire s'élève en 2012 à 320,7 millions d'euros contre 317,2 millions d'euros en 2011. Quant au résultat net, il est de 58,6 millions d'euros (hors provisionnement des titres BPCE) contre 57,7 millions d'euros en 2011. « Il connaît une progression de 1,6% malgré la baisse du taux de commissionnement du livret A », a précisé le dirigeant.

Si le président du directoire de la Caisse d'Epargne de Midi-Pyrénées note une progression des crédits aux PME, il fait un constat pessimiste pour 2013 : « On ne voit pas beaucoup de reprise de l'investissement du côté des entreprises. Chez les indépendants (artisans et commerçants), nombreux souffrent et connaissent aujourd'hui la liquidation sans passer par la phase de redressement ».
Pierre Carli entend poursuivre son soutien à l'égard des acteurs économiques locaux. Midi Capital, filiale de la Caisse d'Épargne, a ainsi financé en 2012 dix PME pour un montant de 21 millions d'euros ; parmi elles, Hemopharm, à Montauban et les Toulousains Buybox et Ami bois.

Aucun prêt toxique

« Notre intention est de continuer à accorder les crédits ! ». Pierre Carli rappelle aussi qu'aucun prêt toxique n'a été distribué en Midi-Pyrénées aux collectivités locales, la banque ayant toujours « refusé de mettre en place ces prêts dans la région ». Ce qui lui permet aujourd'hui de préciser : « Nous n'avons aucun contentieux avec des collectivités locales »...
Le président du conseil d'orientation et de surveillance, Bernard Roux, également présent lors de la conférence de presse, a insisté de son côté sur « l'engagement solidaire » de la Caisse d'Épargne, « l'autre banque qui appartient à ses sociétaires ». La Caisse d'Épargne a ainsi consacré en 2012 plus de 1,4 million d'euro aux actions de solidarité.


 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/08/2013 à 14:29 :
"caisse d'épargne" comment croire aux annonces de tels bonimenteurs !
a écrit le 25/03/2013 à 8:12 :
la Caisse d?Épargne n'aborde pas avec la complicité de ses conseillés les problèmes avec la justice poursuivit pour escroquerie et publicité mensongère suite à la plainte de ses clients ruinés ou en difficultés financières.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :