Bordeaux, un foisonnement de "smart" projets

 |   |  790  mots
Tramway bordelais.
Tramway bordelais. (Crédits : (c) Wikimedia Commons / Pline)
A l'occasion de la première édition du Forum Smart City à Bordeaux, l'équipe d'Objectif Aquitaine fait le tour de quelques projets bordelais très très "smart".

Des portiques Wifi en 2016

Bordeaux Métropole compte déployer des portiques wi-fi dans certains espaces publics de forte d'affluence. Objectif : aborder le wi-fi public comme un lieu de vie et d'échanges plutôt que comme un service de connexion couvrant des espaces publics, avec des portiques esthétiques (collaborations artistiques, identité de la métropole), avec la possibilité de s'asseoir et de poser ses affaires, et accueillant des animations (concertation autour des projets urbains, « hackathons »...). L'expérimentation devrait débuter en 2016 avec l'installation de premiers portiques.

Gestion des déchets

Bordeaux Métropole porte le projet Indo, qui poursuit plusieurs objectifs. Il s'agit tout d'abord d'équiper les véhicules de collecte d'un système d'aide à la navigation tactile, intégrant un GPS ainsi qu'un outil de remontée des anomalies rencontrées sur l'espace public. Ce dispositif permet également de collecter des informations relatives aux bacs cassés et de les partager avec les administrés concernés.

Des bacs seront équipés de sondes calculant le taux de remplissage, permettant d'optimiser les tournées de vidage. D'autres bacs de particuliers sont équipés de puces sur un secteur test, afin d'étudier les comportements des ménages concernés, et les taux de levées dans le quartier en question.

Bordeaux Métropole est aussi partenaire et territoire d'expérimentation dans le cadre du projet « Sixième élément », qui vise à équiper en caméras les centres de recyclage et à travailler sur les données collectées en vue d'optimiser l'utilisation des véhicules de vidage des bennes et d'informer les administrés en temps réel sur la saturation des bennes, et de faire de l'information prédictive sur la fréquentation des centres...

Participation citoyenne

Bordeaux Métropole dispose depuis 2007 d'un site internet (Participation.bordeaux-metropole.fr) permettant aux citoyens de s'informer et d'exprimer leur avis sur divers projets. Obsolète, il sera complètement refondu. Les communes de la métropole qui le souhaitent pourront aussi l'utiliser pour leurs consultations citoyennes.

Bordeaux se veut aussi écologique

La ville intelligente est une cité efficiente, qui favorise les énergies renouvelables. Éphémère ministre de l'Écologie - de mai à juin 2007 -, Alain Juppé s'y est attelé dès fin 2008 en dotant la ville d'un « agenda 21 ». Il a notamment fait baisser de 30 % la consommation énergétique des 650 bâtiments municipaux. L'exemple le plus symbolique est la cité municipale, inaugurée en septembre. C'est un immense site de 22 .000 m2 à énergie positive. Autre action marquante, le maire de Bordeaux a fait installer sur le parking du parc des expositions de la ville 60. 000 panneaux photovoltaïques. C'est aujourd'hui le plus grand parc urbain de ce type en France. Désormais, l'ancien ministre mise sur la création de nombreux écoquartiers pour accélérer la transition énergétique. Il a commencé par lancer avec Bouygues « Ginko », le premier écoquartier en France alimenté à 100 % par des énergies renouvelables, où devraient habiter 6 .000 personnes d'ici à 2017. Sur la rive droite de la Garonne, les écoquartiers poussent comme des champignons. Ils seront alimentés par un vaste réseau de chaleur par géothermie - Bordeaux a le deuxième potentiel de géothermie en France et entend bien l'exploiter.

En outre, le maire a convaincu une quarantaine d'entreprises bordelaises, représentant 27 % de l'emploi dans la ville, de signer la charte d'engagement climat énergie. Les efforts d'Alain Juppé ont été remarqués au niveau national et début 2013, Bordeaux a obtenu le label européen Cit'ergie récompensant le processus de management de la qualité de la politique énergétique et/ou climatique d'une collectivité. Par ailleurs, plusieurs entreprises locales, comme Evtronic, PME en pleine croissance qui conçoit des bornes de recharge électrique, et Sunna Design, fabricant de lampadaires solaires intelligents, ont su s'imposer sur cet immense marché de la transition énergétique. À tel point que ces deux entreprises « smart » sont en passe de devenir des entreprises de taille intermédiaire (ETI).

A l'horizon 2020

La Commission européenne publie des appels à projet « Smart cities and communities » depuis 2013 dans le cadre du programme Horizon 2020. L'Inta, association internationale du développement urbain, a sollicité plusieurs de ses membres, dont Bordeaux Métropole. Elle souhaite notamment travailler sur la thématique de la logistique urbaine (circulation des marchandises et matériaux dans la ville). Bordeaux Euratlantique est intéressé pour être territoire d'expérimentation, et d'autres partenaires (La Poste, la CCI de Bordeaux, Parcub, l'université de Bordeaux) sont également mobilisés pour s'inscrire au sein du projet de Bordeaux Métropole. La collectivité ambitionne de s'inscrire en territoire chef de file au sein de la réponse que formulera l'Inta, en 2016.

___

smart city bdx
>>> Cliquez ici pour vous inscrire au Forum Smart City Bordeaux <<<

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/04/2015 à 14:59 :
Bonjour,
Qu'entendez-vous par "Portique wifi", j'aimerais avoir plus d'informations si possible.
Cordialement,

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :