La Métropole rouennaise passe au vert

 |   |  282  mots
(Crédits : Flickr / Frédéric Bisson)
L'Accord de Rouen pour le climat promet 100 % d'énergies renouvelables en 2050. D'où une stratégie de verdissement et d'extension des réseaux de chauffage urbain.

Et de huit. Le dernier des huit réseaux de chauffage gérés par la Métropole Rouen Normandie (MRN) s'émancipera à son tour des énergies fossiles l'an prochain. Exit l'installation au gaz. Place à une chaudière biomasse de dernière génération : une Rolls « à combustion étagée » capable de brûler, sans distinction et sans arrêt technique, non seulement des plaquettes forestières mais aussi des déchets de lin, des écorces sèches ou des tailles de haies humides collectées à sa porte.

C'est la première fois que cette invention danoise fait son apparition en France. « L'excellent rendement et l'approvisionnement en circuit très court compensent largement le surcoût », précise Aurélien Vabre, responsable des grands projets chez Dalkia Normandie, l'entreprise délégataire.

Des projets dans le solaire

D'ici à quelques années, près de la moitié des foyers des 71 communes de la métropole devraient être desservis par un réseau de chaleur « vert », moyennant une extension des infrastructures existantes et la création de nouvelles chaufferies - dont une à partir de la chaleur fatale d'un industriel. Cet effort restera cependant très insuffisant pour atteindre le tout-renouvelable auquel l'exécutif s'est engagé dans le cadre de sa COP21 locale.

La MRN planche sur la création d'une société de portage capable d'investir, en propre, dans des projets solaires ou de méthanisation. Y compris hors des frontières métropolitaines. « Avec cet outil, nous disposerions d'un autre levier pour agir car, comme tous les territoires très urbanisés, il nous est impossible de prétendre à l'autonomie grâce à nos seuls gisements », explique Cyrille Moreau, vice-président chargé de l'environnement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :