Bandeau Législatives (région)

Malgré sa bonne santé, l'avenir de Boiron suscite des interrogations

 |   |  476  mots
Fondé en 1932, le laboratoire familial compte 4 000 collaborateurs dans le monde ; il est notamment connu pour ses spécialités comme l'Oscilloccinum (contre le rhume), le sirop Stodal ou la Cocculine (mal de mer), etc. © DR
Fondé en 1932, le laboratoire familial compte 4 000 collaborateurs dans le monde ; il est notamment connu pour ses spécialités comme l'Oscilloccinum (contre le rhume), le sirop Stodal ou la Cocculine (mal de mer), etc. © DR (Crédits : dr)
Le numéro 1 mondial de l'homéopathie vient de publier des profits en hausse de 17,5 % en 2012. Mais le personnel manifeste son inquiétude quant aux décisions stratégiques qui se profilent.

Boiron, le champion international de l'homéopathie, a publié mercredi 13 mars des résultats financiers 2012 très guillerets, à la hauteur des attentes. Il a dégagé 49,6 millions d'euros bénéfice net part du groupe, en hausse de 17,5 % par rapport à 2011. A 566,29 millions d'euros, les ventes ont, elles, augmenté de 8,2 %.
Le laboratoire familial, fort de 4 000 collaborateurs dans le monde, a profité du relèvement tarifaire des HNC (médicaments remboursés) en France, en mars 2012, lié au changement de réglementation sur les marges distribution sachant qu'il assure lui-même sa fonction de grossiste. Le premier trimestre 2013 bénéficiera également des pathologies hivernales et, pour l'ensemble de l'exercice en cours, le groupe vise une nouvelle progression de ses recettes et de sa rentabilité.

Un climat social qui se dégrade

Pour soutenir sa dynamique, la firme fondée en 1932, et connue pour ses spécialités comme l'Oscilloccinum (contre le rhume), le sirop Stodal ou la Cocculine (mal de mer), est à la recherche d'autres produits OTC (sans ordonnance). Mais alors que le groupe ne s'est jamais aussi bien porté, le personnel s'inquiète quant à l'avenir de l'entreprise. En juillet 2011, et à la surprise générale, Christian Boiron, 65 ans, avait repris les rênes de l'affaire, qu'il avait cédées à son jeune frère Thierry, 52 ans, en 2004. Ce dernier qui, pendant vingt ans, a dirigé la filiale américaine, n'occupe plus de fonctions opérationnelles. Une inversion des rôles qui a beaucoup étonné.
En janvier dernier, Gilles Chaufferin, directeur général adjoint depuis 2005, en charge, entre autres, de la recherche, a été remercié. L'entreprise, autrefois très diserte, ne répond plus aujourd'hui aux demandes d'interview et se limite à commenter ses résultats. Au plan des effectifs, les départs à la retraite ne sont pour la plupart pas remplacés, ce qui devrait délester la société d'un quart de ses effectifs hexagonaux d'ici 2020. Une centaine de postes aurait ainsi été supprimée l'an dernier sur les 2 800 que dénombre Boiron en France.
Des ajustements se poursuivent en outre dans les filiales étrangères. Dans ce groupe qui a bâti sa stratégie de performance sur le bien-être de son personnel, le « climat social reste agréable, mais évolue dans le sens de la dégradation », selon des témoignages internes.

Vers la vente ?

Que deviendra le numéro un mondial de l'homéopathie lorsque de nouveau, Christian Boiron décidera de prendre du champ ? Le passage de relais se fera-t-il une nouvelle fois en sens inverse, en faveur de son jeune frère ? Dans les couloirs, quelques rumeurs convergent vers Annabelle Flory-Boiron, l'une des filles de Christian, qui anime depuis mars 2012 la direction France. Mais l'hypothèse est loin d'être confirmée. Si aucun héritier ne reprend le flambeau, le scénario de la vente apparaît plausible.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/04/2015 à 13:56 :
Je me souviens d'une émission de TV diffusée à 20 h 30 sur France 2 ou France 3 où le doyen d'une Faculté de Médecine affirmait que " La médecine n'est pas scientifique". Si la Faculté de médecine elle-même le dit...


D'autre part, si les gens avaient une meilleure hygiène de vie, ils n'auraient pas besoin de recourir à des médicaments, bourrés d'effets secondaires, insidieux ou non, parfois mortels... Cf Médiator et autres...
Tous les médicaments ont des effets secondaires...
Un pharmacien me disait qu'il évitait au maximum de prendre des médicaments.



Un laboratoire pharmaceutique allopathique affirmait qu'un médicament restait dans nos cellules pendant 10 ans, d'autres affirment pendant 20 ans. Pour les personnes qui prennent régulièrement des médicaments, cela doit bouillir dans leurs cellules, sans compter les interactions entre les différentes mollécules chimiques.


Pour "Homéobusiness" : désolé de ce que vous avez vécu. Eh oui, tout n'est pas rose sur cette terre, et chez Boiron non plus apparemment, si il y a de tels licenciements abusifs ! Je comprends que le climat se dégrade !
N'avez-vous pas pu plaider votre cause auprès de Christian BOIRON, pour lui demander ce qu'il pensait de ces injustices, lui qui fait d'un "bon climat social" son image de marque et sa publicité institutionnelle ?


N'avez-vous pas pu vous regrouper avec les personnes licenciées abusivement par BOIRON ,



Bonne journée à tous.
a écrit le 25/05/2013 à 8:08 :
Et apres un ibuprofène , le mal a la tête ne pars pas encore .... comment ce fait-il que avec du " placebo homéopathique " ça part et avec l'Ibuprofène non ? . Le placebo n'es pas présent chez l 'alopathie ? . Les comprimes de médicaments "normaux" ne bénéficient pas de l'effet pacebo malgré la publicité et les études qui prouvent leur éfficacité réelle aussi ? On ne voit pas un éléphant a 2 mètres .
a écrit le 15/03/2013 à 11:38 :
Dommage toutes ces discussions +/-
La preuve scientifique de l'Homéo, idem la création du monde, Dieux, les réligions.... aucune preuve?
Le PLACEBO > j'ai mal à la tête, je prends de l'Homéo, ça part, normal c'est dans la tête c'est du Placebo, je prends un médicament (effets secondaires) ça part, c'est un bon médicament (Placebo, j'ai pris) Non, c'est du Placebo, dans les 2 cas, je ne prends rien, mon mal de tête disparait au bout d'un certain temps TOUT SEUL, donc dans les 2 cas du Placebo! (Scientifique)
Quand au BUSINESS, l'occasion des Multi du médicaments de racheter BOIRON et du coup l'HOMEOPATHIE aura tout prouvé en +/- 15 jours, non déplaise aux scientifiques, n'oubliez pas on vit à l'èpoque de la Mondilisiation, du chiffre d'affaire, du bénéfice et pas suivant la science ou le sentiment!
Une chose m'étonne toujours, tous les matins des chaines de TV, font du Télé-achat, surprise... 8 produits sur 10 concernant la santé sont prouvés scientifiquement!
Il y a un problème scientifique: l'Homéopathie c'est la bête noirte des scientifiques ( on peut être scientifique et ne pas maitriser tout ) alors que tous ces produits sont soit disant prouvés, à quand une intervention musclé des scientifiques, sytle l'homéo n'est pas prouvé scientifiquement, et le reste ?????!!!!!!
Dommage dans les pays de l'Ouest de l'Europe, on est né dans un système capitaliste, soit-disant démocratique, une réligion/Dieu, une médecine ( scientifique, malgré tous les effets secondaires, ... j'ai une souris dans la maison, je prends une mini bombe atomique pour la tuer, alors qu'il existe des solutions beaucoup plus simples.
Sorry
Réponse de le 21/03/2013 à 19:46 :
je ne connais pas une varieté de medicament qui soit efficace ou non tout dépend de l individu et sa réaction au médicament quel qu il soit homéopathique ou allopathique en ce qui concerne l homéopathie certains produits sont inefficaces d autres le sont et les preuves existent.Oui ca fait vivre Boiron et les autres labos les médicamants qu ils fabriquent ,ca les fait pas vivre peut être et sont ils tous éfficaces je demande a voir .Prenez du Mediator ou autre produit aussi dangereux alors qu ils ont reçu l agrément de l AFFSAPS Boiron n a pas inventé l homéopathie il prend la suite de ce que les romains les grecs et j en passe utilisaient autrefois il ya des millions d années bien sur ca s appelait pas homéopathie signé henri bey salarié de Boiron SA
a écrit le 15/03/2013 à 9:43 :
Ex cadre de cette société, je peux vous affirmer que tout est fait pour faire de la rentabilité.
Je peux également vous affirmer que les salariés, notamment la force de vente est sous pression constante avec des objectifs à réaliser de +20% ! La stratégie commerciale n'a aucune envergure, si ce n'est de faire peur aux équipes par un management dictatorial. Boiron, qui était une très belle entreprise, se sépare de ses talents (chaufferin, joet...) et des éléments qui apportent contradiction et réflexion.On invente des fautes, on vire les bons et on garde les moutons...plus facile à contrôler ! La stratégie engagée repose sur la confiance que Christian Boiron à dans le "couple" Poinsot/Varraut qui sont en train de ruiner son image et son entreprise. Posez la question vous la question de savoir si les salariés (qui font l'entreprise) resteraient si c'était le plein emploi ? la réponse est non à 100%...sauf pour les membres CE et les syndicats qui sont en place depuis des lustres et qui sont bien achetés...
a écrit le 14/03/2013 à 13:47 :
médecine qui coûte peu n'a pas d'intérêt pour nos dirigeants ! faut vendre des médocs à effets secondaires pour vendre encore et encore des médocs qui traitents les effets secondaires mais qui dégagent des profits colossaux avec des retombées ( mais , chut ! ) top secrêt ! l'homéopahtie c'est .. la médecine des gens sencés méfiants et prudents sur la façon de vivre ..
Réponse de le 14/03/2013 à 15:09 :
Eh oui, pas d'effet secondaire avec l'homéopathie. Mais pas d'effet primaire non plus ! Alors il est grand temps de dérembourser la poudre la perlimpimpin. Aucune preuve d'efficacité, aucune étude de l'intérêt thérapeutique, rien, que du vent. Cessons d'engraisser Boiron & co.
Réponse de le 14/03/2013 à 16:09 :
Faut lire un peu plus: sais d ou provienne la plupart des molecules medicamenteuse??? alors je vais te donner certains exemple: Digitaline medicament pour le coeur, provenant a la base d'extrait de Digitaline Pourpre une planque qui pousse nottement dans les Pyrennees, Le Curare des anesthesiant c est aussi une plante, l'Arnica n est pas qu une pomade c est aussi une plante....... 90% des medocs sont issus du vegetal ou de l animal... apres on devie, on joue au chimiste ou au geneticien pour recreer en ajoutant tout un tas d adjuvant et autre m/// qui sont bien souvent cause des effets secondaires....... Entre le produit primaire qui a largement les meme effet sans les inconvennients et des labo qui trafiquent tout je fais plutot confiance a la plante! A bon entendeur continue a te gaver de chimie
Réponse de le 14/03/2013 à 16:27 :
Avons-nous élevé le cochons ensemble ? non, alors merci de me vouvoyer. L'homéopathie n'est pas la phytothérapie. Faites vous la différence ? L'homéopathie est une arnaque, la phytothérapie une science, une branche de la médecine. Mais votre raisonnement semble aussi approximatif que votre orthographe. D'ailleurs, je vais vous étonner : les substances actives issues des plantes sont des molécules... CHIMIQUES.
Réponse de le 14/03/2013 à 17:20 :
Alors je vais vous vouvoyer :OUVREZ un dictionnaire et un vidal! je vous ai donner des exemples concrets, vous ne lancez que des "affirmations sans preuves" Quand aux molecules de plantes ce sont certes des molecules chimiques mais NATURELLES... vos medocs et autres sont bourre d adjuvant qui SONT BIEN souvent causes des effets indesirable... Mon raisonnement n a rien d approximatif et pour finir et la je vais te tutoyer: Quand on attaque la Forme c est qu on a rien a dire sur le fonds dont lisez un peu plus Science et Avenir, le Vidal, the Scientist...... et on en reparles......
Réponse de le 14/03/2013 à 17:53 :
Mais, mon brave monsieur, je n'ai pas du tout parlé des médicaments classiques, pourquoi m'attaquer à ce sujet ? Vous me parlez de phytothérapie alors que mon propos concerne l'homéopathie. J'ai dit que l'homéopathie n'a pas de fondement scientifique et que c'est du vent. Puisque vous aimez la lecture, allez donc consulter la position de l'Académie de Médecine à ce sujet. Elle compte plus d'experts compétents que le magazine de vulgarisation Sciences et Avenir. Allez, et puisque vous semblez compétent en chimie, je vous invite à nous expliquer ici la différence entre une molécule naturelle et une molécule non-naturelle. Bon courage.
Réponse de le 15/03/2013 à 9:43 :
Ce débat a toujours existé... La problématique est : est-ce qu'un médicament à dose infinitésimale a toujours un principe actif ? La réponse est oui, et ce sont bien des recherches qui sont à l'origine de cette réponse. De nombreux exemples peuvent le confirmer sans qu'on puisse "être d'accord ou non". Sinon comment expliquer que les résultats sont probants sur les enfants, les animaux ?
Si ca ne marche pas l'explication est simple : soit il ne s'agit pas du bon médicament, soit vous n'utilisez pas la bonne dilution. L'homéopatie est bien plus complexe qu'il n'y parait et c'est pour cela qui est parfois nécessaire de faire plusieurs essais. De plus, l'homéopathie est parfois la seule solution pour enrayer certaines pathologies récurrentes telles que le psoriasis, l'eczéma,... Sans empoisonner le corps de traitements lourds et dangereux.
Le faux débat serait de dire "si ca ne fonctionne pas c'est à cause de ce médiament homéopatique". Rappelons-nous que ces derniers temps beaucoup de langues se sont déliées et qu'on s'est rendu compte qu'un certains nombre de médicaments allopatiques n'étaient pas efficaces. Alors, qui s'engraisse le plus selon vous ?
Les Laboratoires pharmaceutiques engrangent beaucoup d'argent, qu'ils soient homéopatique ou non, mais le constat est : ce sont des entreprises qui font du business. Ni plus, ni moins. C'est l'idée que ce soit sur la santé qui est gênante, c'est tout.
Réponse de le 15/03/2013 à 10:16 :
Comment cela, faux débat ?! Vous affirmez qu'il existe des effets "probants". Mais il ne suffit pas d'affirmer ! Citez-moi précisément UNE SEULE étude sérieuse reconnue de la communauté scientifique démontrant que l'homéopathie a un effet thérapeutique allant au delà du placebo. Vous ne le pourrez pas, car il n'en existe aucune. Il n'y a pas que l'Académie de Médecine qui fait ce constat, mais également The Lancet, notamment. Ceux qui prétendent que l'homéopathie "marche" ont la charge de la preuve. Preuve jamais donnée. Pour ma part, je demande que dorénavant, la poudre de perlimpinpin homéopathique soit soumise aux même règles que les médicaments : démontrer leur intérêt thérapeutique avant mise sur le marché (car ce n'est pas le cas aujourd'hui). Une telle décision sonnerait la fin de la supercherie.
Réponse de le 04/04/2015 à 11:29 :
Je me souviens d'une émission de TV diffusée à 20 h 30 sur France 2 ou France 3 où le doyen d'une Faculté de Médecine affirmait que " La médecine n'est pas scientifique". Si la Faculté de médecine elle-même le dit...

D'autre part, si les gens avaient une meilleure hygiène de vie, ils n'auraient pas besoin de recourir à des médicaments, bourrés d'effets secondaires, insidieux ou non, parfois mortels... Cf Médiator et autres...
Tous les médicaments ont des effets secondaires...
Un pharmacien me disait qu'il évitait au maximum de prendre des médicaments.

Un laboratoire pharmaceutique allopathique affirmait qu'un médicament restait dans nos cellules pendant 10 ans, d'autres affirment pendant 20 ans. Pour les personnes qui prennent régulièrement des médicaments, cela doit bouillir dans leurs cellules, sans compter les interactions entre les différentes mollécules chimiques.

Pour "Homéobusiness" : désolée de ce que tu as vécu. Eh oui, tout n'est pas rose sur cette terre, et chez Boiron non plus apparemment, si il y a de tels licenciements abusifs !

Bonne journée à tous.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :