Saint-Nazaire installe l'art dans l'espace public

 |   |  827  mots
Cet été, des grands noms du « street art » réaliseront des fresques sur les façades nazairiennes. Ici, une œuvre de David de la Mano.
Cet été, des grands noms du « street art » réaliseront des fresques sur les façades nazairiennes. Ici, une œuvre de David de la Mano. (Crédits : Alessia Dirsi)
Sans oublier ses racines portuaires et industrielles, la ville de Saint-Nazaire met le cap sur la culture et les arts dans l'espace public. Un positionnement ambitieux que le maire défendra pour remporter un prochain mandat. Dès cet été, des oeuvres vont naître dans la ville.

« Nous ne partons pas de zéro et il ne s'agit pas de faire table rase du passé », s'empresse de dire Jean-Jacques Lumeau, adjoint à la culture de la Ville de Saint-Nazaire où la culture, justement, devrait être placée au coeur des enjeux électoraux des prochaines municipales. Après avoir entrepris de réhabiliter ses friches industrielles et portuaires avec le projet Ville-Port il y a trente ans, la municipalité s'attaque aujourd'hui à l'art dans l'espace public. Et c'est vrai, elle ne part pas de zéro. Dans les années 1990 déjà, elle fit fleurir en 4x3 des vignettes d'albums de Tintin en plusieurs lieux de la ville. Ont suivi la création du Life, scène artistique, dédiée aux spectacles vivants et aux arts plastiques ; la naissance du centre d'art contemporain Le Grand Café ; l'ancienne gare devenue théâtre et scène nationale en 2012 ; la Suite de triangles de Felice Varini ; les jardins du Tiers-Paysage de Gilles Clément ; les Javelots de Peter Logan ; ou encore les fresques réalisées lors du festival Les Escales. Avec 10,5 millions d'euros, le budget culture représente un peu plus de 10 % des dépenses municipales.

« Le prochain budget devrait être plus conséquent. Il va se...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/08/2019 à 18:23 :
Délires de désœuvrés
a écrit le 04/08/2019 à 10:27 :
En Suède, l'art est dans les rues, pour ne pas avoir besoin de se rendre dans des musées dédiés pour en profiter (en vase clos). Parfois y a des trucs bizarres mais bon, quand on ne fait que passer. :-) Les français y sont-ils prêts ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :