Bordeaux offre au monde une vitrine pour expérimenter le transport du futur

 |   |  691  mots
(Crédits : REUTERS/Enrique Marcarian)
Décroché de haute lutte, le congrès mondial des systèmes de transports intelligents (ITS), qui ne s’était pas tenu en France depuis vingt ans, se déroulera à Bordeaux du 5 au 9 octobre. Il devrait permettre à l’agglomération de changer de division en termes de smart city.

Le congrès mondial ITS, qui va se dérouler pour la première fois depuis vingt ans en France et à Bordeaux, est aux systèmes et services de transports intelligents ce que Vinexpo est au monde des vins et spiritueux : une référence mondiale. Un rendez-vous devenu incontournable pour tous les acteurs et décideurs du secteur.

Décrochée de haute lutte, il y a un peu plus d'un an par le pôle de compétitivité Topos, cette édition (l'Europe n'en accueille une que tous les trois ans) est axée sur l'Espace au service de systèmes de transport intelligents et plus écologiques. Ce n'est pas une surprise quand on sait que Topos regroupe plus de trente membres actifs aquitains ayant des compétences en matière de navigation et de localisation par système de satellites.

« Le fait est qu'il n'y a pas un seul système des ITS qui n'ait sa composante spatiale », assure Florence Ghiron, présidente du comité d'organisation et présidente de Topos.

« D'ailleurs, à l'occasion du congrès, le village Galileo de 300 m2 démontrera la valeur ajoutée de ce système dans le domaine des ITS », poursuit-elle.

Pendant cinq jours, la métropole bordelaise sera donc la vitrine mondiale de tous les modes de transports intelligents. Une vitrine que certains ne veulent pas voir s'éteindre après l'événement.

Future ville laboratoire du véhicule autonome ?

« Grâce au congrès, Bordeaux va être le théâtre d'une trentaine de démonstrations qui seront des premières nationales, voire, des premières mondiales », explique Florence Ghiron.

« Concernant par exemple les véhicules sans chauffeur, des expérimentations en situation réelle et normale de circulation vont être conduites sur des kilomètres de rocade bordelaise et sur des axes situés à proximité. Elles vont nécessiter la mise en place d'équipements de géopositionnement, des balises... toute une infrastructure qui doit faire de Bordeaux une ville d'expérimentation en avance.

Nous voulons que cela permette à toute une filière aquitaine du numérique, de la cognitique, de la robotique et de la géolocalisation de se fédérer autour de la thématique ITS. »

Une filière déjà bien représentée, avec notamment Robosoft (Bidart, Pyrénées-Atlantiques). L'entreprise, en partenariat avec Ligier, fournira 12 navettes sans chauffeurs City Mobil 2 pendant le congrès, et bénéficiera après l'événement d'un terrain d'expérimentation doté de toutes les autorisations possibles.

« Nous avons tout pour réussir ! assure Florence Ghiron. Réussir ce congrès, et réussir à faire de Bordeaux une place forte, au moins au niveau national, du transport intelligent. »

 _____

>>> FOCUS ITS... Boudeaux, la ville à la pointe des nouvelles mobilités

Du 5 au 9 octobre, la France, et en particulier Bordeaux, va accueillir le congrès mondial des transports intelligents dans son parc des expositions, sur 20. 000 m2. Il réunira 3 .500 congressistes et devrait attirer 10 .000 visiteurs du monde entier. C'est une occasion unique de faire valoir à l'international ce secteur d'excellence française, de le « vendre » à l'exportation et de mettre en exergue la contribution des transports intelligents à la lutte contre le changement climatique.

Au cœur de ce congrès, la question de l'intermodalité et des recherches de synergies entre les différents modes de déplacement, mais aussi les nouveaux véhicules autonomes, les véhicules connectés ainsi que les transferts de technologie de la filière aérospatiale vers d'autres filières de transports.

En la matière, l'Aquitaine a des atouts à faire valoir, notamment avec son pôle de compétitivité Topos. Créé en 2006 à l'initiative du conseil Régional d'Aquitaine, labellisé par la Datar « Grappe d'entreprises d'excellence » depuis janvier 2011, il regroupe 48 membres actifs ayant des compétences en matière de navigation et de localisation par système de satellites, et par extension, en systèmes de transport intelligent. La Région estime les retombées directes de ce congrès à 6 millions d'euros pour l'économie aquitaine.

Nicolas César

___

smart city bdx
>>> Cliquez ici pour vous inscrire au Forum Smart City Bordeaux <<<

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/04/2015 à 11:44 :
Bordeaux est une des pires villes que je connaisse en terme d'erreurs de conception de circulation. Enchainements de feux à n'en plus finir, croisements complexes avec 4 ou 5 feux se déclenchant séquentiellement, aucun tunnel pour passer certains croisement encombrés depuis 30 ans (barrière du médoc) ou sur des croisements récents (ravezies). On a l'impression que tout est fait pour créer des embouteillages là où des solutions pragmatiques pourraient être trouvées ... c'est désespérant.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :