Premier débat des élections européennes. Les candidats du Sud-Ouest seront à Toulouse le 8 avril

 |   |  280  mots
De gauche à droite : Michèle Alliot-Marie (UMP), Louis Aliot (Front National), José Bové (Europe Écologie – Les Verts), Robert Rochefort (MoDem-UDI) et Virginie Rozière (PRG-PS) © Photo Rémi Benoit
De gauche à droite : Michèle Alliot-Marie (UMP), Louis Aliot (Front National), José Bové (Europe Écologie – Les Verts), Robert Rochefort (MoDem-UDI) et Virginie Rozière (PRG-PS) © Photo Rémi Benoit (Crédits : Rémi Benoit)
À quelques semaines des échéances européennes, Objectif News crée l’évènement, le 8 avril prochain, en organisant à Toulouse le premier débat entre les candidats du Sud-Ouest aux élections européennes. Louis Aliot, Michèle Alliot-Marie, José Bové, Robert Rochefort et Virginie Rozière seront les invités du Sommet Économique du Grand Sud.

Ils seront réunis pour la première fois. Tous les candidats du Sud-Ouest aux élections européennes - déclarés à ce jour - ont accepté l'invitation d'Objectif News, La Tribune et Objectif Aquitaine. À quelques semaines de cette échéance électorale, qui aura lieu le 25 mai, ces têtes de listes vont débattre dans le cadre du Sommet Économique du Grand Sud, organisé le 8 avril au Centre de Congrès Pierre Baudis, à Toulouse, entre 15 heures et 17 heures.

Un débat, des questions

Louis Aliot (Front National), Michèle Alliot-Marie (UMP), José Bové (Europe Écologie - Les Verts), Robert Rochefort (MoDem-UDI) et Virginie Rozière (PRG-PS) évoqueront sans langue de bois les grands enjeux de l'Europe de demain. L'Europe a-t-elle des frontières définitivement délimitées ? L'immigration est-elle un danger ou une source de dynamisme pour l'économie européenne ? Le protectionnisme est-il une solution à la crise ? Faut-il renforcer une politique européenne commune ou, au contraire, conserver la primauté des États membres ? La politique économique européenne n'est-elle que le fruit du travail des lobbies ? Peut-on réellement créer un "Airbus de l'énergie" ? L'Europe doit-elle sortir du nucléaire ? Comment l'Europe peut-elle mieux s'armer contre les crises alimentaires ? L'Europe doit-elle passer de l'union à la fédération ? Faut-il créer une armée européenne ?

Les étudiants interpelleront les candidats

Originalité du concept, ce sont des étudiants qui interpelleront directement les candidats. Ils représenteront en effet quatre écoles de Midi-Pyrénées : Sciences Po Toulouse, l'Insa, Toulouse Business School et Toulouse School of Economics.

EN SAVOIR PLUS

 Renseignements et inscriptions : cliquer ici

Retrouvez le Sommet Économique du Grand Sud sur twitter : #Someco14 @objectifnews

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/04/2014 à 0:02 :
Pour cette Europe là on peut chanter en bons cigalons Terre de détresse... qu'y a-t-il en ce bas monde pour nous plaire?
a écrit le 02/04/2014 à 23:57 :
Avec ces européennes, on annonce le FN en deuxième position après la droite... Ne serait-il pas temps pour notre société de voir qu'elle est en CRISE DE CIVILISATION. Voyez comme le sud est ravagé. Trouve-t-on normal que 25 à 50% des jeunes n'accèdent pas à la vie active? Il serait temps de s'indigner! On joue aux bulles sur le logement, voila les ravages. En parallèle, on note par exemple, dans ce qui sort dans les canards, que notre part de marché export recule constamment depuis un certain temps, avec un indice 100 en 2004, on arrive à 110 pour l'Espagne, 85 pour la France, 105 pour l'Allemagne, 100 pour l'Italie... De plus, notre taux de pauvreté ne recule pas depuis 1979, il est constant à 14%... Le taux de chômage explose, les problèmes des dettes perdurent, la croissance n'est pas au rendez-vous... on veut se débarrasser des gens?
a écrit le 01/04/2014 à 14:30 :
Permettez simplement une remarque: dans tout le sud européen on rivalise de chômage, de non croissance et de surendettement... en particulier pour victimes les plus jeunes en 25 et 50%. C'est parce qu'on a mis en place des régimes fascisants qui démolissent la société...
a écrit le 31/03/2014 à 15:01 :
Et si on parlait de la non ZMO? On nous condamne au chômage en monnaie forte et sous compétitivité... voila une bonne politique de suicide! Pire demain... et si on faisait une politique de travail?
a écrit le 30/03/2014 à 14:29 :
C'est un système cette Europe qui ne permet pas à des millions de gens d'intégrer la vie active, cela dure depuis des décennies sans résultat... et même ça empire!
a écrit le 30/03/2014 à 13:50 :
Vous oubliez le candidat de l'abstention...
a écrit le 30/03/2014 à 13:33 :
Pour les européennes, on annonce une poussée FN, seulement oublie-t-on le taux de chômage et de croissance de l'Europe? Oublie-t-on les politiques subprime et les pénuries de logement? Oublie-t-on les austérités qui mettent les populations dans la rue? Oublie-t-on les taux de chômage chez les jeunes? Oublie-t-on qu'on veut y enseigner la pédérastie à l'école... ce qui a fait des manifs de prostestation?
a écrit le 30/03/2014 à 12:35 :
Si on parle de l'Europe on doit parler des problèmes nord, sud. En particulier le chômage chez les jeunes. On nous annonce plus de 80% des gens voient l'Europe comme étant inefficace à faire de la croissance donc des emplois... Est-ce qu'on veut que cette jeunesse ait un avenir ou bien veut-on dévaster l'Europe et maximiser le chômage? On fait dans le fascisme anti jeune et anti croissance, dans l'incurie des institutions! On se croirait dans Oliver Twist, voyez la barbarie de gens qui enferment des enfants dans des caves et les font torturer... C'est une société malade qui a perdu le sens de l'humanisme et du progrès. On progresse dans le chômage et le social vers le bas, mais ce n'est pas le cas de tout le monde! Voyez comme on dénonce les attaques contre la société: réforme du QF alors que les riches s'évadent... c'est que les administrations ne font pas leur travail de perception ni de paiement des allocations. On nous sort: 83% pensent la politique du gouvernement inefficace, et 73% injuste... On se trompe de cible.
a écrit le 27/03/2014 à 17:09 :
j'espère qu'il nous ferons revenir au franc
a écrit le 27/03/2014 à 17:05 :
Pas d'invites de gauche ? NPA LO FRONT DE GAUCHE !le scandale continue!
a écrit le 27/03/2014 à 17:02 :
Pas un bulletin Pour l'UMPSVERTCENTRE seul les deux fronts combattent la vermine europeiste qui conduit notre pays vers le neant.
a écrit le 27/03/2014 à 16:57 :
Pas de front de gauche ?
a écrit le 27/03/2014 à 13:34 :
si vous voulez l'euro il faut :
- baisser vos salaire et retraites
- supprimer la Sécu (on dit faire les réformes)
- accepter de ne plus avoir d'industrie ou presque
- accepter un taux de chomage qui serait toujours très fort
- être pret a partir travailler en Allemagne donc apprendre l'allemand
a écrit le 27/03/2014 à 8:46 :
on revoit tous accro au pognon de depute europeen style alliot marie....plus de business en Tunisie...alors..Bruxelles pas mal...
a écrit le 27/03/2014 à 8:10 :
Tiens! Il manque un candidat de l'UPR, est il diabolisé?
Réponse de le 27/03/2014 à 23:17 :
Y a t il des candidats pur déclaré pour les européennes ? Personne j'en connais pas.
a écrit le 26/03/2014 à 21:40 :
L'Europe, c'est la CEE. Le reste c'est de l'utopie.
a écrit le 26/03/2014 à 20:34 :
Nous ne somme pas mais pas contant.... De la politques européen, pas de défense économique des citoyens , il y a des millions de chômeurs..... Et tous vas bien pour nos parlementaire... Je ne parle pas de l'absence de démocratie dans cette union, une vrai honte.... Toujours pas de défense commune, nous somme devenu les larbins des USA... Pauvre de nous.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :