Bandeau Législatives (région)

8 brevets sur 10 du CEA viennent de Grenoble et Chambéry

 |   |  263  mots
Salle blanche du CEA de Lyon / DR
Salle blanche du CEA de Lyon / DR

Dans le palmarès 2011 des principaux déposants de brevets en France que vient publier l'Institut national de la propriété industrielle (Inpi), le CEA occupe la première place des organismes de recherche et se classe en troisième position de tous les déposants avec 545 brevets publiés (c'est-à-dire ceux déposés entre le 1er juillet 2009 et le 30 juin 2010). Parmi ceux-ci, 273 ont été déposés par le CEA Leti de Grenoble et 186 par les équipes du CEA Liten de Grenoble et Chambéry.

« Nous avons un portefeuille actif de près de 1 800 familles de brevets dans le domaine de la microélectronique et de ses applications, qui vont des télécoms à la santé en passant par l'énergie », précise Laurent Malier, directeur du Leti (1 100 salariés permanents, plus de 200 thésards et 200 CDD ou post-docs). Ces dépôts de brevets sont un élément central de la politique de valorisation du CEA. Ils lui permettent de proposer aux industriels des résultats de recherche protégés. De même pour les créateurs de start-up issus des laboratoires du CEA (une quarantaine de spin-off sont nées dans le giron du Leti) avec lesquels le CEA signe des accords de licence. Le CEA tire de l'exploitation de cette propriété intellectuelle une part non négligeable de ses ressources : en 2011, « l'ensemble des contrats du CEA avec le monde industriel et celui de l'enseignement et de la recherche représentait plus de 2 000 accords qui ont contribué à générer plus de 800 millions d'euros de recettes ».

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/04/2012 à 10:00 :
Evolution des dépôts de brevets en France.

Plus de 50 000 brevets déposés en 1968 ; 16 106 en 2009.
Cela se passe de commentaires ! Bravo Sarko ! Fera-t-on un jour une véritable politique de recherche et développement en France ?







Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :