Un procédé innovant de traitement des déchets organiques pour les navires

 |  | 661 mots
Le Module de traitement des déchets organiques par oxydation hydrothermale  mis au pont par Leroux et Lotz serait une première mondiale
Le Module de traitement des déchets organiques par oxydation hydrothermale mis au pont par Leroux et Lotz serait une première mondiale (Crédits : Reuters)
Concepteur et constructeur de centrales thermiques, Leroux et Lotz Technologies vient de mettre au point un procédé inédit de traitement et de valorisation des déchets organiques intégrable à bord de navires. A l’issue d’un premier prototype testé avec les Chantiers de l’Atlantique, l’entreprise lance l’industrialisation.

En route pour des croisières vertes ! Il aura fallu plus de dix ans de recherche & développement pour que Leroux & Lotz Technologies, filiale du groupe Altawest, aboutisse à la mise au point d'un process de traitement des déchets organiques à partir de la technologie d'oxydation hydrothermale capable de dégrader la matière organique. Le système de traitement consiste à utiliser des déchets dilués (liquides tels que les boues, les emballages carton, les eaux usées) et chargés en matière organique. L'étape de séchage, habituellement très consommatrice d'énergie, est supprimée. Les déchets placés dans une enceinte sont chauffés à 250°C en moyenne. L'injection d'air sous-pression (150 bars) dans le réacteur conduit à la dégradation de la matière organique avec...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/09/2020 à 9:14 :
Si l'alimentation de cette invention se fait par un des moteurs les plus polluant au monde c'est pas terrible.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :